Hit-Girl en Colombie – Par Mark Millar & Ricardo Lopez Ortiz – Panini Comics

7 novembre 2018 0 commentaire
  • Issue de l'univers de la série Kick-Ass, la juvénile anti-héroïne Hit-Girl continue désormais en solo ses activités super-héroïque, et s'attaque à la pègre colombienne pour étendre ses horizons.

Autant l’écrire d’emblée, ce retour tant attendu du personnage de Hit-Girl est une déception. Une déception d’autant plus grande qu’elle est orchestrée par le scénariste-star Mark Millar, co-créateur du personnage.

Hit-Girl débarque en Colombie pour se frotter à des gangsters prétendument terribles. Une fois la situation initiale digérée, l’album peine à se renouveler. En effet, accompagné d’un jeune gangster qu’elle fait chanter, Hit-Girl enchaîne les meurtres les plus sanglants. Et si ce n’est à l’occasion d’un ultime retournement de situation, l’album ne dévie pas d’un iota de ce programme ; qui n’est pas aussi rassasiant qu’espéré. On serait même amené à dire que l’on ressent là une déception proche de celle que constituait le deuxième tome de la série Kick-Ass, où les situations ultra-violentes s’enchaînaient gratuitement et sans véritable souffle.

Hit-Girl en Colombie – Par Mark Millar & Ricardo Lopez Ortiz – Panini Comics
Hit-Girl ne fait pas dans la dentelle pour combattre le crime organisé en Colombie.
© Dave and Eggsy Ltd. and John S. Romita

Cet album est aussi une déception à nos yeux car il dépeint le personnage de Mindy (Hit-Girl), d’une manière très différente de ses premières apparitions. Si les lecteurs savaient que l’héroïne n’était pas la dernière pour chercher la confrontation avec les gangsters et leur infliger une mort expéditive, on découvre désormais un personnage qui tire un plaisir sadique de ses exécutions et qui n’hésite pas à transiger, a priori, avec sa morale pour parvenir à ses fins. Nous avons en tout cas peiné à reconnaître l’héroïne en Hit-Girl dans cet album, alors qu’elle était présentée comme telle jusque-là.

Sur le plan graphique, le dessinateur Ricardo Lopez Ortiz propose des planches intéressantes et originales pour cet univers (porté jusque-là par les dessins de John Romita Jr.). Son style fait ici furieusement penser aux canons esthétiques portés par l’animation japonaise : l’éditeur fait référence dans cet album à une affection de l’artiste pour des incontournables des années 1990 que sont Neon Genesis Evangelion et Cowboy Bebop, des références que nous pouvons que saluer nous aussi. Une énergie dans le trait du dessinateur qui sied en tout cas bien à celle du personnage principal.

Peut-être que nous attendions trop de cet album, mais Hit-Girl en Colombie se révèle être une déception à nos yeux, en enchaînant trop gratuitement les scènes ultra-violentes sans visée supérieure et en présentant son personnage principal sous un jour moins attractif. Nous espérons retrouver l’héroïne en plus grande forme lors de son prochain voyage.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Hit-Girl : En Colombie T.1. Par Mark Millar (scénario) et Ricardo Lopez Ortiz (dessins). Traduction de Laurence Belingard. Panini Comics, collection Best of Fusion. Sortie le 10 octobre 2018. 112 pages. 15,00 euros.

  Un commentaire ?