Noise T. 3 - Par Tetsuya Tsutsui - Ki-oon

12 octobre 2020 0 commentaire
  • Un 3ème tome très attendu pour un résultat mitigé. En dépit d'une conclusion plus que problématique, force est de constater la maitrise artistique de Tetsuya Tsutsui à créer une atmosphère intense et à placer idéalement ses pions sur l'échiquier de l'enquête.

Est-ce bel et bien le cadavre de Keita et celui de l’adjoint du maire retrouvés carbonisés à la réserve ? Tout porte à croire que oui d’après les dires de Jun, du brigadier sur place et des villageois. Tous y croient... à l’exception d’un homme : l’inspecteur Hatakeyama semble plus que perplexe au vu de certains détails accablants.

Une chasse à l’homme est du coup organisée dans les alentours du village de Shishikari, dont l’unique objectif consiste à dénicher Keita, mort ou vif, écartant de la traque toute personne impliquée de près ou de loin, y compris les forces de police locales, sensibles à la notoriété et à l’image de marque du présumé suspect.

En dépit de l’acharnement de l’inspecteur Hatakeyama, les recherches ne révèlent strictement rien, jusqu’au jour où, des mois plus tard, des indices cruciaux refont surface...

Un troisième tome fort attendu, puisque les lecteurs ont du patienter presque 1 an et demi avant de pouvoir connaître la conclusion de cette trilogie, ô combien haletante. Après deux premiers opus absolument parfaits en matière de polar moderne, il va sans dire que la dernière pépite de Tetsuya Tsutsui était attendue au tournant. Nous retrouvons d’ailleurs les mêmes ingrédients succulents qui nous ont à maintes reprises fait bondir de notre siège : une enquête minutieuse et millimétrée, menée à tambour battant par l’inspecteur Hatakeyama, aucun détail laissé au hasard de la part de nos deux héros, des personnages secondaires contribuant à l’évolution de la trame, ainsi qu’une forte dose émotionnelle donnant littéralement le tournis par moment.

Tout semblait parfait... ou presque, jusqu’au final, qui est pour le moins surprenant. Loin d’une conclusion classique, certes, sans qu’il n’y ait la moindre de goutte de sang versée, ni le moindre duel d’ailleurs. Quelque peu dommage, car bien que les arguments soient présents, on a presque l’impression de sombrer vers un scénario de téléfilm, manquant clairement de profondeur. Une demi désillusion qui perd en intensité durant ses vingt dernières pages, qui auraient du, au contraire, porter le lecteur dans une autre direction.

Toutefois, n’oublions pas l’intensité de Noise et la justesse appuyée par Tetsuya Tsutsui, car au même titre que ses anciennes œuvres telles que Poison City ou Prophecy, il n’en demeure pas moins l’un des artistes les plus aboutis lorsqu’il s’agit de nous surprendre au tournant. Une trame rondement menée qui intriguera le lecteur à plus d’un titre, chaque protagoniste étant entouré d’un halo de mystère qui se dévoile au compte-goutte.

Noise T. 3 - Par Tetsuya Tsutsui - Ki-oon
©Tetsuya Tsutsui / Ki-oon

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Noise T.3. Auteur : Tetsuya Tsutsui. Éditeur : Ki-oon. Traduction : David Le Quere. 163 pages. Sortie : le 3 septembre 2020. Prix : 7,90 euros.

- Lire la chronique Noise T1 - Par Tetsuya Tsutsui - Ki-oon
- Lire la chronique Poison City T1 - Par Tetsuya Tsutsui - Ki-oon
- Lire la chronique Poison City T. 2 - Par Tetsuya Tsutsui - Ki-oon
- Lire la chronique Prophecy - The Copycat T1 - Par Tetsuya Tsutsui - Hitomi Houjo & Fumio Obata - Ki-oon
- Lire la chronique Prophecy – Tome 1 – Par Tetsuya Tsutsui – Éditions Ki-Oon

  Un commentaire ?