Wayne Shelton - T2 : La Trahison - par Van Hamme & Denayer - Dargaud

20 novembre 2002 0 commentaire
  • Dans le premier album de cette série, Wayne Shelton mettait sur pied une équipe de baroudeurs prêts à délivrer un routier en prison. Dans le second, Shelton va mener à bien sa mission, non sans quelques casses, aussi bien matérielles qu'humaines. C'est évidemment de la série B, mais de la bonne série B : on en redemande!

C’est fou ce que la conjugaison d’un grain de sable et de la théorie des dominos peut faire comme dégâts ! Prenez le cas de Mr Quayle. Ce milliardaire US s’apprête à signer un pharamineux contrat avec le Khalakjistan (ex URSS). Enjeu, des mines contenant le fameux germanium que tout le monde s’arrache. Il ne lui reste plus qu’à lever l’option prise à travers sa filiale française et l’affaire est emballée.

C’est là qu’intervient le grain de sable sous forme d’un brave paysan traversant une route du Khalakjistan. La valse des dominos s’enclenche. Pour éviter le chariot, un camion français percute la voiture du Ministre de la guerre local qui en avale son bulletin de naissance. Le routier en prend pour trente ans. Sous la pression de son syndicat qui menace de bloquer les routes, Paris boycotte le Khalakjistan. Du coup, l’option de Quayle ne vaut plus que son poids de papier. Seule solution pour relancer le jeu, faire évader le routier.

C’est là qu’intervient Wayne Shelton. Une figure. A dirigé à 19 ans des commandos qui menaient la vie dure au Vietcong en lui tombant dessus par le Laos. Une référence. S’est ensuite recyclé contrebandier au Moyen-Orient qu’il connaît, caillou par caillou, de Beyrouth à Kaboul.
Pour dix millions de dollars, Shelton va rameuter son ancienne équipe et monter un plan remarquablement vicieux pour libérer le routier. Évidemment d’autres grains de sable vont transformer l’opération montée au millimètre en un enfer mortel. Les survivants seront rares. Et excessivement en colère...

Vive la grand aventure ! A mi-chemin entre le commando Caïman de Bruno Brazil et Les douze salopards, la série Wayne Shelton redonne ses lettres de noblesse à la BD qui déménage. Cerise sur le gâteau, Van Hamme (XIII, Thorgal, Largo Winch) a mis au point un festival de ferraille tordue, incendiée, pulvérisée qui a rappelé sa belle jeunesse à Christian Denayer créateur, dans les années 70, de la célèbre série des Casseurs.
A l’issue de cette première aventure en deux albums, Jean Van Hamme passe le flambeau à Thierry Cailleteau, créateur d’Aquablue, qui concocte déjà pour Denayer la prochaine aventure de Shelton, seul baroudeur quinquagénaire de la BD !

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Chaque fois qu’un album scénarisé par Van Hamme sort, c’est la même chose : une nuée de détracteurs s’avance et voue aux gémonies tout ce qu’il fait. Pourtant, si ce qu’écrit ce scénariste n’a pas toujours la même qualité, il faut bien reconnaître que même ce qu’il fait de moins bon (ou de plus mauvais selon la perspective où l’on se place) est toujours meilleur que quantité d’autres albums qui sortent en même temps. Et c’est sans parler des multitudes de clones de Largo Winch, de XIII ou de Thorgal, qui ne sont qu’une confirmation de l’adage affirmant que l’original est toujours meilleur que la copie.

Cet album de Wayne Shelton se trouve dans le haut du panier des productions récentes du célèbre scénariste. On pourrait d’ailleurs en faire un film qui tiendrait la dragée haute à pas mal de superproductions hollywoodiennes. Il y a de l’action, du suspens, des rebondissements, et le lecteur est tenu en haleine jusqu’au bout. Seule la fin est légèrement décevante - on aurait aimé un rebondissement de plus - mais elle ne gâche pas l’album. Quant à Denayer, au meilleur de sa forme, il trouve ici un scénario à sa mesure.

Après une petite traversée du désert, le créateur de Yaleck, d’Alain Chevalier, des Casseurs et de Génération Collège entame ici une nouvelle carrière, et elle semble prometteuse. Il ne reste plus qu’à espérer que Thierry Cailleteau, le scénariste d’Aquablue qui va reprendre cette série, soit à la hauteur du défi et Wayne Shelton figurera bientôt dans les classiques à succès de la BD franco-belge.

Lire un extrait

  Un commentaire ?