"SuperS" : lauréat du premier Prix Jeunesse de l’ACBD 2017

3 décembre 2016 0 commentaire
  • Pour sa première édition, le Prix Jeunesse de l'ACBD, remis aujourd'hui lors du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil, a été décerné à "SuperS" de Frédéric Maupomé et Dawid aux Editions de la Gouttière. Alliant fraicheur et science-fiction, le duo nous offre une histoire tendre où évolue une fratrie pas comme les autres.
"SuperS" : lauréat du premier Prix Jeunesse de l'ACBD 2017
Premier jour d’école pour Mat
SuperS © Frédéric Maupomé et Dawid / Editions de la Gouttière

La rentrée des classes, c’est toujours une épreuve. Pour Mat, Lili et Benji cela l’est d’autant plus que leur but est de ne pas se faire remarquer. La raison ? Les trois enfants sont en réalité des extraterrestres qui, suite à l’abandon de leur parents, se retrouvent seuls sur Terre. Ils survivent comme ils peuvent dans une maison du quartier, avec pour tuteur un petit robot bienveillant.

Mat met en garde sa sœur et son petit frère : en aucun cas il ne doivent user de leur pouvoir, au risque de se retrouver en bêtes de foire. Si Lili demeure plus ou moins vigilante, c’est plus compliqué pour Benji dont le caractère impulsif l’amène à commettre certaines imprudences, mettant son grand frère dans des situations délicates.

Malheureusement en voulant jouer les justiciers face à une série d’incendies volontaires, ils finissent par attirer l’attention sur eux. En parallèle, la vie scolaire devenant de plus en plus difficile à gérer, il suffira d’un malentendu pour tout faire basculer.

Rêve ou souvenir ?
SuperS © Frédéric Maupomé et Dawid / Editions de la Gouttière
Un seul être vous manque...
SuperS © Frédéric Maupomé et Dawid / Editions de la Gouttière

Après Anuki, Frédéric Maupomé renonce à la bande dessinée muette pour se lancer dans un récit ambitieux tant dans sa conception que dans les thèmes abordés. Des questions telles que l’intégration, la différence, ou le déracinement portées par la figure du super-héro n’est certes pas chose nouvelle. Mais c’est surtout la manière d’évoquer ces sujets qui importe ici et qui ne manquera pas de toucher aussi bien le jeune public que les adultes.

Le trait tout en douceur associé à la palette lumineuse de Dawid servent parfaitement le propos du récit. Et on prend plaisir à flâner sur certaines cases, à la recherche de petits détails donnant vie à cet univers. Oscillant parfois vers l’abstrait, il nous surprend par son style innovant lors des moments liés aux souvenirs. Le flou des silhouettes et des espaces, les volutes des formes décloisonnées de la ligne perturbent le lecteur par rapport à ce qu’il voit : Est-ce réellement un souvenir, ou une invention de Mat ?

Une bande dessinée intelligente et sensible, et qui porte bien son titre. Ce n’est donc pas un hasard si elle a remporté cette année le premier Prix Jeunesse ACBD. Nous vous en avions parlé récemment : Supers T2 faisait partie des cinq finalistes de cette première édition du Prix, aux côtés des Effroyables Missions de Margo Maloo (Drew Weing, Gallimard), de La Poudre d’escampette (Chloé Cruchaudet, Delcourt), de Roller Girl (Victoria Jamieson, Éditions 404) et de Space Boulettes (Craig Thomson, Casterman).

Le premier Prix Jeunesse ACBD, parrainé par Emmanuel Guibert sera remis aujourd’hui samedi 3 décembre 2016 à 16h30 au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil en ouverture de sa soirée BD.

Pour êtres SuperS, soyez costumés !
SuperS © Frédéric Maupomé et Dawid / Editions de la Gouttière

Voir en ligne : Blog de Dawid

(par Tahani Biernat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

SuperS tomes 1 et 2. Par Frédéric Maupomé et Dawid. Editions de la Gouttière. Tome 1 sorti le 28 août 2015. 112 pages. 19 euros. Tome 2 sorti le 26 août 2016. 110 pages. 18 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

Documents à télécharger:
  Un commentaire ?