Algernon Woodcock - T3 : Sept Cœurs d’Arran (1) - Sorel et Gallié - Editions Delcourt

19 juillet 2004 0 commentaire
  • Illustrateur et peintre breton, Guillaume Sorel signe sans doute l'une des plus belles couvertures de ces derniers mois. L'auteur nous a déjà démontré son talent dans l'île des Morts ou des one-shots pour les éditions Casterman (Mother). Il s'est associé au scénariste de Mangecoeur pour nous conter les aventures d'Algernon Woodcock, un personnage empli de mystère...

Petit par sa taille, mais grand par ses connaissances scientifiques, Algernon Woodcock est devenu professeur d’anatomie. L’homme se complait à partager son savoir avec ses étudiants. Un homme vient troubler sa quiétude. On le réquisitionne ! Le professeur doit se rendre impérativement dans un monastère de l’île d’Arran.

Une femme y est accusée d’avoir assassiné sept jeunes filles dans des circonstances particulièrement troublantes...

Mathieu Gallié a concocté un récit pétri de mystère où son personnage principal sera une fois de plus confronté à des atmosphères aussi troublantes qu’irrationnelles. Guillaume Sorel accentue ces ambiances étranges grâce à son style graphique si particulier. Pour y parvenir, il joue à merveille sur les ombres et les lumières. On aura rarement vu un graphisme qui colle aussi bien à un scénario.

Du grand Art !

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?