Actualité

Festival Anima 2015 : la crème de l’animation à Bruxelles

Par Morgan Di Salvia le 18 février 2015                      Lien  
Depuis 1982, le Festival Anima est la référence pour les amateurs d'animation en Belgique : projections, rencontres, conférences, expositions, workshops,... représentant la crème de l'animation belge et internationale. Trente-quatre ans après sa création, Anima garde fraîcheur et ouverture d'esprit. Nous passons en revue la programmation 2015.

Le grand écart entre les grands succès populaires et l’expérimentation qui fera l’animation de demain, voilà peut-être le secret de jouvence du Festival Anima. Un rendez-vous qui enchante la semaine de carnaval du vaisseau Flagey à Bruxelles depuis de nombreuses années. Tous les ans, la bande dessinée se glisse entre les interstices de la programmation et 2015 ne déroge pas à la règle.

Trois-cents films au programme, vingt longs-métrages parmi lesquels « Shawn The Sheep » nouveau bijou des studios Aardman, « Les Moomins sur la Riviera », « Astérix et le Domaine des Dieux » ou le somptueux « Garçon et le monde » du réalisateur brésilien Alê Abreu, deux-cent-cinquante courts-métrages venus des quatre coins du monde et reflet de la création contemporaine, Anima brasse large.

Festival Anima 2015 : la crème de l'animation à Bruxelles
The Fake © FINECUT Co., Ltd.

En plus de cette diffusion pléthorique, le festival, par l’intermédiaire des rencontres professionnelles FuturAnima, se penche sur les dernières créations numériques, transmédias, web, jeux vidéo... Parmi les rencontres proposées, on pourra découvrir le travail de Romain Renard sur l’adaptation musicale et visuelle de « Melville », celui de la scénariste et coloriste Manon Textoris sur le film « Un monde truqué », inspiré de l’univers de Jacques Tardi, ainsi qu’une foule de rencontres avec des auteurs de bande dessinée travaillant également dans les domaines animés (qu’ils soient cinématographiques ou numériques) tels que Benoît Feroumont, Pierre Maurel, Sacha Goerg, Joanna Lorho, Nix, Mathieu Burniat ...

Blueland, court-métrage de Joanna Lorho

On notera pour terminer, l’envoûtant travail de l’artiste visuel suisse François Chalet, qui a créé les bonshommes-parapluies qui se déclinent non seulement sur l’affiche, mais également sous des formats divers dans les allées du festival (projections, mobiles, badges, tatouages,...).

Le Festival Anima se poursuit jusqu’au dimanche 22 février 2015.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Festival Anima, du 13 au 22 février 2015, à Flagey (Bruxelles). Décentralisations à Liège, Namur, Charleroi, Gand, Louvain, Anvers, Ostende et Mons.

Programmation complète et horaires sur le site officiel de la manifestation.

En médaillon : l’affiche de l’édition 2015 par François Chalet.

> Festival Anima 2014 : de Hayao Miyazaki à Bill Plympton

> Philippe Moins (directeur d’Anima) : « Le langage est différent, mais certains artistes peuvent circuler de l’animation à la bande dessinée avec aisance. » (Entretien en février 2013).

> Festival Anima 2013 : feu d’artifice animé à Bruxelles

> Festival Anima 2012 : Bruxelles à l’heure de l’animation

> 2011 : 30ème édition du Festival Anima

🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Il y a eu également en avant-première la projection de "Dernière porte au sud" de Sacha Feiner, un court-métrage adapté de l’histoire éponyme réalisée par Philippe Foerster pour Fluide Glacial il y a plus de trente ans. Vous pouvez voir les images du making of du film sur FB en tapant "dernière porte au sud", un must...

    Répondre à ce message

PAR Morgan Di Salvia  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD