Le dessin animé en 3D des Schtroumpfs est annoncé pour l’été 2011.

7 mars 2010 10 commentaires
  • Raja Gosnell (Scooby-Doo, Scooby-Doo 2, Beverly Hills Chihuahua…) en sera le réalisateur, tandis que le scénario est signé David Stem et David N. Weiss (Shrek II, Shrek the Third), des références !

Il avait d’abord été annoncé pour 2010 mais, signe que le projet avance, le casting-voix est fixé aux USA. On sait en effet que, dans le dessin animé, les voix sont enregistrées au tout-début de la production. Jonathan Winters, 84 ans aux chanterelles, qui avait interprété la voix du Grand Schtroumpf dans les dessins animés de Hannah-Barbera en 1981, reprend du service pour la version américaine. Dorothée qui interpréta la chanson des Schtroumpfs pour AB Productions fera-t-elle la voix de la Schtroumpfette ? Les paris sont ouverts.

Le dessin animé en 3D des Schtroumpfs est annoncé pour l'été 2011.
La production sera faite en 3D.
Capture d’écran France 3. (C) Columbia Pictures et Sony Pictures

Créés en 1958 par Peyo, Les Schtroumpfs sont une des plus belles réalisations de la BD belge transposées à l’écran. Ils avaient été animés dès 1961 par une fililale créée spécialement par l’éditeur de Marcinelle, les Studios T.V.A. Dix épisodes (d’abord en noir et blanc, puis en couleurs) scénarisés par Maurice Rosy et animées par Eddy Ryssack diffusés jusqu’en 1967. En 1965, une compilation en long-métrage de 87 minutes en noir et blanc fut produite pour une distribution en salles de cinéma.

Dupuis avait ensuite passé la main de la production exécutive, coproduisant le long métrage de La Flûte à Six Schtroumpfs (1978) avec Belvision, la filiale de son concurrent Le Lombard. Le succès fut retentissant entraînant les premières lignes de merchandising avec ces personnages.

Mais ce n’était rien à côté de la série de dessins animés réalisée en coproduction avec Hannah-Barbera dans une structure, autre filiale de Dupuis, appelée la S.E.P.P. Le succès se muta en triomphe, la série, diffusée sur NBC le samedi matin, jouissant d’une longévité exceptionnelle (421 épisodes compilés en 256 épisodes de 22 minutes, du 12 septembre 1981 au 25 août 1990). Delporte et Peyo avaient été contraints de concevoir, avec un team de scénaristes américains, de nombreux épisodes inédits.

Le film produit aujourd’hui en 3D par Columbia Pictures et Sony Pictures Animation, annonce le grand retour des Schtroumpfs à l’écran pour le 28 juillet 2011 en Europe et le 29 juillet en Amérique. La même année que celui de... Tintin !

La bande dessinée belge classique tient encore bien la route des décennies après sa création.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • Ourf... je sens que tout cela va me donner surtout envie de relire furieusement mes vieux albums des Schtroumpfs de Peyo et Delporte (EO Dupuis à dos ronds) ! Là au moins, je ne vais pas me fatiguer les yeux !!

    Répondre à ce message

    • Répondu le 8 mars 2010 à  16:17 :

      C’est vrai que les vieux ça radote...

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle Francois le 8 mars 2010 à  21:48 :

        Savez vous que vous devriez prendre modèle sur les gentils petits Schtroumpfs ? Car en respectant l’autorité du Grand Schtroumpf, ils obéissent à une gérontocratie flagrante ?

        Il est vrai que bien souvent, l’expérience et la jeunesse sont du coté des ainés, c’est la grande leçon de Monsieur Peyo. La plupart de ses histoires sont conçues sur le même principe : tout va bien dans le charmant village (des Ardennes ??), car il n’y a pas de véritable danger (hormis Gargamel, Azrael, les MST, le Krakoukas et la famine !!). Le ressort d’une aventure est presque toujours le même : un Schtroumpf a du mal à se fondre dans la masse uniforme (refus d’une vie collective de type kolkhozien où le droit à l’identité ne s’affirme que par un trait marqué de caractère ou physique : costaud, moralisateur,etc). Il éprouve un profonde passion pour une activité, un hobby, et c’est cela qui va entrainer le village vers sa ruine. Jusqu’à ce que le grand Schtoumpf remette de l’ordre dans le merdier (si vous me passez l’expression) qu’a entrainé les désirs égoïstes du Schtroumpf indépendant. Après une bonne leçon de morale, celui-ci se rendra compte de la stupidité de ses prétentions infantiles et l’ordre reviendra au village. Jusqu’à ce qu’un nouveau Schtroumpf indé n’apparaisse avec d’autres prétentions. Voila. Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite une bonne Schtroumpf !

        Répondre à ce message

        • Répondu par serpicco le 9 mars 2010 à  11:19 :

          vive le socialisme à la shtoumph, bucolique, créatif, et divinement coquin avec cette si généreuse Stroumphette, qui semble contenter tout le village, et le grand Stroumph (Marx ?) lui même !!

          Blague à part, c’est le genre de bd, ou des millions d’enfants en la lisant, fermaient les yeux et s’imaginaient investir l’univers en dehors des cases...
          Chose rare et précieuse...je rejoints Oncle françois sur ce coup.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Oncle Francois le 9 mars 2010 à  22:45 :

            Cher Serpicco, vous allez sans doute apprécier le rare et le précieux, même si je sens un coeur porté à gauche, comme il convient d’un point de vue anatomique !°)

            Si ma mémé-moire est bonne, Peyo a du avouer des sympathies communistes de jeunesse, donc votre hypothèse du Grand Schtroumpf en évocation subtile de Karl Marx est sans doute juste. J’ajouterai que le Schtroumpf moralisateur me semble être le parfait petit commissaire du peuple (la réplique de la voix de son maitre, sauf qu’il est incapable du moindre discernement ; d’ailleurs sa servilité imbécile irrite le Grand Schtroumpf qui lui est intelligent (la force tranquille de l’expérience, sans aucun doute). Concernant la Shtroumpfette, je suis bien d’accord avec vous, mais je prefere développer ce point sur mon blog perso (celui de Francois Pincemi), où je vous attends, bien cordialement !

            Répondre à ce message

            • Répondu par serpicco le 10 mars 2010 à  09:36 :

              j’en prends bonne note et merci de l’invitation.
              Pour le Schtroumpf moralisateur, je ne peux être que parfaitement d’accord avec vous...
              En fait, c’est un soldat de la morale collectiviste,(petit,centré sur lui,chef sans coeur...)
              quand l’organisation fondamentale du village est à mon sens à chercher du côté du communisme libertaire.

              Il n’empêche, si un génie passe par là et me propose un voeu , je crois que j’hésiterai entre rentrer dans le monde d’asterix ou celui des schtroumpfs...
              Choix cornélien, la Schtroumfette ou la femme d’agecanonix ???

              Répondre à ce message

  • Bienvenue chez les chtis...heu..Les schtroumpfs ;-)

    Répondre à ce message

  • "Dorothée qui interpréta la chanson des Schtroumpfs pour AB Productions fera-t-elle la voix de la Schtroumpfette ? Les paris sont ouverts."

    On sait désormais que c’est Kate Perry qui fera la voix.
    http://www.adobuzz.com/news/les-schtroumpfs-voix-katy-perry-neil-patrick-harris.html

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 9 mars 2010 à  10:05 :

      Ah, oui, même dans la version française ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Maë l R. le 10 mars 2010 à  08:49 :

        ha non, pour celle ci les paris restent en effet ouvert !

        Répondre à ce message