Le Mur – Mon enfance derrière le rideau de fer - Par Peter Sis - Grasset

2 novembre 2007 2 commentaires
  • Dans un graphic novel apparemment naïf et enfantin, Peter Sis raconte son enfance derrière le rideau de fer, en Tchécoslovaquie.

Né en 1949 à Brno en Moravie, Peter Sis a vécu à Prague où il a appris le dessin. Vivant aujourd’hui aux États-Unis, il revient sur ces années de son enfance où il vécut dans un pays qui n’existe plus – la Tchécoslovaquie – alors sous le joug des Soviétiques.

Le narrateur est l’enfant puis l’adolescent qu’il était : Il découvre peu à peu le mensonge qui l’entoure, l’embrigadement, les non-dits, les disparitions inexpliquées, les multiples interdits. Dans ces dessins de grisaille, parfois la couleur fait son apparition, îlots de bonheur, malgré tout. Enfin, en 1968, avec le Printemps de Prague, elle éclate sur la page dans un rythme endiablé de Rock ‘n Roll…

Mais avec la disgrâce de Dubcek, le pays replonge dans le gris. Un long tunnel de patience encore jusqu’à ce que le Mur se désagrège définitivement. Le ciel, alors, redevient bleu.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Ouh la faute... Peter Sís (avec un "accent aigu" sur le i), et non Peter Six... A noter qu’il est également l’auteur d’un certain nombre d’ouvrages illustrés pour enfants particulièrement remarquables. Encore un bel exemple de passerelle entre l’album jeunesse et la bande dessinée...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 2 novembre 2007 à  23:19 :

      Oulà, oui, effectivement. C’est corrigé. Merci. Joli livre, en effet.

      Répondre à ce message