Rose Valland Capitaine Beaux-Arts - Par Catel, Polack & Bouilhac - Dupuis

21 décembre 2009 0 commentaire
  • Mi-album de BD, mi-document historique, un récit qui met en lumière le rôle d'une femme rarement citée parmi les personnages importants de la Résistance française durant l'Occupation allemande des années 1940-1944. Efficace et très bien documenté.

Comme un petit manuel d’histoire, avec en héroïne modeste et obstinée, une spécialiste de l’histoire de l’art qui ne supportait pas de voir les nazis voler des dizaines de tableaux aux collectionneurs français juifs et francs-maçons. Vite baptisée par ses supérieurs "Captaine Beaux-Arts", Rose Valland s’est non seulement consacrée à cette mission durant les années sombres de l’occupation, mais encore longtemps après, et même jusqu’à sa mort en 1980.

C’est tout le talent de Catel d’avoir mis en images son action au service de l’art et de la justice. Solidement épaulée par Emmanuelle Polack (spécialiste de Valland) et Claire Bouilhac au scénario, la dessinatrice de Kiki de Montparnasse trouve le ton juste pour décrire une femme d’autant plus courageuse que sa vie privée aussi bravait les interdits de l’époque. Rose Valland Capitaine Beaux-Arts - Par Catel, Polack & Bouilhac - Dupuis

Après les 20 pages de BD centrées sur le travail de fourmi de Rose Valland pour répertorier un à un les tableaux volés par les nazis, l’album propose une chronologie agrémentée de nombreux documents d’archives : photos, lettres, pièces administratives...

Typiquement le genre d’ouvrage qu’on a envie de recommander aux jeunes et à tous ses amis profs d’histoire.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?