Spider-Man & Venom : Double Peine – Par Mariko Tamaki & Gurihiru – Panini Comics

2 novembre 2020 0 commentaire
  • Le coût exorbitant de l'immobilier touche aussi les super-héros : ici, Spider-Man et Venom sont colocataires dans un petit appartement de New-York. Pour le meilleur ?

Autant l’écrire de suite, nous avons été quelque peu déçus par cet album, principalement à cause de son scénario peu engageant. En effet, même si ce récit semble être à destination a priori des plus jeunes lecteurs, nous n’avons pas trouvé que l’intrigue était fondamentalement entraînante même pour un jeune âge. En effet, passée la situation initiale où l’on nous explique que les deux personnages se retrouvent à devoir cohabiter sous le même toit, il n’y a pas à nos yeux de ressort narratif qui vienne pimenter la suite de l’album. Voler le corps de Spider-Man pour gagner un jeu télévisé basé sur un parcours d’obstacles ? Rien de bien emballant sous le soleil selon nous.

Spider-Man & Venom : Double Peine – Par Mariko Tamaki & Gurihiru – Panini Comics
Venom a lui aussi son générique, qui se révèle moins sympathique que celui de l’autre araignée du quartier.
© Marvel

L’autre problème de cet album, c’est que ses personnages semblent au final monolithiques : Spider-Man est gentil, Venom est méchant, et... Ce sera tout. Les deux personnages n’apprennent pas à vivre ensemble, l’un des deux étant l’unique nid à problèmes désigné, et on ne constate pas dans cet album une quelconque évolution de leurs grandes lignes directrices. De même, le fait que Spider-Gwen soit la voisine du dessous de ces deux troublions n’apporte pas grand chose à l’ensemble, ce qui est bien dommageable en terme d’interactions potentielles.

Il n’en demeure pas moins que cet album peut compter sur la jolie patte graphique du collectif d’illustrateurs japonais Gurihiru, qui apporte une jolie note aux aventures de ce duo baroque. Un style arrondi éloigné du style classique que l’on associe à l’univers de Spider-Man, mais qui n’aura pas de mal à plaire à beaucoup de lecteurs, notamment vers le cœur de cible des plus jeunes.

Globalement, nous ne vous recommanderions pas la lecture de Spider-Man & Venom : Double Peine, non pas parce que cet album est une sortie de route à éviter, mais parce que ce récit ne propose pas, une quelconque aspérité qui mérite le détour.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Spider-Man & Venom : double peine. Par Mariko Tamaki (scénario) et Gurihiru (dessins). Traduction de Laurence Belingard. Panini Comics. Sortie le 26 août 2020. 96 pages. 9,95 euros.

  Un commentaire ?