Magical Girl of the end T1 à 3 - Par Kentarô Satô - Akata

2 octobre 2014 0 commentaire
  • Une horde de "Magical Girls" démoniaques massacrent à coups de baguettes magiques les humains, les transformant en morts-vivants en jupettes. Du gore jubilatoire à ne pas mettre entre toutes les mains...
Magical Girl of the end T1 à 3 - Par Kentarô Satô - Akata
©Satô

Quelqu’un a osé dire : « Les Magical Girls sont d’adorables créatures » … Le fou !

C’est sur cette note de l’auteur sur le rabat de la couverture que s’ouvre le tome 1. Kentarô Satô y revisite le mythe des Magical Girls, ces jeunes princesses à baguette peuplant les univers de paillettes et dégradés du shojo manga (manga pour les filles), se transformant dans une explosion d’étoiles pour faire triompher le bien et la justice. Gigi, Sailor Moon en sont des exemples parmi les plus célèbres.

Sauf qu’ici, les Magical Girls en question sont d’impitoyables machines à tuer, prenant le plus grand des plaisirs à énucléer, démembrer, empaler, défenestrer les innocents pour le compte d’un mystérieux plan diabolique à grande échelle.

Kii Kogami est un jeune lycéen sans histoire, enquillant les journées de cours les plus banales. De tempérament un peu lâche, il ferme les yeux quand son amie d’enfance est régulièrement victime de harcèlement de la part d’autres étudiantes.

Jusqu’au jour où une jeune fille avec un joli nœud dans les cheveux fait irruption dans la salle de cours et procède à un massacre en règle de la classe. Kii et son amie Tsukune parviennent à lui échapper de justesse, mais ne tardent pas à comprendre que l’invasion des Magical Girls s’étend à toute la ville.

©Satô/Akata

Au fil de leur périple, ils rencontreront Yoruka, une élève en deuxième année sexy usant du taser pour se défendre, et nombre de « camarades » à l’éthique douteuse.

Ensemble, ils devront échapper non seulement aux nombreuses Magical Girls, pourvues chacune d’un pouvoir particulier, mais aussi aux humains morts revenant à la vie pour dévorer les survivants… tous habillés en robe !

L’auteur s’amuse avec une jouissance communicative à torpiller l’univers rose bonbon des Magical Girls, en orchestrant un jeu de massacre gore mais aussi extrêmement drôle. Dans ce festival d’explosions sombres et sanglantes, il n’oublie jamais de saupoudrer le tout d’humour « fan service » avec gros plans sous les jupes entre deux démembrements, et en jouant bien sûr avec toute une tripotée de clichés inhérents au genre.

©Satô/Akata

Les scènes de violence surprennent par leur caractère inattendu, mais ce sont les personnages variés qui permettent de remporter l’adhésion du lecteur. De plus, en tournant la page, le lecteur n’est jamais sûr de ne pas assister à la mort violente de l’un des protagonistes, à l’exception du couple de héros. C’est ce qui donne son sel à cette nouvelle série complètement frappée, où des regards brillants sucrés à vous provoquer un diabète, peuvent à tout moment contempler votre cadavre après vous avoir crevé un œil.

Bon appétit !

La bande-annonce :

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander le Tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le Tome 2 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le Tome 3 chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?