Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du désordre se dévoile lors du premier Naheulbeuk direct !

1er août 2019 0 commentaire
  • Par Crôm ! Le jeu vidéo du Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du destin nous offre enfin un peu de contenu et de fraiches nouvelles ! Le 25 juillet dernier se tenait le tout premier Naheulbeuk direct sur la chaîne YouTube de l’éditeur de jeux vidéo Dear Villagers. Le projet de l’adaptation vidéoludique de l’univers de Naheulbeuk est dans les cartons depuis de nombreuses années maintenant et les fans commençaient un peu à désespérer. L’annonce arrive donc à point nommé !

Commençons par brièvement rappeler ce qu’est l’univers de Naheulbeuk. Le Donjon de Naheulbeuk est la série audio française la plus populaire de ces vingt dernières années. Initiée par John Lang, alias Pen Of Chaos, auteur de la série, et publiée sur internet au format .mp3 dès la première moitié des années 2000, la quête de level, d’or et de gloire, à la façon d’un jeu de rôle de l’équipe d’aventuriers ratés, composée du Ranger, de l’Elfe, du Nain, de la Magicienne, de l’Ogre et du Barbare, ponctuellement augmentée d’un voleur - dont la mort reste célèbre - et d’un ménestrel, a su conquérir un large public.

Cette popularité a rapidement mené à l’adaptation de la série sous divers formats. Des jeux de rôle, des jeux de société, des romans - dont le prochain, Les Veilleurs de Glargh est prévu pour le 21 août prochain - ont ainsi vu le jour, de même que toute une série de bandes dessinées, faisant désormais office d’œuvre principale. Ces dernières sont éditées chez Clair de Lune et John Lang, est à l’écriture, comme pour les romans. Il est épaulé par la talentueuse Marion Poinsot au dessin qui a, par ailleurs, participé au design des personnages du jeu à venir.

Le Donjon de Naheulbeuk : L'Amulette du désordre se dévoile lors du premier Naheulbeuk direct !

La parution de cette série est encore en cours et le 24e tome, sorti le 17 avril dernier, a été annoncé comme l’avant-dernier de la saga. Il était donc grand temps d’étendre l’univers de Naheulbeuk vers de nouvelles contrées afin d’assurer sa pérennité ! Notons que le 25e tome est prévu pour la mi-novembre si l’on en croit le site de Pen Of Chaos.

Un jeu vidéo prometteur :

Le YouTube direct a donc été l’occasion de présenter un premier trailer du jeu et de dévoiler une fenêtre de sortie. Il faudra donc patienter jusqu’à l’été 2020 pour pouvoir partir à l’assaut du fameux donjon. Espérons que d’ici là, le Nain sera parvenu à récolter assez d’argent pour se procurer ce qui s’annonce comme l’une des sorties les plus attendues de l’été.

Les 25 minutes de live ont également permis à BenzaÏ, célèbre youtuber, et Lady Fae, chanteuse du Naheulband de partir interroger les employés d’Artefacts studios, qui développent le projet. Ces derniers nous apprennent ainsi que le jeu se présentera sous la forme d’un tactical-RPG crypté dont l’histoire se déroulera au sein même du Donjon, présentant une version alternative de la première saison de la série audio. Un retour aux sources marquant une volonté de respect de l’univers original.

© Artefacts Studio/Dear Villagers/Clair de Lune

Tous vos héros préférés seront jouables au sein d’un gameplay alternant phases narratives avec dialogues à l’humour caustique, des phases d’explorations en temps réel ainsi que des phases de combat au tour par tour où vos héros pourront s’illustrer et faire étal de leurs nombreux talents…

Des informations concernant le casting vocal ont été diffusées par l’équipe de développement et l’on sait d’ores et déjà que si John Lang fera entre trois et quatre voix des personnages emblématiques de la licence. Il ne sera pas seul et une équipe impressionnante sera présente pour l’épauler : Franck Pitiot et Jacques Chambon, acteur incarnant respectivement le très philosophe Perceval et l’inventif Merlin dans la série Kaamelott, ainsi que les youtubers Benzaï et Bob Lennon. D’autres invités ont été annoncés, mais aucun nom n’a encore été révélé.

Le jeu devrait être accessible sur PC, via la plateforme Steam, mais comme le précise l’un des interviewés, un portage sur console est envisageable et étudié. Les développeurs devraient, en accord avec les partenaires présents sur le projet, être à l’écoute des revendications de la communauté à ce sujet-là.

Une série d’animation à la production tortueuse :

Si la communauté du Donjon de Naheulbeuk a toujours composé l’une de ses principales forces, elle est également exigeante d’un travail de qualité, et le récent fiasco de la série d’animation consacrée à l’univers des terres de Fangh a sans aucun doute renforcé les attentes concernant le jeu vidéo qui n’a pas le droit à l’erreur. Cette fameuse série d’animation, en dépit des complications qu’elle a rencontrées n’est toutefois pas enterrée, en voici les dernières nouvelles.

Partiellement financée par le biais d’une campagne de financement participatif sur la plateforme MyMajorCompany, la production de la série, dont la sortie était initialement programmée pour 2016 n’a cessé d’être repoussée. La raison ? La liquidation de l’entreprise Nomad films en charge de la production du dessin animé due à des problèmes de gestion interne...

Le projet n’a toutefois pas été abandonné et, en novembre 2018, un post sur la page Facebook de la série annonçait que les repreneurs de l’entreprise et donc par extension de la série, travaillaient au règlement de contraintes administratives diverses et comptaient bel et bien reprendre la production aussi vite que possible. Problème : depuis, silence radio...

L’une des 3 images publiées imageant le travail inachevé de Nomad Films

Les seules nouvelles apparentes proviennent de Pen Of Chaos qui, le 20 janvier dernier se fendait d’une lettre (que vous pouvez retrouver ici) où l’auteur s’attelait à expliquer, sans toutefois incriminer qui que ce soit, les différentes étapes du fiasco. Une chronologie fort instructive est comprise dans cette lettre et permettra probablement à certains d’entre vous de voir plus clair dans cette affaire.

Si pour bon nombre de fans, la réelle problématique de cette histoire n’est pas financière, mais bien le fait de ne pouvoir accéder au contenu tant espéré et dont la diffusion d’un épisode-pilote avait prouvé le potentiel comique, d’autres restent attachés à l’argent qu’ils ont investi dans ce projet et espèrent encore un jour accéder aux contreparties du projet de financement initial.

Nous ne désespérons toutefois pas d’un jour avoir accès à la série finie et espérons qu’Adrien Desanges, repreneur du projet et associé à la société de production Lowendal Films ne connaîtra pas les mêmes déboires que ses prédécesseurs.

(par Thomas FIGUERES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?