Bamboo, des BD qui vous transportent… ?

13 mai 2009 5 Actualité par Patrice Gentilhomme
  • À l’approche des beaux jours et des week-end à rallonge, on assiste à une avalanche de titres des séries comiques sur les plaisirs (et les inconvénients) de la route.

Bamboo, des BD qui vous transportent… ? De Livraison Express (de Krings et Janssens) à L’Auto école (par Cazenove et Amouriq), Bamboo propose d’explorer les différents aspects de notre civilisation automobile…

Des états d’âmes des chauffeurs-livreurs aux charmes des jolies campeuses, en passant par les malheurs des moniteurs d’auto-école, l’éditeur de Charnay-les-Mâcons associe avec succès analyses sociologiques à bon marché et humour sans prétention au travers d’une galerie de personnages dont les métiers, les hobbies, les loisirs ou les activités nous ressemblent furieusement.

Toujours soucieux d’élargir sa palette, la bande à Bamboo a donc décidé d’investir les routes bitumées, les trottoirs encombrés et les bouchons surchauffés.

Après Les gendarmes et Les campeurs, place aux moniteurs d’auto-école version papier glacé. Gags en séries, carambolages, ceintures et feux rouges tous les clichés un peu « faciles » et les stéréotypes assez convenus sont au rendez-vous de ces séries familiales susceptibles de séduire aussi bien ceux de la banquette arrière que le routier sur l’aire de repos.

Pour les plus costauds, Bamboo propose une autre vision de la route avec Colis Express, déclinant les avatars de Boris, chauffeur-livreur de son état.

Les sportifs reliront les Vélomaniacs dont le cinquième tome est présenté par Richard Virenque ou préfèreront les Fondus de la moto de Cazenove et Richez (premier tome !).

Les amateurs de grands voyages opteront pour la nouveauté signée Sapin et Delsaux : Agence Touristes !

Si le style graphique reste sage et rassurant pour le public non directement acquis à la BD, force est de constater qu’une fois encore, Bamboo élargit une offre déjà importante. D’une lecture facile et rapide, ces albums, à ranger près des Toubibs (tome7 en librairie), des Rugbymen ou du second tome d’Interim Agency viennent conforter une collection déjà importante que l’éditeur présente en détails dans son house-organ BambooMag, magazine gratuit disponible en librairie.

On notera au passage que ces séries humoristiques recrutent de plus en plus des talents qui faisaient les beaux jours du catalogue Dupuis, l’éditeur de Marcinelle semblant délaisser ce qui, pendant des années, lui avait garanti le chiffre d’affaire : la BD tout-public.

À la veille des grands départs, Bamboo nous rappelle qu’en BD aussi tout est permis… Même de conduire !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • On notera au passage que ces séries humoristiques recrutent de plus en plus des talents qui faisaient les beaux jours du catalogue Dupuis, l’éditeur de Marcinelle semblant délaisser ce qui, pendant des années, lui avait garanti le chiffre d’affaire : la BD tout-public.

    Dupuis se tire une balle dans le pied. Et Bamboo tire sur l’ambulance... Bien joué, Bamboo. Dommage, Dupuis...

    Répondre à ce message

  • Bamboo, des BD qui vous transportent… ?
    13 mai 2009 13:24, par Gill

    L’erreur habituelle : "Livraison-Express" et non "Colis-Express". Et il ne s’agit pas seulement des avatars de Boris, mais de toute une équipe : Hakim, Gomez, Meyer, la patronne, (bientôt sa remplaçante) et bien sûr Boris. Le tout dessiné par le génial JM Krings.

    Article encore un peu condescendant qui fait toujours mal aux auteurs sus-cités et aux lecteurs qui aiment ce genre de BD à offrir et à s’offrir tout comme des cartes postales (et s’il n’en ont pas le droit, qu’on rétablisse l’aristocratie), malgré des efforts notables (merci ActuaBD).

    Je ne comprendrai jamais ce regret d’un "style graphique sage et rassurant" (regardez bien : ils sont très personnels et reconnaissables. Tranchand, Stédo, William, Poupard, Swysen : rien à voir !). J’aurais, pour ma part, tendance à critiquer les styles graphiques obligatoirement personnels et toujours plus décalés les uns que les autres... Une BD intimiste dessinée par Krings ou Salma aurait tout autant de classe, et un dessin disneyen convient déjà parfaitement à une BD d’horreur ou à un polar (exemples en tête).

    Répondre à ce message

    • Répondu par Patrice Gentilhomme le 13 mai 2009 à  16:46 :

      Bonjour Gill,
      Vous êtes un lecteur attentif et nous vous en remercions .
      Livraison express et colis express ? Vous avez tout à fait raison, disons qu’il y a eu confusion entre contenu et... contenant ! Ce sera revu à..la prochaine livraison !

      En revanche , en quoi le fait de déclarer qu’un graphisme est sage et rassurant est-il condescendant ?
      Et si cela permettait tout simplement d’informer aussi bien les lecteurs à la recherche de démarches plus audacieuses ou surprenantes que ceux qui apprécient ce style ?
      Chacun au final restant libre de son choix, en toute connaissance de cause.
      La démarche de séduction d’un nouveau public par le recours à un certain classiscime (sage et rassurant !)fait partie de choix éditoriaux tout à fait respectables. Bamboo ne s’en cache pas. En quoi l’écrire (et non le condamner !) est-il condescendant ?

      P.G.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Gill le 13 mai 2009 à  19:52 :

        Pour "condescendant", je ne parlais pas de la remarque sur le graphisme, mais de :

        analyses sociologiques à bon marché et humour sans prétention (...) Gags en séries, carambolages, ceintures et feux rouges tous les clichés un peu « faciles » et les stéréotypes assez convenus sont au rendez-vous de ces séries familiales susceptibles de séduire aussi bien ceux de la banquette arrière que le routier sur l’aire de repos

        Il suffisait de :

        analyse presque sociologique et humour bonhomme (...) Gags en séries, carambolages, ceintures et feux rouges plairont aux amateurs de ces séries familiales, susceptibles de séduire aussi bien ceux de la banquette arrière que le routier sur l’aire de repos

        ...et votre pari de ne dénigrer aucun style de BD aurait été remporté.

        Vous restez néanmoins le site critique le plus socialement éclectique du web : cet article le prouve et c’est très bien.

        Répondre à ce message

    • Répondu par kulu le 13 mai 2009 à  18:24 :

      "style graphique sage et rassurant"

      bah oui, why not ? ça change de pas mal de trucs torturés ou dessinés avec les pieds ( clones de X ou Y ) comme les blogs en sont pleins par les temps qui courrent !

      Répondre à ce message