Canardo T23 : Mort sur le lac - Par Benoît et Hugo Sokal & Pascal Regnault - Casterman

16 avril 2015 1 commentaire
  • Jeunes émigrantes assassinées retrouvées dans les eaux troubles d'un lac bordant un paradis fiscal propret dirigée par une hobereautaille dévoyée et jalouse de ses privilèges... Tels sont les ingrédients de la nouvelle enquête du palmipède alcoolique et tabagique de Sokal.

Notre placide détective est contacté par une jeune femme amnésique aux formes affriolantes laissée pour morte dans le marais aux anguilles qui borde un lac qui sépare la Belgique et duché de Belgambourg.

C’est que le Plat Pays est devenu une zone de misère que les habitants du Sud, la Wallonie, quittent coûte que coûte, traversant clandestinement un plan d’eau dont peu réchappent vivants. N’empêche, ces cadavres de jeunes femmes violentées qui se retrouvent de plus en plus fréquemment dans les filets des pêcheurs commencent à entacher la réputation du duché dont les marinas sont fréquentées par des gens soucieux de leur image de marque. Les autorités décident de recruter un grand flic belge retraité pour enquêter sur l’affaire. Sans conviction, car personne, en réalité, n’a envie de s’apitoyer sur le sort de ces migrants qui, après tout n’est-ce pas, sont les propres responsables de leur triste sort...

Canardo T23 : Mort sur le lac - Par Benoît et Hugo Sokal & Pascal Regnault - Casterman
Canardo T23 : Mort sur le lac - Par Benoît et Hugo Sokal & Pascal Regnault - Casterman

Cette peinture sarcastique d’une Europe en déliquescence où Canardo traîne ses palmes est bien représentatif du ton narquois de Benoît Sokal, amusé et désabusé, qui noue ses intrigues avec un talent consommé. Il n’a pas son pareil pour faire surgir des personnages extrêmement bien typés, à commencer par cette Laura, ravissante amnésique qui recèle autant de mystère que de charmes.

Pascal Regnauld a, depuis quelques albums déjà, le dessin de Sokal bien en mains. Il est bien servi par les couleurs de Hugo Sokal qui cosigne le scénario de cet album de bonne facture, un des meilleurs de la série.

Canardo T23 : Mort sur le lac - Par Benoît et Hugo Sokal & Pascal Regnault - Casterman

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Attention, cette histoire est en deux volumes... Et comme il se doit, le lecteur est tenu en haleine par un rebondissement inattendu à la fin du premier volume...
    Ce volume est sorti avec 6 mois de retard (annoncé initialement pour octobre 2014). Espérons qu’il ne faudra pas attendre deux ans pour connaître la fin.
    Pour l’instant, c’est effectivement un des meilleurs volumes dans les histoires récentes de Canardo. A suivre, donc...

    Répondre à ce message