Vijaya : Une petite fille dans l’Himalaya - Par David Jesus Vignolli - Akileos

5 juin 2019 0 commentaire
  • Derrière les montagnes de l'Himalaya se trouve un endroit protégé du chaos engendré par les Hommes, le Sanctuaire. Séjour d'êtres immortels et de créatures mythiques, il baigne dans la magie. Mais la présence d'une petite fille humaine va venir chambouler la paix de ce lieu sacré.

Alors qu’un groupe d’hommes déclenche un incendie qui ravage sa maison, Vijaya réussit à s’échapper. Malheureusement, ses parents n’ont pas cette chance, et c’est seule et désemparée que la petite fille s’enfuit vers les montagnes.

Épuisée, la jeune fille finit par tomber sous le regard de deux étranges individus qui l’observent au loin, Pravad et Vaju. Le premier vient à son aide en renonçant à son immortalité pour la sauver. L’enfant se réveille alors dans un monde totalement inconnu et caché des Hommes, le Sanctuaire. En compagnie de Vaju, elle va apprendre à connaître les secrets de la Nature et se faire de nouveaux amis.

À la lecture de ce très bel album, on ressent un certain nombre d’influences japonaises, artistiques et thématiques. L’aspect visuel tout d’abord, n’est pas sans rappeler les estampes nippones, avec ces montagnes dont les silhouettes sont délicatement dessinées d’un trait fin et élégant, ou ces arbres aux troncs et branches longilignes se déployant gracieusement.

Les graphismes sont assez épurés sans être dénués d’expressivité, comme en témoignent parfois les jolies mimiques de Vijaya et des créatures qui l’entourent. L’usage de la couleur est réduit, puisque que seules trois d’entre elles dominent : le blanc, le noir et un rose qui tend vers le saumon. Un choix judicieux pour cette dernière du fait de sa capacité à évoquer aussi bien la lumière de l’aube, que le tumulte des flammes, la douceur d’un crépuscule ou bien la tendresse de la chair.

Vijaya : Une petite fille dans l'Himalaya - Par David Jesus Vignolli - Akileos
Vijaya - : Une petite fille dans l’Himalaya © David Jesus Vignolli / Akileos

Vient ensuite le caractère mythologique du récit. David Jesus Vignolli prend le temps de le développer au fil de l’aventure, apportant aux lecteurs des informations précises sur les êtres qui peuplent le Sanctuaire, leur mode de vie, leur façon de se nourrir, etc. On découvre avec Vijaya le bestiaire riche et varié de cet univers à la fois amusant et inquiétant. L’influence japonaise se fait de nouveau sentir, notamment avec quelques créatures qui semblent tout droit sorties des films de Hayao Miyazaki.

Cependant, contrairement aux œuvres du réalisateur nippon, le manichéisme est ici plus prononcé. L’auteur montre l’opposition fondamentale existant entre le monde corrompu des Hommes et celui de la Nature. Pas de demi-mesure, ni de subtilité dans le traitement de ce conflit.

À cela s’ajoute un autre thème, celui de la confrontation entre le monde des adultes et celui des enfants. Bien qu’humaine, Vijaya est en partie acceptée par les habitants du Sanctuaire parce qu’en tant qu’enfant, elle n’est pas encore avilie par l’immoralité des adultes qui cherchent, entre autres, à s’enrichir sur le dos de la Nature.

Ce passage à l’âge adulte prend ici la forme d’une fumée noire qui émane des hommes et des femmes s’étant laissés emporter par leurs envies les plus puériles ou leurs peurs les plus profondes au point de les ronger et les transformer. Une fumée noire qui rappelle le Smog de Londres durant la révolution industrielle et qui avale tout sur son passage.

Véritable ode à la Nature et à l’enfance, Vijaya - Une petite fille dans l’Himalaya", ravira petits et grands lecteurs.

(par Tahani Biernat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Vijaya, Une petite fille dans l’Himalaya. Par David Jesus Vignolli. Editions Akileos. Tarduction Achille(s). Sortie le 5 juin 2019. 180 pages. 19 euros.

Acheter sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

  Un commentaire ?