dBD n° 126 : bd révoltées, bd engagées !

7 septembre 2018 0 commentaire
  • Indignez-vous ! La formule n’est pas nouvelle ni inédite mais elle traverse tout ce numéro de septembre !

Nous vous avions déjà parlé ici du dernier opus écrit par Jean Van Hamme et dessiné par Christophe Simon. Avec Kivu (publié au Lombard), ces auteurs nous livrent un récit cruel et bouleversant sur lequel Frédéric Bosser revient dans une interview avec le célèbre scénariste. Une occasion supplémentaire de dénoncer le scandale humanitaire et écologique présenté dans cet album.

L’arrivée de Comix Buro dans la maison Glénat se fait sous l’angle de la révolte sociale. En recyclant l’imaginaire communiste, la structure devenue un label à part entière entame donc une planification éditoriale profondément marquée par des images de propagande. Un marqueur puissant pour une nouvelle aventure menée par un « comité central » regroupant Olivier Vatine, Agnès Charvier et Olivier Sztejnfater.

Les coups de gueule, les héros des Vieux Fourneaux en sont familiers. C’est peu dire que l’adaptation du best-seller de Lupano et Cauuet bénéficie d’une large couverture médiatique. Impossible pour la revue de passer à côté du phénomène, d’où une exploration de la culture bédéphile de l’une des principales vedettes du film : Pierre Richard !

Dans ce numéro placé sous le signe de la révolte et de l’indignation, l’humour a bien évidemment sa place, comme à travers la nouvelle collection lancée par les éditions Delcourt : Pataquès. Un humour caustique représenté par un Hervé Bourhis et son Team Meluche. Si on rit beaucoup, derrière l’humour ravageur se profile souvent une dénonciation des dérives absurdes de notre société.

Terrible et inacceptable scandale, la mort reste un sujet d’indignation. La disparition brutale, bien que redoutée du regretté Frank Giroud nourrit une manière de se révolter devant l’absurdité des choses de la vie. Un hommage sobre et digne, à lire dans le magazine.

Ce numéro se veut engagé, selon Frédéric Bosser. Engagé, et à la lecture de ce numéro ce n’est pas les causes qui manquent !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

dBD n° 126, en vente partout € 8,90.

  Un commentaire ?