Mandrill - T6 : Le Cheval de Troie - Giroud et Baruti - Glénat, collection Bulle Noire.

19 juillet 2004 0 commentaire
  • La qualité éditoriale des différentes séries de la collection Bulle Noire n'est malheureusement pas égale. Certaines séries méritent cependant que l'on s'y attarde : Gill St André, bien entendu, mais aussi Mandrill. Frank Giroud et Barly Baruti continuent à nous narrer les aventures de cet avocat. Sa carrière semblait prometteuse, et pourtant l'homme a été rayé du barreau. Il a même fait un petit séjour à la Santé.

Mandrill n’avait qu’une seule solution pour éviter de croupir durant des années dans la célèbre prison parisienne : accepter de se faire « tuer » lors d’une évasion organisée, et rejoindre les services secrets pour une mission singulière. Remplacer le professeur Muzard, savant passé à l’ennemi, et travaillant dans la région du Caucase. Les deux hommes se ressemblent fort étrangement. Mandrill aura donc la possibilité de photographier des plans. L’avocat doit s’échapper du Centre de Recherches Nucléaires de Volnaïev. Mais son évasion semble compromise, d’autant plus que certaines personnes semblent être de plus en plus convaincues que « Muzard » a un comportement « bizarre ».

Véritable orfèvre des récits historique, Frank Giroud a campé cette série dans l’immédiate après-guerre. Il explore aujourd’hui les prémices de la guerre froide avec brio. Un récit qui serait d’autant plus plaisant à lire si les couleurs de la série étaient assumées par un autre coloriste. Malgré un style graphique fort agréable, les couleurs de Baruti manquent toujours cruellement de chaleur, de sensibilité et de relief...

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?