Actualité

Décès de l’éditeur Jens Peder Agger, acteur majeur de la BD scandinave

Par Didier Pasamonik - L’Agence BD le 27 mai 2024                      Lien  
L’éditeur danois Jens Peder Agger nous a quittés le 14 mai dernier à l’âge de 81 ans. Il a été un des principaux éditeurs de la bande dessinée franco-belge en Scandinavie. Il devait recevoir dans son pays le prestigieux Prix Ping, il n’en n’a pas eu le temps : il est décédé juste avant la cérémonie où un hommage lui a été rendu par son collègue et successeur Carsten Søndergaard.

Son empreinte est considérable. Le rayonnement de la bande dessinée à l’international repose sur ces quelques passeurs. Né à Skjern au Danemark en 1943, Jens Peder Agger était un jeune bibliothécaire passionné de bande dessinée. Chroniqueur dans la revue Biblioteksdebat, il s’emploie à défendre la bande dessinée, jusque là méprisée, comme un art à part entière. On peut dire que c’est l’un des premiers activistes de la BD dans son pays. Il réalise en 1969 la première exposition de bande dessinée du Danemark, qu’il fit tourner dans les bibliothèques publiques.

Décès de l'éditeur Jens Peder Agger, acteur majeur de la BD scandinave
Jens Peder Agger en 1986 par Nikolaj Kirke

Jusque là, peu de BD franco-belges étaient publiées au Danemark, à l’exception de Tintin dans l’hebdomadaire Fart og Tempo. Quelques librairies spécialisées venaient de naître et les BD de chez nous étaient disponibles en français seulement à l’Institut français de Copenhague. Jens publie en danois dès 1972 l’un des premiers ouvrages de référence sur la BD franco-belge pour en faire la promotion.

Sa rencontre fortuite avec Per Carlsen, le fondateur de la maison Carlsen, aujourd’hui encore éditeur de référence de bande dessinée au Danemark, en Suède et en Allemagne, fait de lui un traducteur de livres pour enfants.

Paralèlement, la BD commence à prendre sa place au Danemark, notamment grâce à l’éditeur Henning Kure chez Interpresse. Carlsen décide de créer son propre label, « Comics », et Jens en devint naturellement l’éditeur.

Profitant du développement de la BD pour adultes, Carlsen, déjà éditeur de Tintin, s’adjoint Les Schtroumfs, Adèle Blanc-Sec, Blake et Mortimer, Buddy Longway, Les Passsagers du vent et des auteurs comme Enki Bilal, Hugo Pratt ou encore Will Eisner (dont Jens géra un temps les droits pour l’Europe) et ceci en danois, suédois et allemand.

On le sait peu mais il est aussi le premier éditeur de Benoît Peeters en tant que spécialiste d’Hergé de l’ouvrage Le Monde d’Hergé dont il fut le maître d’œuvre de la coédition internationale, publiant l’ouvrage l’année même de la mort d’Hergé en 1983.

Quelques ouvrages publiés par Jens Peder Agger chez Carlsen

Lorsque Per Carlsen vendit sa maison au groupe Gutenbergus/Egmont en 1983, Jens Peder Agger prit ses distances et, après trois ans chez l’éditeur Borgens Forlag, décida de créer son propre label en 1986 : Bogfabrikken, où il publie notamment, excusez du peu, Will Eisner, Bourgeon, Ralf König, Schuiten & Peeters, Moebius & Jodorowsky, Gotlib, Paul Gillon, Manara, Caza, Gibrat, Winsor McCay, Jacques Tardi, Robert Crumb, ou Marini… preuve de sa curiosité et de son éclectisme.

Quelques BD publiées par Jens chez Bogfabrikken

Des bandes dessinées – des centaines, on ne saurait l’oublier !- qu’il traduisait souvent lui-même du français.

Nous saluons avec respect ce passeur essentiel.

(par Didier Pasamonik - L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Didier Pasamonik - L’Agence BD  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD