Le coeur-enclume - Par Jérôme Ruillier - Sarbacane

20 avril 2009 0 commentaire
  • Avec pudeur, Jérôme Ruillier raconte les premiers jours de sa vie de père d’une enfant trisomique dans une bande dessinée pleine de doutes, mais aussi d’espoir.

Le handicap est un sujet particulièrement difficile à aborder. L’expérience personnelle de Jérôme Ruillier fait de sa première bande dessinée un témoignage très émouvant. Le cœur-enclume débute avec la naissance prématurée de sa fille Sara. Après quelques tergiversations, les médecins vont annoncer aux parents son handicap, les précipitant dans un cortège de sentiments : l’incrédulité, le désespoir, la résignation, et puis au bout de ce cheminement… l’espoir.

De ces jours où son monde s’écroulait, l’auteur a tiré l’essence d’un récit touchant, abordant le thème de la différence avec une simplicité qui force le respect. Le choix esthétique de personnages animaliers très sobres est évident : Il permet d’éviter tout pathos et de concentrer l’attention du lecteur sur les émotions, les sentiments, et la réaction des parents face à la nouvelle. Quelques traits en noir et blanc suffisent ainsi à faire passer un large éventail de sentiments.

Le cœur-enclume est un livre auquel on promet une longue vie. Celle de pansement littéraire, pour celles et ceux qui devront faire face à la trisomie.

Le coeur-enclume - Par Jérôme Ruillier - Sarbacane
Sara, petite héroïne du "Coeur-enclume"
© Ruillier - Sarbacane

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?