Bob & Bobette délocalisés en Francophonie grâce aux éditions Paquet !

28 mars 2014 5 commentaires
  • Les personnages de Willy Vandersteen vivent une révolution sans précédent : non seulement ils font l'objet d'un spin off réaliste plutôt décoiffant ("Amphoria"), mais leurs aventures vont être déclinées en quatre collections dont certaines vont être confiées à des auteurs francophones, le tout sous la houlette de l'éditeur suisse Paquet. Shocking !

"L’icône de la bande dessinée flamande passe sous pavillon français"... Telle est la nouvelle, lancée par nos confrères flamands de Stripspeciaalzaak qui, depuis jeudi, ébranle l’opinion néerlandophone.

Bob & Bobette, Suske & Wiske dans la langue de Vondel, est le joyau de la bande dessinée flamande. Créés en 1945 par Willy Vandersteen (1913-1990), ces personnages sont pour les Néerlandophones, ce que le Tintin d’Hergé est pour les Francophones : une icône en effet, LE Classique par excellence avec près de 300 titres publiés, plus 200 millions d’albums vendus traduits en 32 langues.

Devant produire continument pour les plus importants quotidiens de Flandre et de Hollande, Vandersteen s’est très vite entouré de collaborateurs comptant parmi les meilleurs talents de Flandre qui, conjugués à son génie de conteur, ont fait de Bob & Bobette la bande dessinée la plus notoire sur le marché néerlandophone.

Bob & Bobette délocalisés en Francophonie grâce aux éditions Paquet !
Bob & Bobette de Willy Vandersteen
(c) Standaard Uitgeverij

Le monument de la bande dessinée flamande

Bob & Bobette est un monument de fantaisie débridée où tout est possible : le voyage dans le temps, la critique sociale, la farce "hénaurme" et surréaliste, avec sa galerie de personnages secondaires parfaitement caractérisés : Sidonie, la tante vieux jeu au grand cœur qui ne s’en laisse pas compter, son fiancé Lambique, prince des galéjades et de la gaffe facile, Jérôme, le super-héros un peu fruste venu de l’âge des cavernes, Barabas, le savant humaniste... Vandersteen recycle tous les grands mythes de la culture populaire, de Jules Verne à Lewis Carroll, de James Bond à Zorba le Grec...

La version réaliste de Bob & Bobette par Charel Cambré et Marc Legendre
(c) Standaard Uitgeverij

Dans Le Casque tartare, on voit un dromadaire grimper aux arbres et chanter Jezabel d’Edith Piaf... Bob & Bobette parurent le temps de quelques épisodes dans l’hebdomadaire Tintin (composant la fameuse "collection bleue"). Hergé insista pour que Vandersteen en modifie quelques détails jugés trop "vulgaires", changeant la coiffure de Bobette, supprimant certains personnages comme Sidonie et Jérôme. Mais le succès de la série fit de l’ombre au maître de Bruxelles contrarié par sa popularité au sein du journal et surtout par sa présence continue, alors que lui-même avait de la peine à y assurer la permanence du héros-titre de l’hebdomadaire des 7 à 77 ans...

Au décès de Vandersteen en 1990, c’est son assistant Paul Geerts qui assura sa succession, avec constance et qualité, jusqu’à sa retraite en 2002. La suite fut un peu plus chaotique : les éditions Standaard qui publiaient la série depuis des décennies changèrent plusieurs fois d’équipe éditoriale. De même, la série changea plusieurs fois d’auteurs et les ventes de cette bande dessinée familiale traditionnelle commencèrent doucement à décliner, en dépit d’un spin off utilisant une recette lancée vingt ans plus tôt avec les Disney Babies (1986), les P’tits Bob & Bobette (2002).

Curieusement, alors que la série est traduite dans d’autres langues : l’anglais, l’allemand et même le mandarin, la France reste un écueil pour cette œuvre burlesque et inventive pourtant très populaire en Belgique francophone et même en Suisse, vendant, dans les belles années, jusqu’à 250 000 exemplaires par an dans la langue de Voltaire !

