"Little Tulip" envoie la presse spécialisée BD au goulag

8 novembre 2014 0 commentaire
  • Et de trois ! Après dBD et Casemate c’est au tour de la revue Zoo de consacrer sa couverture au phénomène de cette rentrée : le retour du couple Boucq et Charyn à l’occasion de la publication de {Little Tulip}. Les attachées de presse du Lombard ont bien travaillé puisque [même ActuaBD se laisse prendre !->art17192]

Diane Rayer et son équipe ont bien travaillé ! Ils réussissent ce mois-ci à mettre le couple improbable et éphémère né au cœur des années 1980, François Boucq et Jérôme Charyn qui n’avaient plus commis d’album ensemble depuis vingt ans à la Une de tous les magazines spécialisés BD d’importance, y compris sur ActuaBD !

Les précédents ouvrages de ces deux auteurs avaient fait les beaux jours des éditions Casterman. Ils avaient fini par trouver le chemin du Lombard, comme ce troisième volume, une nouveauté.

C’est avec La femme du magicien (réédité tout récemment au Lombard), puis Bouche du Diable (même éditeur) que le romancier américain et le dessinateur lillois avaient marqué les esprits. Deux albums devenus mythiques et emblématiques des années (A Suivre), leur collaboration ayant, comme quelques autres, contribué au renom de la célèbre revue.

Malgré le succès critique et public, le romancier américain, auteur de Kermesse à Manhattan, et le génial dessinateur de Bouncer ou du Janitor ont poursuivi leur chemin chacun de leur côté, engrangeant l’un comme l’autre d’autres réussites éditoriales.

Le retour de ces deux vétérans avec un album dans la même veine ne pouvait laisser indifférent. Little Tulip, paru le 7 novembre chez Lombard fait donc, après celle de Zoo, la une du magazine de Frédéric Bosser et de son concurrent Casemate simultanément !

Une occasion toute trouvée pour l’équipe du magazine gratuit d’Olivier Thierry de revenir sur la belle aventure de Signé, une collection qui a toujours misé sur la qualité. Accueillant des projets d’auteurs éloignés des contraintes et des normes, ce label s’est vite affirmé comme un espace de liberté, une « aire libre » à l’image de la collection éponyme lancée par Dupuis quelques années plus tôt. Après une présentation de la collection par son directeur éditorial Gauthier Van Meerbeeck, chaque rédacteur de zoo a choisi et commenté un ou plusieurs albums marquants de cette aventure éditoriale née, il y a déjà vingt ans.

Et si la revue s’attarde sur le retour de toutes ces valeurs sûres, de Boucq à Schuiten (Revoir Paris), de Zep (Happy parents) à Loisel (Magasin Général) en passant par les incontournables du moment comme Angel wings de Yann et Hugault ou Le Château des étoiles d’Alex Alice, Zoo n’en oublie pas moins d’emprunter les chemins de traverse pour des publications moins placées sous les projecteurs. On s’attardera par exemple sur le retour de Poussy de Peyo, sous forme d’intégrale ou l’hommage d’Yves Frémion à la composante flamande d’un courant oublié Ercola. Une manière de réparer quelques injustices nées d’une production éditoriale toujours aussi abondante.

"Little Tulip" envoie la presse spécialisée BD au goulag
Little Tulip en couverture de dBD.

Dans dBD et CaseMate aussi

Dans dBD, les amateurs retrouveront les préoccupations majeures du scénariste américain : la Russie soviétique, un destin singulier sur fond de conflit Est-Oust dans lequel espionnage, violence et désillusions servent d’architecture à un récit époustouflant et totalement maîtrisé. À travers une interview croisée, dBD revient sur la genèse d’une histoire reliée implicitement aux deux précédentes collaborations des deux auteurs.

Autre retrouvaille également célébrée par le magazine dBD : celle de François Schuiten avec...Paris ! En rendant hommage à la ville lumière en compagnie de son complice Benoît Peeters, l’auteur des Cités obscures se retrouve sous les feux de l’actualité de cette rentrée qui n’en finit pas. Revoir Paris, dernier opus de cet autre couple légendaire de la BD d’expression française, nous est donc disséqué avec gourmandise. ActuaBD vous en parlera à son tour très bientôt.

On ne manquera pas de citer les autres retours pointés par les rédacteurs du mensuel bossérien : Moby Dick, dont pas moins de trois adaptations du célèbre roman de Melville sont disponibles dans les bacs cet automne !

dBD souligne avec malice que ce retour ne s’inscrit pas dans une commémoration quelconque... Néanmoins, Chabouté (Le Péquod chez Vent d’Ouest), Patrick Mallet (Achab chez Glénat), Alary et Jouvray (Moby Dick, édité par Soleil), sont au rendez-vous de ces chasses à la baleine remises au goût du jour. Et ce n’est pas fini, puisqu’on annonce d’autres projets chez Futuropolis avec Isaac Wens et Sylvain Venayre ou encore une version de Dino Battaglia chez Mosquito ! Si l’on en croit cet article, le cétacé le plus célèbre de la littérature mondiale semble avoir encore quelques beaux jours devant lui…du moins en BD !

Le même dans le Casemate du mois.

Ils sont tous de retour, même les pires ! À la rubrique comics, on retrouvera une galerie de portrait de ce que "la BD a produit de plus mauvais, vils, méchants". Les Super-vilains font aussi leur come-back dans les pages de dBD à l’occasion du livre qui leur est consacré par Christophe Quillien aux éditions Huginn & Muninn.

Faut-il parler de retrouvailles en ce qui concerne XIII ? L’amnésique le plus inoubliable de la BD ne nous a jamais vraiment quittés et continue trente ans après sa création, à occuper le devant de la scène toutes les fins d’année. La publication de séries parallèles, la reprise du personnage sur les écrans ou dans la publicité soulignent, s’il le fallait, la bonne santé du personnage. Retour sur un succès incontournable, à ne pas oublier !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

- Zoo n’est pas en vente partout puisque gratuit et disponible sur les festivals et dans les grandes surfaces culturelles ! Si vous ne le trouvez pas, téléchargez-le avec des compléments et des inédits sur le site de Zoo

- Retrouvez vous aussi dBD en kiosque pour 8,90 € ainsi que son site.

- CaseMate est en kiosque et en librairie spécialisée pour 6,40 €. Consulter son site.

  Un commentaire ?