Anne de Bretagne, intrigues au château - Par Cédric Tchao - Casterman

11 juin 2019 0 commentaire
  • Lors d’une sortie scolaire au Château des Ducs de Bretagne, le jeune Gaël, ennuyé par cette visite, décide de s’éclipser sur les hauteurs du lieu, alors interdites aux visiteurs. Tandis qu’il bougonne contre les vieilleries qui ornent les pièces du château, un korrigan fait son apparition. Face à cet étrange personnage, Gaël ne sait comment réagir et, lorsqu’il reprend ses esprits, semble être dans un monde tout autre. Dès lors, le jeune garçon et la créature magique débutent un voyage temporel explorant l’existence de Anne de Bretagne.

Pour ce premier manga chez Casterman, Cédric Tchao endosse les rôles de scénariste, dessinateur, et historien. En effet, il y retrace la vie de Anne de Bretagne, de sa naissance le 26 février 1477 à son couronnement en tant que reine de France à Saint-Denis le 8 février 1492.

On y découvre ou redécouvre une Bretagne indépendante du royaume de France où les puissances souveraines de la région tentent, par le biais d’alliances et de jeux de pouvoir, de maintenir cette autonomie.

De part son aspect historique vraisemblable, le récit s’inscrit dans une historiographie de la Bretagne considérant la région au sein d’un système-monde. L’album participe ainsi à la compréhension d’une identité bretonne riche et complexe.

En tant que personnage central du récit et guide spatio-temporel du lecteur, le jeune garçon assiste à l’ensemble des scènes, toutefois son statut diffère selon les passages. Gaël passe aisément de l’action à la contemplation, brisant le quatrième mur et permettant une identification forte de la part du lecteur.

Anne de Bretagne, intrigues au château - Par Cédric Tchao - Casterman
© Casterman

Ce procédé, ne sert pas qu’à renforcer l’emprise de la narration sur le lecteur, il tient aussi un rôle éducatif essentiel. Ainsi, lorsque Gaël s’interroge quant à l’évènement dont il est l’observateur et que le Korrigan lui apporte réponse, c’est en réalité au lecteur qu’il s’adresse.

Cette portée informative est confirmée par le dessin d’apparence enfantine. Il ne faudrait toutefois pas s’y méprendre, on distingue clairement plusieurs niveaux de lecture via la représentation d’intrigues politiques et mœurs d’époque rythmant la vie d’Anne de Bretagne.

Cédric Tchao semble porter un intérêt certain à l’association du 9e art au patrimoine. Lors d’une résidence en 2014 dans la communauté de communes de Beaugency, le mangaka faisait part d’un projet de scénario d’une bande dessinée sur la région et ses mythes. Celui-ci a-t-il abouti ? Un micro-tirage à échelle locale peut-être ? La question reste en suspend.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient poursuivre l’aventure, une exposition présentant les story-boards du manga se déroule actuellement au Château des Ducs de Bretagne à Nantes jusqu’en janvier 2020 !

(par Manon DIAS SANTOS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?