Le silence - Par Bruce Mutard (trad. Fanny Soubiran) - Ca et là

7 octobre 2013 0 commentaire
  • Chronique d'un couple vacillant et réflexion sur l'art ... Un album venu d'Australie qui nous permet de découvrir un auteur qui a déjà publié quatre romans graphiques dans son pays.

Ils sont peut-être au bord de la rupture, ces deux-là. Elle, fatiguée à force de vendre et d’acheter des tableaux pour une galerie d’art, lui en pleine crise créative, se demandant à quoi bon peindre encore. Peu de gestes tendres, encore moins de passion entre Choosy et Dmitri. Plutôt des conversations répétitives où lui finit toujours pas se flageller tout en critiquant le milieu qui l’a fait roi, un jour. Mais le hasard les met sur la piste d’un artiste stupéfiant, dont une toile fascine immédiatement tous les regards. Voilà Choosy et Dmitri en mission au fin fond de la campagne australienne pour trouver ce génie inconnu. Sans même connaître son nom, car il ne signe pas ses tableaux ...

Belle réussite formelle, avec son noir et blanc plein de force, Le Silence sonde le milieu des peintres, côté business. Pas si fréquent dans le 9ème art. Surtout dans un contexte australien, les auteurs BD de ce pays étant rarement traduits en France.

La quête du génie caché révèle tout au long de l’album les failles qui éloignent petit à petit ces personnages en équilibre instable. On ne verra, évidemment, aucune œuvre de l’artiste en question, et les expressions des admirateurs suffit à faire vivre l’émotion qu’il déclenche. Cet ermite au don certain nous aide, tout au long du récit, à comprendre les deux concubins blasés. Finalement, la galeriste comme le peintre en crise semblent n’attendre qu’une étincelle pour changer de vie. Et cette tension, présente dans chaque scène, nous amène à un final aussi brillant qu’absurde, renvoyant notre couple à ses turpitudes. Le silence - Par Bruce Mutard (trad. Fanny Soubiran) - Ca et là

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

  Un commentaire ?