Jean Van Hamme se moque de la crise

11 novembre 2008 10 commentaires
  • Avec ses séries {XIII, Thorgal} et {Largo Winch} en vitrine, Jean Van Hamme est incontestablement celui qui fera que les rayons de bande dessinée passeront le cap de la crise en cette fin d’année. Cerise sur le caviar, le film de Jérôme Salle adapté de {Largo Winch} sort en salles le 17 décembre. Et c’est un excellent divertissement, dans l’esprit de la série.
Jean Van Hamme se moque de la crise
Le dernier né de la série Largo Winch
Ed. Dupuis

Bien sûr, découvrir dans les premières minutes du film un Largo Winch, ici incarné par le brun Tomer Sisley avec une barbe de taliban, voilà qui surprend un peu. Plus loin, c’est un Nerio Winch, joué par un Miki Manojlovic qui a des faux airs de François Fillon qui décide de se suicider/faire assassiner (biffez les mentions inutiles) à Hong Kong et non à New York, ce qui surprend tout autant. Mais au bout de quelques minutes, Tomer/Largo se fait raser par une jolie fille et l’histoire commence littéralement sur des chapeaux de roue, avec sa suite de bons sentiments et de coups tordus, offrant un divertissement digne des meilleures séries d’action d’Hollywood. Les différences avec la série originelle se multiplient et feront le miel des amateurs, mais il reste un script extrêmement bien troussé, avec les dialogues teintés d’humour « à la Van Hamme » (qui n’est que consultant sur ce scénario), rythmé comme un film de cape et d’épée, léger et sans prétention, avec son lot de méchants et de coups de théâtre. En résumé, une vraie BD de Van Hamme ! Si vous cherchiez un divertissement pour les fêtes, vous l’avez trouvé.

Largo Winch découvre les conseils d’administration

L’album N°16 de la série, La voie et la vertu sort conjointement, évidemment (on aura l’occasion de vous en reparler). S’il se passe à Hong Kong, comme le film, c’est par hasard. Ce n’est pas un hasard non plus si le magazine Challenge lui a consacré des belles feuilles. Le marketing Dupuis est passé par là, et il fait des merveilles. La couverture de l’album, néanmoins, montre un milliardaire en blue jeans dans la position du Lotus, zen comme jamais. En ces temps de crise financière, il est bien le seul…

Tomer Sisley, un Largo Winch brun
... mais qui a gardé tout son charme. Ici avec Mélanie Thierry

Les libraires aussi peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Avec XIII Mystery : La Mangouste, la spin-off de Dorison et Meyer tirée de l’œuvre de Van Hamme car le gars, désormais, "chasse en bande", une série dont nous vous avons amplement parlé déjà, caracole en tête des ventes et le téléfilm venu le soutenir cartonne lui-aussi. Le consommateur est pris en tenaille, par le marketing Dargaud, cette fois.

Le tome 31 de Thorgal signé Rosinski et Sente
Ed. Le Lombard

Mais celui du Lombard n’est pas en reste. Cette fois, c’est la série Thorgal qui s’y prête. Une spin-off de Van Hamme encore, signée Rosinski et Sente, qui poursuit les aventures du club des cinq héros entamées dans le premier épisode. Passée la phase d’exposition des personnages, le récit commence à s’étoffer et à devenir plus prenant. On reste dans les ficelles classiques d’une Heroïc Fantasy qui lorgne beaucoup du côté tolkienien mais c’est sans doute la loi du genre. Le graphisme en couleurs directes de Rosinski est fichtrement à la hauteur, ce qui devrait inciter Yves Sente à ne pas se reposer sur ses lauriers en or plaqué.

