Guernica - Par Bruno Loth - La Boîte à Bulles

6 mai 2019 0 commentaire
  • C'est l'un des ravages les plus célèbres de la guerre d'Espagne, mais aussi l'œuvre de Pablo Picasso la plus connue. L'album de Bruno Loth en retrace les étapes, avec pédagogie et humanisme. Une réussite tout en sobriété.

Symbole de la guerre d’Espagne, le bombardement massif du 26 avril 1937 sur Guernica est aussi à l’origine du plus célèbre tableau de Pablo Picasso. En retraçant les faits, au cœur de ce village basque résistant, Bruno Loth met en parallèle un épisode de guerre et les élans créatifs du peintre espagnol, alors installé en France.

Comme toujours avec l’auteur, la narration est claire, les personnages nous touchent dès le début. Des faits romancés en partie donc, mais brillamment mis en scène. Le bombardement en lui-même n’occupe pas une place majeure, en terme de planches.

Les chiffres suffisent à le décrire : 5500 bombes, larguées par deux aviations fascistes (allemande et italienne) alliées de Franco et abjectement intéressées par le test grandeur nature que pouvait représenter un tel objectif.

Guernica - Par Bruno Loth - La Boîte à Bulles

Devenu l’un des auteurs les plus impliqués dans la mémoire de la République espagnole, Bruno Loth réalise ici son troisième récit sur ce thème. Avec humilité, il nous rappelle des éléments historiques importants (l’exposition universelle de 1937, les problèmes de munition des Républicains) et conclut son récit par un témoignage de survivant, 17 ans à l’époque.

Le format à l’italienne s’imposait pour Guernica, avant tout pour coller à la démesure du tableau : une toile de 7m50 de long pour 3m50 de haut.

Et comment ne pas citer, comme une explication éclatante, un échange (fantasmé ?) entre Picasso et un gradé nazi : à la question « C’est vous qui avez fait ça ? », le peintre aurait répliqué : « Non, c’est vous ».

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?