Les intégrales d’Olivier Rameau, enfin !

26 septembre 2010 11 commentaires
  • [Les éditions Joker->10620] sortent les intégrales des héros de Dany & Greg, à raison de trois aventures par volume, enrichis de courts récits inédits et de dossiers explicatifs de Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault. Envolons-nous vers Rêverose !

Décidément, les personnages de Greg reviennent en force ! Après le retour de Bernard Prince avec Hermann himself au dessin, voici que Olivier Rameau et Colombe Tiredaile fêtent en fanfare leur arrivée en intégrale.

Un univers qui tranche nettement avec les séries de l’époque

Alors assistant au studio de Greg, Dany y fait ses classes dans les années soixante, réalisant de menus travaux avant que Greg ne vienne le trouver avec une idée totalement décalée ! Tout cela y est fort bien rapporté et documenté par le couple Pissavy-Yvernault, à qui on devait déjà la biographie d’Yvan Delporte Rédacteur en chef et les entretiens avec Loisel et Le Tendre En quête de l’Oiseau du Temps.

Les intégrales d'Olivier Rameau, enfin !

"En fait, je voulais prendre le contre-pied de ce qui se faisait en bande dessinée", explique Greg lors d’un entretien accordé à Thierry Groesteen, et repris dans ce dossier de dix pages pour cette première intégrale. "Je venais de diriger Hermann vers Bernard Prince, et le tour était venu pour Dany. Tous les croquis qu’il m’apportait représentaient des gangsters. [...] En fait, je n’étais pas convaincu par son style réaliste !"

Dany tombe alors des nues devant le scénario poétique que lui propose le rédacteur en chef de Tintin : "Tout l’univers était déjà en place : l’oiseau Razibus, les Ziroboudons, la tarte mal cuite, Olivier et Colombe ... Je m’attendais tellement pas à ce type d’histoire que je me suis pris tout cela en pleine figure. Puis très rapidement, j’ai entrevu ce que je pouvais faire avec un scénario comme celui-là."

Tiré de l’inédit en album "L’Attaque du petit train aux œufs de Pâques"

Greg avait eu cette idée lors d’un déplacement en tramway vicinal à travers la campagne belge. Désirant une série gentille dans son hebdomadaire, il crée alors ce riche monde de Rêverose dans lequel débarquent deux clercs de notaire, dont un certain Olivier Rameau qui ressemblait si fort au dessinateur Dany.

C’est le choc !

La première apparition de cette bande détonne nettement au sein de numéro de Tintin, en octobre 1968 : propulsé entre Dan Cooper, Tounga et Luc Orient, Olivier Rameau est une bulle d’oxygène et de rêve, la présentation d’un monde à part se distinguant même des autres séries moins réalistes mais tout aussi humoristiques qu’étaient Chlorophylle et Chick Bill. Les deux minutes d’arrêt à Hallucinaville ont lancé le signal d’un voyage qui perdure depuis plus de quarante ans !

Une vision profonde et intérieure

Outre le mot de Dany lui-même, le dossier des Pissavy-Yvernault mêle avec bonheur les interventions diverses de Greg racontant le début de cette épopée, mais aussi les commentaires de Dany recueillis spécialement pour le besoin de cette intégrale.

Voici un extrait de la Ballade de l’épouvantail issu du Tintin Sélection ...

Dans ce premier volume, on retrouve divers documents d’époque qui égaient le texte : des photographies présentant les auteurs, les premières couvertures, le tout nous propulsant dans les coulisses de Tintin au cœur de son âge d’or.

Ces intégrales vont donc paraître tous les six mois, à raison de trois albums par volume. Dans cette première parution, on retrouve donc les trois premières aventures de nos héros. Graphiquement, c’est toute la progression de Dany qui apparaît dans cette évolution : L’Olivier Rameau gracile et à grosse tête se transforme bientôt en cet éternel Roméo, alors que Colombe quittera progressivement la coiffure de Sheila pour se transformer en une des plus jolies héroïnes de la bande dessinée.

Pour les besoins de ce premier tome, Dany a d’ailleurs complètement redessiné un court récit inédit en album et paru en 1972 dans Tintin Sélection 15 : La Ballade de l’épouvantail. Le passage au nouveau format permet un champ plus large, nourri par plus de détails, mais c’est surtout Colombe qui se modifie en profondeur, quittant un air strict et pincé pour prendre les atours d’une nymphette par trop naïve.

... Et la transcription en grand format que Dany redessina spécialement pour cette intégrale.

Si on en prend le temps, on remarque qu’une vingtaine de pages d’Olivier Rameau sont encore inédites en album, disséminées en gags divers ou courts-récits qui n’ont pas été repris dans Le Rêve aux sept portes [1]. Ceux-ci ne devant pas être redessinés car le format et le style correspondent aux ‘canons’ de la série, on pourrait s’attendre à en retrouver une huitaine de pages dans chacune des prochaines intégrales, les très belles doubles couvertures ou divers posters réalisés pour Tintin pouvant continuer à illustrer les dossiers de présentation.

Seul bémol à cette heureuse initiative, la couverture de l’intégrale présente une Colombe au look très bimbo, sans doute hérité des dernières bandes de Dany. Même à Rêverose, la perfection est difficilement atteignable.

Issu d’un inédit en album "L’Attaque du petit train aux œufs de Pâques"

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon

[1Olivier Rameau T11, reprenant des courts récits scénarisés par Dany.

