L’exposition De Superman au Chat du rabbin ouverte au public

17 octobre 2007 0 commentaire
  • Il y avait foule ce mardi 16 octobre à l’inauguration de l’exposition De Superman au Chat du rabbin, au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, à Paris. Celle-ci, tant par son sujet que par la qualité des documents rassemblés, fera date.

Centrée sur l’impact de l’expérience juive dans l’évolution de la bande dessinée et du roman graphique tout au long du XXe siècle, jetant des ponts entre les cultures européennes et américaines, cette exposition, dont nous avons déjà parlé dans ces colonnes, sera également présentée au printemps prochain à Amsterdam.

L'exposition <i>De Superman au Chat du rabbin</i> ouverte au public
Aline Kominski-Crumb, l’une des figures de l’Underground
Photo : L’Agence BD

Parmi les personnalités présentes lors de l’inauguration, on pouvait reconnaître notamment aux côtés de son excellence l’ambassadeur des États-Unis, M. Craig Roberts Stapleton, les dessinateurs Robert Crumb, Aline Kominski-Crumb, Diane Loomin, Bernice Eisenstein, José Munoz, le grand prix d’Angoulême 2007, le dessinateur Emmanuel Guibert, les encyclopédistes Maurice Horn et Patrick Gaumer, Benoit Mouchart, le directeur artistique du Festival d’Angoulême, Claude Moliterni son fondateur, Dominique Petitfaux, le biographe d’Hugo Pratt, la romancière Maud Tabachnik, les historiennes Annette Wieviorka et Dominique Frischer, le scénariste Fabien Nury, Jean-Marie Compte, directeur du CNBDI, Ambroise Lassalle, le directeur du Musée d’Angoulême, le capitaine d’industrie Michel-Edouard Leclerc et de nombreux éditeurs, journalistes, ou personnalités parisiennes. Pas loin de 1250 personnes, selon les organisateurs.

L’un des clous de l’exposition : Les originaux de La Bête est morte de Calvo.
Photo : L’Agence BD

Si la cohue rendait difficile la visite dans les salles parfois exigües du Musée, on appréciait tout de même la belle mise en valeur des œuvres, dans une scénographie très esthétique, complétée par plusieurs documents vidéo diffusés en boucle (sur Eisner, Sfar, Spiegelman, Gotlib…), ainsi que par des livres (albums des auteurs exposés) mis à la disposition du public.

Dans la section Kirby, un étonnant Ben Grimm (La Chose des 4 Fantastiques) portant kippa !
Photo : L’Agence BD

Pour tout amateur de BD qui se respecte, le clou de l’exposition est bien sûr la présentation d’originaux d’auteurs tels que Will Eisner, Hugo Pratt, Ruben Pellejero, Joann Sfar… et surtout les originaux de La Bête est morte de Calvo et la suite des mises en couleurs de Master Race de Kriegstein et Feldstein, mis en enfilade avec le Maus de Spiegelman. Le nez sur ces dessins de maîtres, on faisait presque abstraction de l’agitation ambiante !

Un choc visuel : Master Race de Krigstein et Feldstein
Photo : L’Agence BD

On ne saurait donc trop recommander de prévoir, pour visiter cette exposition, de s’y rendre à un jour de faible affluence, et avec du temps devant soi... Sachant qu’elle est ouverte pour plus de trois mois, cela laisse le temps de s’organiser !

José Munoz, Grand Prix d’Angoulême 2007, dans la section Will Eisner
Photo : L’Agence BD

(par Arnaud Claes (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Superman, création de Siegel & Shuster. (C) DC Comics.

Le programme complet sur le site du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme

Informations pratiques

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris

Jours et horaires d’ouverture de l’exposition
Ouvert du lundi au vendredi de 11 h à 18 h et le dimanche de 10 h à 18 h.
Fermeture des caisses à 17h15.

Accès
Métro : Rambuteau, Hôtel de Ville
RER : Châtelet – Les Halles
Bus : 29, 38, 47, 75
Parking : Beaubourg, Hôtel de Ville

Tarifs et renseignements : 01 53 01 86 48 ou reservation@mahj.org
Exposition
Plein tarif : 5,50 € / tarif réduit : 4 €

Exposition + musée
Plein tarif : 8,50 € / tarif réduit : 6 €

Lire en Fête
Entrée libre dans la limite des places disponibles, sans réservation

Conférence
Tarif unique : 4 €

Rencontre avec Joann Sfar
Plein tarif : 4 € / tarif réduit : 3 €

Journée BD à l’écran
Plein tarif : 5 € / tarif réduit : 4 € (à partir de la 3ème séance)
Tarif couplé séance + exposition : 8 €

  Un commentaire ?