The New Teen Titans T4 - Par Marv Wolfman & George Pérez - Urban Comics

26 février 2021 1
  • Nous voici arrivés à ce que beaucoup considère comme le point culminant des aventures des jeunes titans, où l'ensemble de ce qui a été construit au fil des années semble mûr pour les faire passer à un nouvel acte de leur vie, celui des adultes, avec ses bonheurs mais aussi ses déceptions.

Lors de notre dernière revue nous n’avions pas manqué de souligner l’entrée en scène de Terra, personnage singulier que Marv Wolfman a créé pour prendre le lecteur par défaut, mais aussi bien évidemment ses propres héros. Ainsi ce nouvel album très épais [1] s’ouvre sur le Contrat de Juda, vécu comme un choc, et qui constitue sans doute la grande histoire de référence des The New Teen Titans.

L’intrigue demeure en vérité assez simple, mais elle travaille avant tout l’affect que les lecteurs portent à leurs héros favoris, avec en premier lieu la trahison de Terra qui apparut sidérante à l’époque. Surtout que Wolfman a chargé la barque de sa folie et de sa malice à fond, afin de bien faire comprendre aux lecteurs que Terra "l’héroïne" n’avait jamais existée, même de façon lointaine.

Le Contrat de Juda cristallise également d’autres choses : il s’agit de la réalisation du plan machiavélique de Deathstroke, imaginé et préparé patiemment, de la première apparition d’un Teen Titan tout aussi culte que Terra, Jericho, le fils muet de Deathstroke, et enfin du changement d’identité de Dick Grayson, qui abandonna celle de Robin pour devenir Nightwing. Bref un chamboulement qui marque un avant et un après dans l’imagerie des Teen Titans.

The New Teen Titans T4 - Par Marv Wolfman & George Pérez - Urban Comics
© DC Comics / Urban Comics

Le reste de l’album propose ensuite de retrouver nos héros dans diverses aventures, et comme toujours dans des problématiques personnelles, poursuivant ainsi leurs évolutions. L’arrivée de Jericho offre de nouvelles perspectives grâce à son pouvoir, mais les auteurs ne perdent pas non plus de temps à ajouter encore un membre à l’équipe, comme pour compenser la perte traumatisante de Terra. C’est ainsi que nous découvrons également Lilith, même si cette dernière ne deviendra pas aussi culte et incontournable que Terra et Jericho.

Parmi ces histoires, deux se révèlent particulièrement marquantes, ayant là aussi laissé une trace indélébile dans la légende des Teen Titans : le mariage de Donna et de Terry, moment de bonheur collégiale par excellence, et La Terreur de Trigon où de nouveau Raven est confrontée à son héritage maléfique.

Avec ces nouveaux épisodes, nous avons parcouru l’année 1984 et le début de 1985, et il reste fascinant de constater que cinq ans après le lancement du titre, les idées continuent de bouillir et l’univers de s’agrandir, avec des histoires qui sont aujourd’hui des références - et même adaptées en dessin animé.

© DC Comics / Urban Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

The New Teen Titans T4. Scénario : Marv Wolfman, George Pérez & John Byrne. Dessin : George Pérez, Steve Rude, Carmine Infantino & collectif. Traduction Edmond Tourriol. Urban Comics, collection "DC Essentiels". Sortie le 15 janvier 2021. 526 pages. 35,00 euros.

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

The New Teen Titans sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2
- Lire la chronique du tome 3

Teen Titans Rebirth sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2

[1Les épisodes contenus dans The New Teen Titans T4 sont :
- Tales of the New Teen Titans #42-55 + Annual #3 (février 1984 à avril 1985),
- New Titans V2 #1-5 + Annual #2 (mai 1984 à novembre 1984), mai 1986.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • On se dit que ça vient de là, ce côté trop abrupte de la série télé… Sauf que dans le comic, ça passe grâce à des tonnes de dialogues explicatifs, qui viennent rallonger la sauce.
    Mais même avec du recul, ça reste encore un petit peu désuet… Et Garfield est vraiment trop lourd avec ses blagues de cul.
    Heureusement que la deuxième moitié améliore le tout, avec une confrontation de Changelin avec Deathstroke tout en pardons et résilience – c’est un peu fort de café pour un personnage aussi impitoyable que Slade… Mais pour du pré-Crisis, ça reste plutôt intelligent (même l’ambiguïté des rapports intimes Slade/Terra est gonflée).
    Et l’histoire avec Raven et Trigon, dans son format particulier… Ça envoie du lourd.
    Décidément, entre ça, Le Judas Contract, la famille de Slade, le mariage (sans fausses notes) de Donna… Ce tome est vraiment très, Très complet, à peine quelques histoires superflues dedans …
    On peut quasiment s’arrêter de lire la série, le tout forme une belle conclusion cohérente.

    Répondre à ce message