Professeur Layton et l’étrange enquête - Par Naoki Sakura (supervision : Level-5) - Kazé

29 octobre 2011 0
  • Le célèbre détective né sur Nintendo DS débarque dans une adaptation en manga totalement décalée et parsemée d'énigmes à résoudre. Un dérivé frais qui s'éloigne quelque peu de l'esprit d'origine tout en conservant de nombreuses références, pour le plaisir de ses nombreux fans.

Le professeur Layton est un gentleman anglais vivant à Londres qui enseigne l’archéologie. Et sous son haut-de-forme, éternellement vissé sur son crâne, se cache un cerveau aiguisé qui lui permet de résoudre toutes sortes d’énigmes. Ainsi, accompagné de Luke, son jeune apprenti, il mène des enquêtes en qualité de détective.

Apparu sur la console portable en 2007 au Japon, puis un an plus tard sur le continent européen, Professeur Layton et l’étrange village [1] a su conquérir le cœur des joueurs de tous horizons. Les épisodes de la saga se sont alors suivis, continuant d’accroître sa popularité. L’une des grandes forces de cette série de jeux tient en sa réalisation particulièrement soignée, construisant de longues intrigues émaillées de séquences d’animation très réussies. Son autre point fort vient évidemment de ses nombreuses énigmes, parfois coriaces ou tordues, créées par Akira Tago, universitaire et auteur de livres d’énigmes vendus à des millions d’exemplaires au Japon.

Après une -logique- adaptation en long métrage animé, sortie en DVD chez Kazé l’année dernière, il aurait été surprenant que ses aventures de papier n’arrivent pas jusqu’à nos librairies. Publié dans la collection Kazé Kids, Professeur Layton et l’étrange enquête propose une autre vision de l’univers initié par les jeux. Là où ces derniers content chacun un long récit d’aventure rehaussé de touches d’humour, le manga préfère se tourner vers des histoires courtes jouant à fond dans le registre comique. Un choix qui peut surprendre les fans de la saga.

Heureusement, les principaux acteurs sont bien présents, de même que certains personnages secondaires plus ou moins récurrents rencontrés au cours des différentes enquêtes. On retrouve aussi de temps à autre des répliques et formulations utilisées dans l’œuvre vidéoludique, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Naoki Sakura use d’un graphisme plus enfantin, sympathique sans faire d’étincelle, qui se veut en tout cas expressif et collant bien avec l’humour déjanté. Les épisodes sont aussi l’occasion de retrouver quelques énigmes tirées des jeux vidéo, mais aussi d’autres inédites dont le niveau de difficulté n’est pas bien élevé. Le manga s’adressant surtout aux jeunes lecteurs, ceci explique cela.

En bref, cette adaptation n’est clairement pas du même calibre que la saga dont elle s’inspire, mais elle constitue une lecture agréable et amusante, avec ces petits "plus" qui font réfléchir l’espace d’un instant.

Tous les fans ne seront sans doute pas convaincus, les autres pourront s’en servir comme d’un tremplin afin d’aller à la découverte des jeux. Car les diverses références ne peuvent s’apprécier pleinement que lorsqu’on en connait l’origine.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon

Commander ce livre à la FNAC

[1développé par Level-5 et édité par Nintendo.

  Un commentaire ?