Le tome 3 du spin off Amphoria
(c) Standaard Uitgeverij

Reboot et redéploiement

En 2013, la nouvelle équipe éditoriale mise en place eut l’idée de faire de la série un reboot réaliste, nettement plus violent, destiné à un public de jeunes adultes. C’est Amphoria, dessiné par Charel Cambré et scénarisé par Marc Legendre.

C’est le moment où Pierre Paquet se rapproche des éditions Standaard pour devenir leur partenaire francophone. Cet élément suisse dans le logiciel jusque-là autocentré de la production de l’éditeur anversois va débloquer son "complexe francophone". Considérant les intégrales et les spin off (Spirou, Lucky Luke, XIII, Thorgal, Boule & Bill...) qui se multiplient sur le marché francophone, ils déclinent leur catalogue en quatre collections :

- "Patrimoine" composée d’intégrales de trois albums ;
- "Le Studio" qui publiera la série régulière du Studio Vandersteen ;
- "Hommage", des aventures des personnages réalisées par les plus grands auteurs admiratifs de l’œuvre-phare de Vandersteen, un peu comme la collection "Spirou par..." chez Dupuis ;
- enfin, le spin off Amphoria déjà évoqué dans une collection "Moderne".

Bob & Bobette vus par Jean-Marc Krings
(c) Standaard Uitgeverij

Paquet est l’un des opérateurs de la collection Hommage et propose d’ores et déjà un premier duo composé de Zidrou (L’Élève Ducobu...) et Jean-Marc Krings (La Ribambelle, Violine...), mais d’autres auteurs devraient suivre, notamment au scénario : Yann, qui s’apprête à appliquer à Bob & Bobette l’électrochoc que Frank Miller infligea à Batman, André Taymans, attiré par la touche surréaliste et poétique du maître flamand, ou encore Jean-David Morvan qui compte bien donner aux facétieux héros de Vandersteen la dimension manga qu’on lui avait refusée sur Spirou !

Pierre Paquet. Quelques semaines après le rachat des éditions Emmanuel Proust, l’éditeur genevois fait alliance avec l’un des plus importants éditeurs de bande dessinée du marché néerlandophone.
Jean-Marc Krings, Pierre Paquet et André Taymans. Ils vont "rebooter" Bob & Bobette sur la marché francophone.
Jean-David Morvan. Il va tenter de donner à Bob & Bobette la "Japan Touch" qu’on lui avait interdite lorsqu’il s’occupait du destin de Spirou.

Les ayants droit de Vandersteen sont ravis de tous ces développements. Sa fille n’a pas caché son enthousiasme lors de la présentation de ces projets, jeudi dernier, dans les appartements de la délégation flamande de l’ambassade de Belgique à Paris.

Elle réussit un challenge que son père n’avait jamais accompli jusqu’ici : faire l’événement en France. Comme on dit à Kalmthout : Proficiat ! (Félicitations !)

Leen Vandersteen, la fille de l’artiste

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Voila un nouveau reboot qui va étoffer le catalogue de Paquet. Bob et Bobette est une série-culte, notamment en Belqique flamande. Comment se fait il que la série ait été si peu diffusée en France, alors que l’éditeur Standaard imprime les albums en flamand et en français, bilinguisme oblige ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 28 mars 2014 à  17:02 :

      la bande dessinée flamande fonctionne traditionnellement très mal hors de flandres.
      Vandersteen ou Marc Sleen (auquel un musée est consacré depuis peu en face du CBBD) sont de véritables stars en Flandre, pas loin de la notoriété de Franquin, mais ils n’ont jamais vraiment passé la frontière linguistique. Problème de diffusion ? Pas de visibilité directe via les hebdomadaires alors tout puissant ? Forme de protectionnisme par rapport à des éditeurs "régionaux" ?
      Même des auteurs comme Hec Leemans, dans un style plus réalistes, sont peu connus hors de Flandre.

      Répondre à ce message

  • bonjour Didier,

    vous écrivez "Paquet est l’un des opérateurs de la collection Hommage".

    quels sont les autres ? les informations ont-elles filtré ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 28 mars 2014 à  17:10 :

      J’imagine que du côté du Standaard, ils doivent être un peu opérant, là aussi...

      Répondre à ce message