Bref, Van Hamme mérite pour le moins la médaille du mérite (s’il l’a déjà, la Légion d’Honneur suffira) pour relancer à lui seul l’économie en librairie. On aimerait que tous les entrepreneurs de France et de Navarre aient le même talent que le scénariste belge et son éditeur, Média-Participations, heureux propriétaire de Dupuis, Dargaud et Le Lombard, et co-producteur du film. Grâce à eux en tout cas, la BD échappera peut-être à la récession ambiante.

Une page magistrale de Philippe Francq pour "Largo Winch"
Ed. Dupuis

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • Jean Van Hamme se moque de la crise
    11 novembre 2008 16:08, par Maurice

    Voilà encore un beau morceau de propagande ultra libérale

    Répondre à ce message

    • Répondu par ben 75 le 12 novembre 2008 à  00:12 :

      Maurice.... vous portez bien votre nom.. votre reflexion est pathétique et enduite d’intolerance envers l’imaginaire et le plaisir
      mais bon...
      Attention a l’abus de la pensée unique

      Répondre à ce message

      • Répondu le 13 novembre 2008 à  00:43 :

        Maurice.... vous portez bien votre nom..

        Ben 75,il faudrait expliquer le rapport avec le prénom Maurice, je ne vois pas (et mon père s’appelle Maurice).

        Répondre à ce message

        • Répondu par ben le 15 novembre 2008 à  11:38 :

          je pensais à Thorez, Maurice Thorez, qu’on ne peut lui, taxer de Liberal.
          Je suis plutot d’accord pour dire que Van hamme defend plutot un capitalisme a Visage Humain.
          D’ailleurs, n’a t-il pas été au travers de son épouse, le pacificateur de Dupuis, au moment de la fronde, lors du rachat par Media, que la pensée unique taxait d’ogre capitaliste et Liberal.
          Mal leur en a pris au vu des resultats....

          Répondre à ce message

    • Répondu par François Pincemi le 12 novembre 2008 à  23:37 :

      Moi je dirai plutôt que la série Largo essaie de donner vie à un capitalisme à visage humain, avec une conscience, une éthique et une sens moral (des valeurs sans doute chères à Jean Van Hamme). Les méchants ultra-libéraux, il me semble que ce sont surtout les adversaires de Largo Winch, non ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Maurice le 15 novembre 2008 à  11:03 :

        Quand je parle de "propagande ultra libérale", je fais plutôt référence à l’article ci-dessus.

        Répondre à ce message

    • Répondu par Flocon le 1er décembre 2008 à  12:17 :

      Oh oh , n’exagérons rien, ça fait un certain temps et quelques albums déjà que la plupart des séries de Van Hamme commencent à quelque peu devenir barbantes .
      Je n’ai plus acheté d’albums de Thorghal depuis "La Cage" quand à XIII ,je préfère me taire( quesk’il m’énerve le Rambo ammnésique !).
      Enfin Largo Winch, bon Bravo Génial, reste à voir si ça va durer.

      Répondre à ce message

  • Jean Van Hamme se moque de la crise
    11 novembre 2008 20:44

    Le cinquième Lady S prévu pour la fin novembre complète les sorties de Van Hamme en cette fin d’année...

    Répondre à ce message

  • Jean Van Hamme se moque de la crise
    12 novembre 2008 01:07, par Fred Boot

    Eeeennntre ici, Jean Van Hamme, toi qui sauvas l’économie mondiale et ton plan de retraite.

    Répondre à ce message

  • Jean Van Hamme se moque de la crise
    14 novembre 2008 22:41, par François Pincemi

    Même en cas de chute de 50% des ventes d’albums de BD, il resterait millionnaire. Pas de souci, donc. Un succès bien mérité, au terme de décennies de travail. Il ne faut pas oublier que Van Hamme commença par des titres peu glorieux au Lombard. Magellan et Arlequin,notamment.

    J’ai juste un peu de regrets à penser que les sieurs Rénier (Greg pour les intimes !) et Charlier n’aient jamais connu la même fortune... dans tous les sens du terme. Ce n’était pas la même époque !

    Répondre à ce message