 
Participez à la discussion
11 Messages :
  • J’attends toujours le prochain album d’Olivier Rameau...

    Répondre à ce message

  • Les intégrales d’Olivier Rameau, enfin !
    26 septembre 2010 21:30, par Norbert

    J’adore la série, mais je n’aime pas la nouvelle Colombe Tiredaile dans le remake... Elle a vraiment l’air trop nunuche... C’est dommage, Dany a fait beaucoup mieux avec elle...

    Et moi aussi j’attends impatiemment un nouvel album (avec une Colombe un peu plus soignée...)

    Répondre à ce message

    • Répondu par Jaqo le 23 décembre 2010 à  07:39 :

      Colombe était tellement belle et gracieuse, à couper le souffle, entre autres dans "Le miroire à 3 faces" et "La trompette du silence"... elle s’est malheureusement changée peu à peu et surtout dans "Les disparus du Bayou Plalah" en une sorte de travestie plus costaude qu’Olivier Rameau... peut-être les effets secondaires du Bayou, qui l’avait d’abord transformé en "monstresse". J’attends avec impatience ces intégrales et qui sait, peut-être un jour le 13ème album "Le pays des milles et un ennuis" avec une Colombe plus radieuse que jamais !

      Répondre à ce message

  • Les intégrales d’Olivier Rameau, enfin !
    28 février 2011 13:01, par flocon

    Colmombe a toujours été dessinnée bizarrement, examinez donc ses pieds au cours de ses aventures.
    De plus un silence total est observé sur ses véritables origines alors

    Répondre à ce message

  • Qui est vraiment Colombe Tiredaile ?
    1er mars 2011 12:57, par Flocon bis

    Si vous examinez les faits et déclarations du grand Pas Sage Ebouriffons et de monsieur Pertinent, les habitants de Rêverose et de sa capitale Hallucinaville sont soit des créatures magiques créé par sa magie( celle d’Ebourriffon) soit des excentriques issus du « Vrai Monde où l’on s’ennuie » appelé aussi Absurdie qui rejoignent le monde de Rêverose par le rêve ou par un téléphone (comme dans Matrix)ou par un petit train.
    Ebourriffons nous apprends qu’a Rêverose n’importe qui peut être n’importe quoi et prendre n’importe quelle apparence( (Le Château des quatre Lunes).
    Vous pouvez être une danseuse hawaïenne un instant et être un grognard napoléonien l’instant d’après.
    Si vous examinez Rêverose, vous constaterez qu’il ne s’y trouve aucune école et qu’aucun enfant ne circule dans ses rues .
    Il n’y a aucun enfant de résidents à Rêverose, les seuls enfants sont les visiteurs occasionnels.
    Colombe et Olivier sont mariés depuis plusieurs années déjà et Colombe n’a jamais eu d’enfant et n’est jamais enceinte.
    CONCLUSION : Colombe Tiredaile est un HOMME , un travesti qui rejoint par le rêve Rêverose sous l’apparence d’une femme !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 2 mars 2011 à  08:30 :

      Quelle conclusion ! Colombe prend peut-être la pilule. Colombe est peut-être stérile ou alors, c’est le cas d’Olivier Rameau. Ou Olivier Rameau sort couvert. Ou plus simplement, la raison pour laquelle elle n’est jamais enceinte est un choix d’écriture. Sinon, la série serait obligée d’évoluer autrement. Les commentaires sont souvent délirants sur Actua BD mais vous battez des records. Vous devriez consulter un psychiatre.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Flocon bis le 2 mars 2011 à  13:02 :

        Oui comme tous les fous de Rêverose !
        Prouvez moi le contraire de ce que j’avance pas par des supposition mais par des preuves

        Répondre à ce message

        • Répondu le 2 mars 2011 à  18:54 :

          J’ai beaucoup mieux à faire !

          Répondre à ce message

          • Répondu par Jaqo le 29 décembre 2011 à  08:55 :

            C’est vraiment trop drôle ! Merci de m’avoir fait tant rire, humains du vrai monde où l’on s’ennuie. Non, à mon avis on a remplacé Colombe par un imposteur et Olivier ne s’en serait jamais rendu compte... À moins que ce ne soit que les effets du temps passé en Absurdie ou possiblement Colombe a dû remédier au bottox et au silicone.

            Répondre à ce message

  • Les intégrales d’Olivier Rameau, enfin !
    1er mars 2011 15:15, par Oncle Francois

    Voila une excellente initiative qui réjouira les amateurs de bonne lecture. Olivier Rameau est un doux rêveur (normal, me direz-vous, car la profession de clerc de notaire comporte des tâches longues et fastidieuses, parfois soporifiques...) en canotier. C’est une oeuvre attachante de Greg, à l’opposé des séries réalistes musclées qu’il pondait avec une régularité de métronome pour Tintin : Bernard Prince, Bruno Brazil, Comanche, c’était en quelque sorte l’ère du "greg ou rien", arf arf arf. Olivier Rameau se vendait un peu moins que les autres séries, remercions donc Joker de cette initiative sympathique (bien plus que celle de l’album sur Axelle Parker, mais bon ne nous étendons pas sur le sujet)

    Répondre à ce message

    • Répondu par Flocon le 4 mars 2011 à  12:54 :

      Axelle Parker, oui bon , ce n’est pas une série destinée aux puceaux sinon j’aime !
      Greg reste toujours un génie méconnu.

      Répondre à ce message