Newsletter ActuaBD

Lupin the Third Anthology - Par Monkey Punch - Kana

  • Pour la première fois en France, les héros de Monkey Punch débarquent en version papier. Un recueil passionnant mais évidemment trop court qui nous plonge dans l'univers loufoque et iconoclaste de cette bande de voleurs, devenue une institution au Japon.

Monkey Punch, de son véritable nom Kazuhiko Katô, nous a quittés en 2019, à l’âge de 81 ans, mais son personnage, Lupin III, improbable et illégitime petit-fils de notre Arsène Lupin national, vivra sans aucun doute éternellement. Loin d’être inconnu en France, nous ne mesurons cependant pas forcément la place que cet anti-héros occupe au Japon.

Aux origines, nous trouvons bien évidemment un manga, découpé en deux séries : Lupin III (1967-1968) en 14 tomes et Shin Lupin III (1977-1981) en 21 tomes. Mais c’est également 7 séries d’animation (plus de 300 épisodes au total), 28 téléfilms d’animation, 11 films d’animation et 4 OAV (sortie directe en vidéo). Le premier dessin animé date de 1971, et depuis 1989, il n’y a eu qu’une seule année au cours de laquelle les japonais n’eurent pas de Lupin III sur écran, petit ou grand, l’année 2020.

Ainsi, plus qu’aucune autre icône, ce facétieux voleur accompagne les Japonais depuis plus de 50 ans, presque sans aucune interruption. Régulièrement remise au goût du jour, sa formule universelle repose uniquement sur quelques éléments simples et une ambiance singulière régulièrement imitée (la liste des œuvres revendiquant son influence serait trop longue).

Lupin the Third Anthology - Par Monkey Punch - Kana
© Monkey Punch 2019

Lupin III, c’est avant tout, voire exclusivement cinq personnages : Lupin III, voleur et petit-fils d’Arsène Lupin [1], Daisuke Jigen, son acolyte et ancien tueur à gage, Goemon Ishikawa XIII, samouraï descendant du ninja Goemon Ishikawa qui les accompagne très souvent, Fujiko Mine, une voleuse alliée ou rivale selon les circonstances, et Koichi Zenigata, un inspecteur opiniâtre qui poursuit Lupin à travers le monde.

Si la version anime s’avère bien connue chez nous, avec son mélange d’action et d’humour, ce Lupin a un petit côté James Bond et redresseur de torts qu’on ne retrouve pas forcément, ou alors à la marge, dans le manga de Monkey Punch. Si l’aventure et les cambriolages de haut vol restent au cœur du récit, la version papier apparaît un peu plus rude et crue.

D’abord, nous pouvons définir l’œuvre de Monkey Punch comme un croisement de Tex Avery et de la Nouvelle Vague. Les facéties de Lupin relèvent souvent du gag, avec un corps qui se déforme tel un héros de cartoon et une personnalité féroce : bien qu’il n’ait jamais le mauvais rôle, Lupin ne revêt pas pour autant l’habit du héros au grand cœur et apparaît chez Monkey Punch plutôt égoïste.

© Monkey Punch 2019

De la même façon, le côté parodique côtoie des atmosphères plus sombres, avec une violence crue, des ennemis cruels, et des situations où le symbolisme l’emporte parfois sur la cohérence, conférant à certaines histoires une ambiance onirique, voire expérimentale. En ce sens, on reconnaît bien la patte de la fin des années 1960 et celle des années 1970.

Le recueil qui nous intéresse aujourd’hui a été édité au Japon en hommage à Monkey Punch, suite à sa disparition. Il est composé d’une sélection de 12 chapitres, 7 de Lupin III et 5 issus de Shin Lupin III, organisés non-chronologiquement afin de présenter les personnages et les thèmes. Les aventures de Lupin III étant indépendantes, cette réorganisation passe inaperçue.

L’histoire d’ouverture est d’ailleurs le premier chapitre de Shin Lupin III et constitue sans doute la meilleure des introductions à l’œuvre. Les autres histoires s’intéressent soit à un compagnon de Lupin soit à un antagoniste célèbre, tout en proposant quelques "casses" emblématiques. L’ensemble propose un assez bon équilibre et rend justice aux différents aspects du manga.

© Monkey Punch 2019

Si la rencontre du Lupin des origines pourra surprendre certains lecteurs, il demeure indéniable que nous y retrouvons tout ce qui a fait le charme et le succès de ses aventures à travers les décennies : des héros charismatiques et libres qui se jouent des règles et des codes de la société.

Quant au futur de Lupin III en France, un second recueil d’anthologie sort ce mois-ci au Japon, et si les éditions Kana sont évidemment intéressées pour le sortir, elles réfléchissent également à publier l’œuvre originale. L’avenir nous dira quel choix sera fait, mais le succès de ce recueil y jouera bien entendu pour beaucoup, alors n’hésitez pas à franchir le pas !

Ouverture de Lupin III Part IV (2015)

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lupin the Third Anthology. Par Monkey Punch. Traduction Frédéric Malet. Kana, collection "Sensei". Sortie le 17 septembre 2021. 288 pages. Format 21.3x15.1x2.5. 12,70 euros.

[1Monkey Punch n’a jamais demandé aux ayants-droit de Maurice Leblanc la permission d’utiliser le nom de Lupin, néanmoins un accord fut conclu stipulant que le nom de Lupin ne pouvait être utilisé qu’au Japon. Cette restriction a été levée en janvier 2012 lorsque les droits patrimoniaux de Maurice Leblanc se sont éteints.

 
Newsletter ActuaBD