Newsletter ActuaBD

Bédéka N°6 - Juillet/Août - Dossier Spirou : le groom reprend du service.

  • « Le magazine de ceux qui aiment la BD » est le slogan très juste de cette revue qui, en quelques mois, s'est imposée sur le marché de la BD comme un titre sérieux, intéressant qui, dans sa simplicité même, arrive à rendre les facettes multiformes de la BD sans pour autant exclure aucun de ses aspects.

Toutes les créations de magazine n’ont pas cette qualité : un sommaire richissime en infos, des dossiers bien ficelés et surtout une chronique album qui ne verse pas dans le snobisme, ni dans l’exclusion. Tous les genres s’y retrouvent : du classique franco-belge à l’indépendant qui tue, jusqu’au manga le plus (dé-)bridé (désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher).

Le Dossier Spirou en particulier est un bonheur pour le néophyte. On y apprend l’histoire du personnage et on y trouve reproduits aussi bien les dessins de Rob-Vel, son créateur, que ceux de Jijé, Tome & Janry, Nic Broca ou Chaland, sans oublier l’homme qui a su porter la série au génie, André Franquin. A côté, Munuera a l’air graphiquement plutôt pataud. Mais la reprise se maintient dans l’esprit. Après tout, Spirou a longtemps été un écolage pour jeunes dessinateurs et les pages de Morvan et Munuera, malgré leurs maladresses, ne manquent pas de fraîcheur.

Une rencontre avec Jirô Taniguchi (avec une jolie mise en page) et un entretien avec le jubilaire Frank Margerin complètent ce numéro. Cerise sur le gâteau : la republication de quelques pages de La Ford T de Maurice Tillieux et de Francis dans la rubrique Rétro-BD. Une bouffée de bonheur fleurant le bon vieux Spirou d’autrefois qui rappelle que même lorsque Tillieux officiait en tant que scénariste bouche-trou de l’hebdomadaire de Marcinelle, exécuteur des basses œuvres éditoriales, il était capable de génie et de calembours qui obligent Dieu, comme le suggére Maurice Carême, à devoir se cacher pour ne pas que les anges le voient rire.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Bédéka N°6, 80 pages, 5,95€

Ce journal peut être commandé chez
PressedeFrance

 
Newsletter ActuaBD