Arachnid T1 & 2 - Par Shinya Murata & Shinsen Ifuji - Soleil Manga

26 juin 2015 0 commentaire
  • Une lycéenne orpheline et victime de brimades devient l’apprentie d’un tueur se faisant appeler l’Araignée. Est-ce une descente en Enfers ou bien une chance de renaître et de devenir enfin maître de son destin ? Un dark shônen au féminin classique mais efficace.

Vivant seule avec son oncle depuis le suicide de sa mère, Alice est une lycéenne qui n’a jamais eu la vie facile et sur qui la fatalité semble s’être acharnée avec cruauté. Ainsi à son lycée elle est persécutée par des camarades à cause de ses troubles de la concentration, tandis qu’à la « maison », son oncle, personnage colérique et vénal, ne voit en elle que le moyen de toucher des allocations.

Sans amis et se repliant petit à petit sur elle-même, la vie d’Alice bascule le jour où son oncle est assassiné par un tueur aux méthodes étranges. Alice aurait dû le suivre dans la tombe, mais après avoir fait preuve d’une rage de vivre aussi violente qu’insoupçonnée, l’assassin décide de l’épargner et de la prendre comme apprentie !

Ainsi débute la nouvelle vie de notre héroïne qui va plonger dans un univers sombre et sanglant, où règne la loi du plus fort et où la survie constitue une lutte de tous les instants !

Arachnid T1 & 2 - Par Shinya Murata & Shinsen Ifuji - Soleil Manga

Débuté depuis 2009 et comptant pour l’heure 12 tomes, Arachnid est écrit par Shinya Murata et dessiné par Shinsen Ifuji. Il est prépublié dans le magazine Monthly Gangan Joker, de Square Enix, aux côtés de Red Eyes Sword / Akame ga Kill ! avec lequel il partage une approche du shônen [1] sombre et cruelle.

De plus les deux séries mettent en scène un récit d’assassins, même si Arachnid va moins loin dans la cruauté et le désenchantement [2]. Et tout comme Akame ga Kill ! Arachnid sort dans la collection « Seinen » [3] de son éditeur français et non « Shônen », en raison de sa violence.

Le premier tome se présente sous une structure simple et efficace : il s’agit de l’apprentissage d’Alice au travail d’assassin et à la maîtrise des techniques particulières de son mentor, dit l’Araignée. Une initiation qui se déroule sous la forme d’un huis clos psychologique : les autres éléments de l’univers, le lycée et l’organisation pour laquelle travaille l’Araignée, sont réduits à leur fonction de contexte dans un premier temps.

Si ce premier tome manque un peu de surprise et de personnalité, il a le mérite de boucler rapidement le passage de l’autre côté de son héroïne et de la doter de ses « pouvoirs ». Le second tome nous plonge ensuite dans le cœur réel du récit, avec entre autres les combats d’Alice contre les assassins que lui envoie l’Organisation car elle refuse de se soumettre à elle.

Le schéma reste classique mais les personnalités tordues et hautes en couleur des tueurs et l’évolution de la situation d’Alice dans son lycée se révèlent convaincantes et efficaces, avec en prime une narration rapide et nerveuse, soutenue par le trait clair et appliqué de Shinsen Ifuji, relativement agréable dans le genre.

Tout shônen d’action se structure autour d’un motif particulier qui confère son identité aux affrontements. Dans le cas d’Arachnid il s’agit des Arachnides, des Insectes et des Arthropodes en général, qui servent de totem aux personnages et dont les caractéristiques sont déclinées pour créer leurs compétences ou capacités spéciales.

© 2009 Shinsen Ifuji / SQUARE ENIX / Soleil Manga

Shinya Murata s’amuse ainsi à présenter à chaque fois et en détails les caractéristiques de l’espèce du jour qu’Alice affronte… elle qui de son côté reprend les capacités des araignées en général, dont un fil spécial qui constitue son arme de base et lui sert à tisser sa « toile ».

Enfin ajoutons que le récit met en scène principalement des personnages féminins... et d’ailleurs sur les couvertures des 12 tomes actuels de la série, une seule y fait figurer un homme, celle du tome 9 !

De quoi séduire mais prévenons que le manga fait la part belle aux petites culottes et aux autres effets du même genre pour se rincer l’œil... avec une héroïne qui se retrouve à plusieurs reprises en sous-vêtements ! Un paradoxe classique de ce type de récit adolescent japonais, qui tout en proposant d’intéressantes figures féminines, n’hésite pas à jouer de leur charme.

Un nouveau titre classique et sympathique, avec une héroïne convaincante, alliant humanité et instinct de survie sur-développé, et qui s’inscrit dans la mouvance actuelle dark-shônen, même si en plus léger qu’un Red Eyes Sword / Akame ga Kill !. Les amateurs du genre apprécieront.

© 2009 Shinsen Ifuji / SQUARE ENIX / Soleil Manga

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Arachnid T1 & 2. Par Shinya Murata (scénario) & Shinsen Ifuji (dessin). Traduction Florent Gorges. Soleil Manga, collection "Seinen". Sortie le 22 avril 2015 & le 24 juin 2015. 210 pages. 7,99 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

[1Shônen : désigne un type de manga ayant pour cible éditoriale les garçons adolescents.

[2Notons qu’Arachnid a donné lieu depuis 2012 à une série dérivée, baptisée Caterpillar.

[3Seinen : désigne un type de manga ayant pour cible éditoriale les hommes adultes.

  Un commentaire ?