Deadly Class T2 - Par Rick Remender et Wes Craig - Urban Comics

2 décembre 2015 0 commentaire
  • Suite des aventures de Marcus, apprenti tueur professionnel mais déjà expert en bourdes et boulettes. Et dans un contexte aussi létal que celui où il évolue, les conséquences sont tout de suite dramatiques.

Marcus et ses camarades s’en sont sortis : leur virée à Las Vegas aurait pu finir plus mal encore. De retour à l’Académie ils parviennent à garder le secret sur cette escapade et à écarter les soupçons qui pèsent sur eux suite à la disparition de Chico, un autre de leurs camarades, fils d’un parrain de la drogue.

Mais tout n’est pas réglé, loin de là : le passé de Marcus refait violemment surface tandis que, dans le même temps, on en apprend davantage sur Maria, liée à la famille de Chico. D’autant que la jeune fille vient de sacrifier beaucoup pour notre héros qui lui en pince pour une autre. Règlements de compte en perspective, à tous les niveaux qui plus est.

Deadly Class T2 - Par Rick Remender et Wes Craig - Urban Comics
Affrontement sauvage mis en scène à travers un découpage désaxé
Deadly Class T2 © Rick Remender & Wes Craig

Triangle amoureux, galères d’étudiants, états-d’âme, pogo endiablé, gros flingues, machettes et bouseux dégénérés rythment ce nouveau volume de Deadly Class. Un tome bourré d’action qui ne prend qu’à peine le temps de se poser. Ça défouraille à tout-va dans une ambiance très sex, drugs and rock’n’roll des plus jouissives, mais où la mélancolie le dispute pourtant au jubilatoire.

Le rire, grinçant, n’est pas en reste dans ce récit manifestement exutoire, comme le démontre cette éprouvante scène au sein d’un comic shop dont le héros a malencontreusement la charge, un jour où il ne faudrait pas.

Rick Remender souhaite, avec Deadly Class, réaliser une œuvre à la fois intime - c’est-à-dire puisant dans son histoire personnelle -, d’époque - avec ces références multiples à la culture et à la société des années 1980 -, et débridée - par cet univers d’assassins adolescents qui oscillent constamment entre désir de vie et pulsion de mort. Et il y parvient admirablement, bien aidé par le découpage nerveux et limpide et Wes Craig et le travail sur l’ambiance réalisé par Lee Loughridge à la couleur.

Si certains éléments nous avaient laissé un peu circonspect après le premier volume, on savoure ce Kids of the Black Hole échevelé, plutôt fin et maniant le suspens avec une rare maîtrise. Conquis, on attend la suite avec envie.

Scène de concert pour une jeunesse qui goûte la vie
Deadly Class T2 © Rick Remender & Wes Craig

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Deadly Class T2 : "Kids of the Black Hole". Par Rick Remender (scénario), Wes Craig (dessin) et Lee Loughridge (couleur). Traduction Benjamin Rivière. Urban Comics, collection "Indies". Sortie le 06 novembre 2015. 128 pages. 14 euros.

Lire la chronique du tome 1

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

De Rick Remender, sur ActuaBD :
- lire la chronique du tome 1 de Black Science
- lire la chronique du tome 2 de Black Science

  Un commentaire ?