La malédiction de Zener T3 : Tokamak - Par J-Chr. Grangé & P. Adamov - Drugstore

29 avril 2009 1
  • L'auteur des Rivières pourpres conclut sa trilogie préludant au Concile de Pierre. Au programme : parapsyschologie et shaman dans la Taïga ! Une intrigue emplie de fantastique, utilisant au mieux les ressources d'Adamov, mais qui laissera de côté un public peu familier à l'univers du romancier.

Peu avant Mai 68, à Paris. Sibylle, passionnée de parapsychologie, cherche à développer ses facultés psychologiques en s’inscrivant dans un programme de recherches baptisé “protocole de Zener”. À la tête de ce programme se trouve le mystérieux professeur François Bruner, soupçonné d’être à la solde des pays de l’Est. Bientôt, Sibylle se révèle un sujet étonnant, en proie à des visions particulièrement violentes.

Conscient de son potentiel, Bruner va amener la jeune femme à ses côtés en URSS. Elle y poursuit son entraînement et développe son potentiel jusqu’en automne 1971, où elle s’envole finalement pour la zone TK 15, son enfant dans les bras. Les fugitifs découvrent la Mongolie et les chamans Tsevens arrêtés et torturés par des parapsychologues. En usant de ses charmes, la jeune femme va réussir à convaincre les puissants sorciers de l’initier à leurs secrets, au cours des réunions du Concile de Pierre...

La malédiction de Zener T3 : Tokamak - Par J-Chr. Grangé & P. Adamov - Drugstore

Jean-Christophe Grangé est un romancier qui n’a plus besoin d’être présenté, en particulier depuis l’adaptation cinématographique des Rivières Pourpres. Avec la Malédiction de Zener, il s’adonne au 9ème art avec un dessinateur réputé pour ses univers baroques : Philippe Adamov.

Préludant au Concile de Pierre, dont l’adaptation filmographique mettait en scène Monica Bellucci, Grangé fournit une nouvelle preuve de l’efficacité de son écriture dans un premier tome fertile en rebondissements. Il se complète merveilleusement avec un Adamov toujours désireux de présenter des scènes étranges et fantastiques.

Mis à part l’évolution des pouvoirs de Sybille et la naissance de Diane, le second tome perd de sa superbe dans une intrigue assez molle.

Heureusement, ce troisième et dernier tome retrouve du tonus, en représentant une héroïne volontaire et en abordant les éléments qui font le trait d’union avec le "Concile de Pierre". L’aspect de protection des peuples, et la liberté des choix des personnes est suffisamment bien traité pour que cet album comporte son lot de questions et, surtout, de réponses. Toutefois, on était en droit d’attendre une intrigue plus novatrice d’une telle pointure.

Espérons que le prochain essai sera mieux transformé !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander les différents tomes de ce triptyque : 1, 1 et 3
Lire les premières pages de ce troisième tome
Lire la chronique du premier tome de la trilogie
Les illustrations sont ©Grangé/Adamov/Drugstore.

 
Participez à la discussion
1 Message :