Stardust Crusaders T1 - Par Hirohiko Araki - Tonkam

4 février 2013 2 commentaires
  • Jotaro Kujo ne veut pas sortir de prison: il se dit hanté par un mauvais esprit! Il faut appeler son grand-père Joseph, résidant aux États-Unis, pour le convaincre. Voici la réédition par Tonkam de la troisième saison de {Jojo's Bizarre Adventure}!

Tonkam entame donc la réédition des volumes épuisés de Jojo’s Bizarre Adventure par la partie la plus populaire de la saga, Stardust Crusaders. C’est en effet à partir de là qu’Hirohiko Araki institue le système des "Stands" qui fera le succès de la série.

Poursuivant sa politique éditoriale de morcellement, afin de ne pas décourager les hypothétiques lecteurs qu’un manga édité sur vingt-cinq effraierait, Tonkam propose la partie trois, avant de rééditer les première et deuxième. Le choix est judicieux dans la mesure où Stardust Crusaders fonctionne relativement bien de manière autonome.

Certes, l’antagoniste majeur est bien le même que dans la première partie, et Joseph, le héros de la deuxième, est là reconverti en adjuvant de luxe. Mais les quelques références importantes sont rappelées dans un texte d’introduction de l’éditeur, et les personnages eux-mêmes explicitent certaines allusions. Aucune raison donc de reculer au prétexte qu’on prendrait une série en cours.

Stardust Crusaders T1 - Par Hirohiko Araki - Tonkam

Le trait d’Hirohiko Araki paraît évidemment assez daté si on le compare à Steel Ball Run, sa production plus récente qui sort simultanément chez le même éditeur. Le trait du mangaka est encore un peu marqué par l’influence de Testuo Hara, dessinateur de Hokuto no Ken, clairement manifeste dans les deux premières parties de la saga. Mais on découvre dans Stadust Crusaders une énergie plus brute, et une efficacité évidente dans la conduite des affrontements.

Sans compter qu’avec Jotaro, clairement inspiré du héros de Babel II, Hirohiko Araki affiche son admiration pour un autre mangaka, dont il a rappelé l’importance à ses yeux : Yokoyama Mitsuteru. Jotaro s’impose d’ailleurs comme un héros aux allures de voyou, un peu sur le modèle des yankee ou des furyo, charismatique au possible, plus sérieux que son grand-père, mais tout aussi retors que lui. Et bien sûr animé par ce sens de la justice qui définit les héros d’Hirohiko Araki, tout hors-la-loi qu’ils peuvent être.

Il ne faut donc sous aucun prétexte manquer cet événement que constitue la réédition d’un monument du manga d’action.

Stardust Crusaders T1 - Par Hirohiko Araki - Tonkam

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Stardust Crusaders T1 - Par Hirohiko Araki - Tonkam
    6 février 2013 15:14, par ange bleu

    A noter sur le logo du titre : il s’agit d’une conception de Tonkam avec une étoile bleue pour le numéro (du plus étrange effet). La raison à cela c’est que les premières saisons n’étaient pas identifiées graphiquement sur la couverture et le seul titre était « Jojo’s Bizarre Adventure ». Par la suite le titre de la saison est apparue et le numéro du volume fut associé généralement au « blason » du héros. Par exemple pour Golden Wind il s’agit d’une coccinelle et pour Stone Ocean d’un papillon avec un poignard comme corps. Elements de composition qu’on retrouvait sur les couvertures de l’édition Tonkam.

    Néanmoins même si ce logo est une conception de Tonkam et ne vient pas de l’édition originale, le blason du héros est connu : il s’agit d’une paume de main. Logiquement c’est ce symbole, dessiné par Araki, qui aurait du être associé au numéro - même si cette « étoile » a un sens au vu du titre (Stardust Crusaders).

    Détail, détail, mais il n’empêche que le résultat esthétique de ce choix est bien pauvre je trouve, alors qu’il existait un élément graphique original plus joli qui aurait pu être utilisé.

    Répondre à ce message

    • Répondu par CHoCo le 14 février 2013 à  16:43 :

      "Néanmoins même si ce logo est une conception de Tonkam et ne vient pas de l’édition originale, le blason du héros est connu : il s’agit d’une paume de main. Logiquement c’est ce symbole, dessiné par Araki, qui aurait du être associé au numéro - même si cette « étoile » a un sens au vu du titre (Stardust Crusaders).

      Détail, détail, mais il n’empêche que le résultat esthétique de ce choix est bien pauvre je trouve, alors qu’il existait un élément graphique original plus joli qui aurait pu être utilisé."

      Certes mais ce détail a été choisi par l’auteur lui-même, car l’étoile (de couleur bleue pour le 1er tome) est aussi présente sur les couvertures originales et ce jusqu’au tome 63 ! Le style de cette étoile a été légèrement modifié par Tonkam, mais de là à dire que la paume de la main eu été un choix plus original... Dois-je rappeler que l’on suit les différentes générations de la famille Joestar ? L’étoile vient surement de "star" contenu dans le nom de famille des héros, et au fait de la marque de naissance en forme d’étoile des protagonistes principaux.
      Certes cela change dès la 6ème partie pour un papillon, mais c’est surement du à la nouvelle numérotation à partir de là, donc nouveau logo pour la série car apparition pour la première fois d’un nom "Stone Ocean", et en toute logique nouveau design pour les numéros.
      Donc l’étoile est on ne peut plus pertinente ! ;)

      Répondre à ce message