Newsletter ActuaBD

Germain & Nous, l’Intégrale - Par Jannin, Culliford, Delporte & Honorez - Ed. Dupuis

  • Les 652 planches de Germain & Nous de Jannin dans un fort volume de 700 pages en couleurs. 14 albums de BD en un et une des BD cultes de Spirou des années 1980.

Entre 1980 et 1993, Germain & Nous a décrit avec décontraction la jeunesse de son époque. Celle qui lisait Gaston Lagaffe, qui écoutait la musique sur des walkman et qui regardait Henri Salvador et Carlos à la TV et qui, pire encore, les enregistrait sur des cassettes VHS.

Une génération qui ne connaissait pas les cartes de crédit et qui faisait développer les films... La génération d’après la Bof génération, ces paumés du petit matin qui écoutaient aussi bien les Sex Pistols que Abba ou les sons électroniques bizarres du groupe Telex.

Germain & Nous, l'Intégrale - Par Jannin, Culliford, Delporte & Honorez - Ed. Dupuis

Les sociologues avisés vous diront que la population décrite n’a jamais existé qu’à Bruxelles, entre la Place Saint-Job à Uccle et la Barrière de Saint-Gilles. Ce n’est pas faux. Cela confère à Germain & nous une sorte d’étrangeté comme lorsque, dans Gaston, le grand Franquin arrivait à rendre universels les réverbères belges.

Mais il y a aussi des constantes qui parlent aux générations actuelles : le père féru de foot qui veut regarder son match tranquillement à l’abri de sa famille, le dragueur un peu hâbleur mais si peu sûr de lui, le végétalien écolo qui rêve de croquer un hamburger dans le plus parfait anonymat... À chaque fois, c’est le sourire, dans le registre d’une École belge qui s’estime encore à la page et qui veut œuvrer pour les djeuns.

Rassurons les sociologues, on ne s’ennuie pas en relisant Germain & Nous. Et rassurons tous les autres : pas besoin de connaître la sociologie pour apprécier cette bonne tranche d’humour.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

La "bête" est au format 195 x 250, tirée à 2500 ex. numérotés et signés, au prix de 55€.

Lire l’interview de Fred Jannin sur ActuaBD.com
[Lire aussi sur ActuaBD.com : Génération Jannin
Visitez le site de Frédéric Jannin

Expo “Jannin et nous, trop de tout”
Du 22 septembre 2015 au 6 mars 2016

CENTRE BELGE DE LA BANDE DESSINEE
20, rue des Sables
1000 Bruxelles
Belgique

Téléphone : +32 (0)2 219 19 80
Fax : +32 (0)2 219 23 76
E-mail : visit@cbbd.be

Commander l’intégrale Germain et nous... sur Amazon ou à la FNAC

Commander l’intégrale Que du bonheur volume 1 sur Amazon ou à la FNAC

Commander l’intégrale Que du bonheur volume 2 sur Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Je ne sais pas d’ou vous sortez cette reference a des socioloques soi-disants avises mais je peux vous dire que le francais que je suis ayant grandi en region parisienne et ayant lu Germain et Nous dans Spirou quand cela y etait publie se reconnaissait parfaitement dans la serie.

    Les adolescents sont tous les memes qu’ils soient francais, belges et autres, c’est cela qui faisait l’universalite de cette BD que j’adore toujours grace entre autres a son dessin novateur a l’epoque. En quoi, Franquin avait bien raison sur Jannin.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Jean le 27 septembre 2015 à  17:10 :

      C’est vrai. C’était une de mes séries favorites dans Spirou à l’époque. C’était assez vu et il y a des tas de gags qu’on a tous vécu à l’époque (rire). En tout cas, je fonce sur mon libraire l’acheter...

      Répondre à ce message

  • Carlos et Henri Salvador ? Seigneur ! De quelle planète venez-vous ? Vous confondez sans doute avec les années 60-70 ... Et encore ... Un monde parallèle, peut-être ?
    En tout cas, Germain et nous reflétait très bien aussi la jeunesse française de province (dont je faisais partie). Pas seulement un microcosme bruxellois.
    Article à côté de la plaque. Une fausse note sur un site que j’aime bien, pourtant ...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Richard(Teljem) le 30 septembre 2015 à  14:48 :

      Pas du tout,Carlos était même la vedette d’un dessin animé qui passé à la télé dans les années 80,90, il était souvent l’invité de Dorothée, plusieurs générations le connaissent (et il faisait de la pub pour une boisson à l’orange)et Henri Salvador n’est mort quand 2008, il était encore en pleine action dans les années 80.

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD