Destination ailleurs : La Mexico City de Jessica Abel

3 août 2007 5 commentaires
  • Le Mexique de Jessica Abel a la beauté d’une carte postale naïve, comme la jeune Carla qui y vient sur les traces de son père originaire de ce pays. Mais derrière le chromo, il y a la réalité qui peut être cauchemardesque si l’on n’y prend garde.
Destination ailleurs : La Mexico City de Jessica Abel
La Perdida
aux éditions Delcourt

Moitié britannique, moitié mexicaine, Carla est à la recherche de ses origines. A la fin de ses études, elle décide de visiter le Mexique, pays d’origine de son père. Elle y va sans avoir vraiment préparé le voyage, dans un pays qu’elle ne connaît pas et dont elle ne pratique pas la langue, comme c’est souvent le cas chez les enfants d’immigrés de la deuxième génération. Elle part le sac au dos, à 20 ans frais émoulus, avec les idées de Jack Kerouac dans la tête et le monde à changer. Après tout, Mexico City est la ville de Frida Kahlo et de Diego Ribera et n’est pas exempte d’un certain romantisme. C’est avec ces idéaux en bandouillière qu’elle arrive chez Harry, un ancien petit copain à elle chez qui elle réside un temps et dont les riches parents entretiennent l’oisiveté loin de leurs regards. Carla fait le circuit des nouveaux arrivés dans la ville : le musée Frida Khalo de Coyoacàn, les pyramides du soleil et de la lune, les soirées d’expats où l’on reste à boire jusqu’à plus d’heure et la découverte des locaux, tous plus adorables les uns que les autres, un patchwork social que compose d’authentiques révolutionnaires, de véritables prédateurs et de sympathiques barjots.

La Perdida. Illustration inédite en album
(C) Jessica Abel

Tout le monde connaît le confort de cette acculturation momentanée que constitue l’irruption d’un individu dans un pays étranger, d’autant plus ouatée et confortable que l’on ne parle pas la langue et qu’on n’y subit pas la pesanteur du quotidien. Mais pour Carla, qui a décidé de rester, la situation va brusquement devenir moins idyllique. Les sympathies comme les amours de passage vont révéler leur face inquiétante. Et notre héroïne va se trouver embarquée malgré elle dans une machination, un enlèvement qui est le lot quotidien de cette ville fascinante. Tous les guides touristiques vous conseillent en effet de ne jamais prendre un taxi à la volée dans la rue parce que… on ne sait jamais, il vaut mieux savoir à qui on a affaire. Et la plupart des locaux ont toujours une histoire de racket ou d’enlèvement à vous raconter qui leur est arrivée, à eux ou à un de leurs proches.

Jessica Abel connaît bien son sujet : l’auteure de ArtBabe a vécu quelques temps à Mexico City et l’on pourrait croire, surtout au début de la lecture de l’ouvrage, qu’il est autobiographique. En fait, si cette composante est indéniable (l’auteure reconnaît qu’elle a mis beaucoup de lieux qu’elle a connus à Mexico dans cette histoire), ce n’est pas le cas, et ce fort volume de plusieurs centaines de pages en noir et blanc est avant tout un roman d’initiation d’une jeune femme sur le chemin de la vie. Avec son dessin clair au pinceau sec, proche du Craig Thompson de Blankets, il décrit avec justesse et finesse les errements et les aspirations de la jeunesse américaine d’aujourd’hui.

La Mexico City de Jessica Abel (Ed. Delcourt)
Un effet d’école avec Craig Thompson et sa "ligne claire" au pinceau sec.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album sur Internet

Lire la chronique l’album sur ActuaBD

On peut aussi visiter le Mexique grâce à :

En français :

-  Viva la Muerte par José Guadalupe Posada (Ed. Horay)
-  Blondin & Cirage au Mexique par Jijé (Ed. Dupuis)
-  Jerry Spring : Golden Creek et Lune d’Argent par Jijé (Ed. Dupuis)
-  Tortilla pour les Daltons de Morris & Goscinny (Ed. Dupuis)
-  Blueberry : Chihuahua Pearl de Charlier et Giraud (Ed. Dargaud)
-  Spirou : Les Chapeaux noirspar Franquin (Ed. Dupuis)
-  L’Association au Mexique (Ed. L’Association)
-  Canari de Didier Crisse et Carlos Meillia (Ed. Soleil)
-  Lincol : Indian Tonic (Ed. Paquet)
-  Hauteville House : Destination Tulum de Fred Duval (Ed. Delcourt)
-  Cortès, le Conquistador par Carbonnel et Ramaoïli (Ed. Larousse)
-  XIII : L’or de Maximilien par Van Hamme et Vance (Ed. Dargaud)
-  Amira et les squelettes mexicains par Arthur Hugot (Ed. Carabas)
-  Le cadavre et le Sofa par Tony Sandoval (Ed. Paquet)
-  La route des Monterias par Vanoli (Ed. L’Association)
-  Julien Boisvert : Jikuri par Plessix (Ed. Delcourt)
-  Luchadoras par Peggy Adam (Ed. Atrabile)
-  Lucha Libre - Collectif (Ed. Humanoïdes Associés)
-  Frida Kahlo par Marco Corona (Ed. Rackham)

En anglais :

-  Flies on the Ceiling par Jaime et Gilbert Hernandez (Love and rockets#9) chez Fantagraphics, incluant la biographie de Frida Khalo, Frida. (Cette série est en cours d’édition en France au Seuil).

(d’autres suggestions ?)

Lire aussi :

-  La Calcutta de Sarnath Banerjee

En médaillon : Jessica Abel. Photo : Didier Pasamonik.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Destination ailleurs : La Mexico City de Jessica Abel
    3 août 2007 14:36, par alexandre franc

    Luchadoras de Peggy Adam ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 3 août 2007 à  17:18 :

      Merci pour ces suggestions. Je les ai rajoutées à la liste (les lecteurs qui lisent nos articles en syndication n’ont pas accès à notre forum ; c’est pourquoi on corrige systématiquement).

      J’en ai rajoutés d’autres moi-même.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Ralph de Butler le 3 août 2007 à  23:55 :

        Bonsoir :

        Puis je aussi suggerer "Flies on the Ceiling" par Jaime et Gilbert Hernandez (Love and rockets#9) chez Fantagraphics.

        A noter l’histoire de Frida Kahlo par Gilbert Hernandez.

        Fantagraphics est aussi l’editeur aux USA de Jessica Abel.

        La Perdida est une serie de 5 volumes. Delcourt publie t’il l’ensemble "in toto" ?

        Cordialement,

        Ralph

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik le 4 août 2007 à  11:02 :

          Nous avons rajouté le titre. Effectivement, l’édition Delcourt est une compilation des 5 épisodes américains. On y a seulement perdu les couvertures de quatre volumes.

          Répondre à ce message

  • Destination ailleurs : La Mexico City de Jessica Abel
    3 août 2007 16:27, par Ralph de Butler

    Bonjour :

    Puis je aussi suggerer l’album Julien Boisvert Jikuri de Plessix et Dieter chez Delcourt ?

    Merci pour cet article interessant.

    Ralph de Butler

    Répondre à ce message