"Agora" (6 Pieds sous terre) : la vie urbaine contemporaine dessinée par Matthias Lehmann

26 avril 2019 0 commentaire
  • Belo Horizonte, Naples, Conakry, Alger, Paris... Ce sont quelques-unes des villes qui ont inspiré Matthias Lehmann pour son grand et beau livre "Agora" édité par 6 Pieds sous terre. Il y rassemble des dessins imaginés à partir de ses déambulations et de ses observations, élaborant une suite de paysages qui sont un condensé de notre urbanité.

Toutes les villes se ressemblent et toutes sont singulières. C’est ce que nous pourrions conclure de la lecture d’Agora, ouvrage en grand format publié par Matthias Lehmann chez 6 Pieds sous terre. Mais il ne faut pas se contenter de ce lieu commun, car le dessinateur nous donne à observer toute une humanité qui a fait de la ville, pour ainsi dire, son environnement naturel.

"Agora" (6 Pieds sous terre) : la vie urbaine contemporaine dessinée par Matthias Lehmann
Agora © Matthias Lehmann / 6 Pieds sous terre 2019

Matthias Lehmann, déjà partagé entre le Brésil et la France, a beaucoup voyagé ces dernières années. Les Amériques, l’Afrique, l’Europe l’ont accueilli, l’ont vu se promener, regarder et enregistrer, sur papier ou dans sa mémoire, des instants de vie et des morceaux d’espace comme nous pouvons en saisir quotidiennement dans toutes les villes du monde.

Il n’est pas photographe et affirme d’ailleurs ne pas souvent réussir un cliché correct. En revanche, il dessine formidablement bien. Nous le savons depuis un moment et il faut être passé totalement à côté de La Favorite (Actes Sud BD, 2015) pour le nier. Il a donc employé son art pour retranscrire ce qu’il a pu observer ici et là.

Partant de croquis réalisés en pleine rue, de quelques photographies floues ou mal exposées, de documents variés mais aussi de souvenirs personnels, Matthias Lehmann a composé de grands dessins à l’encre, de son trait caractéristique, pour donner vie à des scènes à la fois totalement imaginaires et profondément vraies ou du moins vraisemblables. Utilisant ses hachures pour donner corps aux personnages comme comme aux bâtiments, apportant quelques touches de couleur - bleu, rouge, jeune - pour équilibrer voire illuminer ses dessins, mais aussi pour en contrebalancer l’austérité et en équilibrer la composition, il est parvenu à créer des paysages urbains d’une rare intensité.

Agora © Matthias Lehmann / 6 Pieds sous terre 2019

Agora rassemble une petite trentaine de dessins, tous en pleine page. Souvent d’ailleurs sur deux pages, ils peuvent être observés longuement et facilement : les plus grands font cinquante centimètres sur trente-six et peuvent être mis bien à plat grâce à la reliure ouverte conçue par l’éditeur. Accompagnés de quelques courts textes de l’auteur en français, anglais et portugais [1], ils incitent au voyage et laisse penser que celui-ci commence au coin de la rue.

Agora © Matthias Lehmann / 6 Pieds sous terre 2019

Matthias Lehmann capte tout ce qui bouillonne dans la vie urbaine. Les travailleurs et les touristes, les badauds et les joggeurs, les mères de famille et le junkies se croisent, s’ignorent ou se parlent. Le dessinateur a sans doute glissé quelques têtes connues de lui [2] mais excelle surtout à représenter des inconnus si familiers que nous sommes persuadés de les avoir déjà vus, que ce soit à Paris ou à New York, à Bologne ou à Rio.

En multipliant les personnages et les détails, le dessinateur augmente également les bruits. Ses foules sont sonores - même si aucun dialogue ou commentaire n’accompagne les dessins - et ses rues sont pleines des sons typiques de la ville. Nous croirions entendre la circulation, les musiques, les cris comme nous pouvons voir les gestes, les regards et les échanges. Étonnant de constater à quel point la fixité inhérente au dessin n’empêche pas ici de traduire le dynamisme et le fourmillement de la ville.

Matthias Lehmann parvient finalement à une synthèse à la fois graphique et intellectuelle. Graphique car il crée, par l’assemblage d’éléments épars, des paysages urbains plus vrais que nature, qui sont des œuvres totalement personnelles, où son trait se reconnaît tout en se mettant entièrement au service de son sujet. Intellectuelle car, par ce même procédé, il invente une façon de représenter notre monde, lui redonnant chair, non par le biais du réalisme, mais par le mélange de la symbolique que nous connaissons de la ville et de la singularité qu’il accorde à chaque scène.

Et nous nous plaisons alors à imaginer une exposition de ses dessins, en pleine ville, à la place des habituels panneaux publicitaires qui la parsèment. Ce serait une belle victoire esthétique, et une drôle de mise en abyme...

Agora © Matthias Lehmann / 6 Pieds sous terre 2019
Agora © Matthias Lehmann / 6 Pieds sous terre 2019

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Agora - Par Matthias Lehmann - 6 Pieds sous terre - collection Asterozoa - 25 x 36 cm - 48 pages couleurs - couverture cartonnée - parution le 18 avril 2018.

Exposition à la galerie parisienne Breyne & Huberty
Du 11 mai au 8 juin 2019
Vernissage le 10 mai à partir de 18h30
Mise en ligne des œuvres à partir du samedi 11 mai 2019
90 rue Saint-Honoré 75001 PARIS (Métro Châtelet – Pont Neuf)
Ouvert du mercredi au samedi de 11h à 19h
Entrée libre

Consulter le site de l’auteur.

Lire également sur ActuaBD :
- Sélection officielle d’Angoulême 2016 : nos suffrages vont à... "La Favorite"
- Petite sélection estivale de fanzines et autres auto-éditions

[1Lauren Pomme est la traductrice en anglais de ces notules écrites en français et en portugais par Matthias Lehmann.

[2N’est-ce pas Nicolas Moog que nous pouvons reconnaître, un peu caché dans le dessin inspiré d’une journée à Metz ?

  Un commentaire ?