L’histoire d’un sorcier - Par Kurt Busiek et David Wenzel – Soleil

21 avril 2011 1 commentaire
  • Pas facile d'être le raté de la famille, surtout lorsque la famille en question est une longue lignée de magiciens maléfiques. C'est à Bafflerog qu'il incombera de retrouver le "Livre du Pire", afin de pas décevoir ses pairs une fois de plus. Mais seulement doté d'un maigrelet garçon et d'un mystérieux crapaud, la quête ne sera pas sans peine.

Bafflerog Moustachirsute sait lancer des orages dantesques sur le petit village situé en contrebas de son château. En revanche, il ignore qu’en cette longue période de sécheresse, les villageois voient venir ces nuages noirs avec beaucoup de joie. Et puis le petit arc-en-ciel (non planifié dans la préparation du sort) permettra de donner un aspect vraiment positif à l’ensemble.

Voilà toute l’histoire de Bafflerog : incapable de faire ce qu’on attend de lui. Certes il essaye de faire le mal, mais au fond il aurait préféré qu’on le laisse en paix. Ce n’est pas parce que son arrière-grand-père Griffepièce était le plus cruel mage de l’histoire qu’il en est de même pour lui !

Le seigneur Malépine, sorcier ET dragon, ne l’entend pas de cette oreille et le tolère encore dans l’ordre des magiciens sous l’unique condition que Bafflerog lui rapporte le Livre du Pire, recueil des plus affreux sortilèges de magie noire, afin de plonger le monde dans le chaos.

L'histoire d'un sorcier - Par Kurt Busiek et David Wenzel – Soleil
Bafflerog en pleine composition de potion
© Soleil

Kurt Busiek, auteur américain ayant écrit Avengers Forever ou encore Superman Secret Identity, nous livre le récit d’un personnage qui ne sait pas répondre aux exigences de ses maitres. Il ne sait pas être cruel, il rate ses sorts, il devient ami avec le crapaud qu’il est censé torturer et il n’est même pas reconnu par les villageois lorsqu’il quitte enfin son donjon !

Le scénario est bien écrit et rappelle Terry Pratchett et son anti-héros Rincevent, personnage récurrent des Annales du Disque Monde. De petites touches de logique loufoques viennent s’intégrer au récit ; ainsi le jeune Ramdam sera roi, puisqu’il est le troisième fils d’un bucheron et que cela "se passe toujours ainsi d’après les conteurs", et un télescope bien calibré permet de voir notre réalité, emplie de buildings et de taxis.

La rencontre avec Ramdam, troisième fils et futur roi
© Soleil

Le côté graphique n’est pas en reste, puisque David Wenzel est un nom connu dans les univers de Fantasy, étant entre autre l’auteur de Bilbo le Hobbit. Il apporte une fois de plus sa touche de vie et de nostalgie : Les joues sont rouges, les robes de mages balaient le sol et le paysage a cet aspect d’instant figé.

Ce récit de plus de 100 pages plaira aux enfants, petits et grands, qui savent que la magie existe vraiment, malgré ce qu’en disent les gens instruits. Un livre de choix pour lire et relire dans son lit.

(par Nicolas Depraeter)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

Visitez ici le site de David Wenzel

Par Nicolas Depraeter

 
Participez à la discussion
1 Message :