Albums

Ann Bonny T. 1 : La Louve des Caraïbes – Par Franck Bonnet – Ed. Glénat

Par Bérengère HALLIER le 28 mai 2024                      Lien  
Chevelure rousse claquant au vent comme un étendard, regard de feu et joues piquées de tâches, voici Ann Bonny, pirate légendaire. Mais tout cela est un peu prématuré, revenons en arrière...

1718. Une certaine Ann Cormack débarque à Nassau sur l’île de New Providence, aux Bahamas. Jolie, jeune et indépendante, on l’a dit aussi fortunée : son père posséderait de fabuleuses plantations dont elle hériterait à sa mort. Ainsi dotée, la jeune fille attire rapidement les appétits d’hommes et de femmes plus ou moins recommandables. Il faut dire qu’à part des pirates, des prostitués et quelques officiels mal perruqués, il n’y a pas grand monde sur ce caillou perdu au milieu des mers.

Ann Bonny T. 1 : La Louve des Caraïbes – Par Franck Bonnet – Ed. Glénat
© Bonnet / Glénat

Ann accepte d’épouser James Bonny, pirate de peu d’envergure, en échange d’un poste de quartier-maître sur son bateau. C’est le moment d’écrire son destin...

Membre de l’Académie des Arts et Sciences de la Mer, Franck Bonnet mouille cette fois-ci son bateau du côté des Caraïbes après ses sagas Les Pirates de Barataria et USS Constitution.

© Bonnet / Glénat

Finement dessiné, l’album reste malheureusement inégal sur le plan scénaristique. Tout en affichant l’ambition d’en finir avec les clichés hollywoodiens du genre, le récit manque de profondeur. Et si son héroïne a indéniablement du caractère, elle est trop souvent réduite à un objet de désir. Les scènes de galipettes, ce n’est ni très moderne, ni passionnant...

(par Bérengère HALLIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782344053553

Glénat ✏️ Franck Bonnet à partir de 13 ans Aventure Histoire France
 
Participez à la discussion
1 Message :
  • C’était la triste réalité de l’époque ! C’est sous cet angle qu’il faut regarder l’album pour apprécier et comprendre la volonté de l’auteur. Une BD un peu rude à la première lecture mais très instructive au final et un dessin soigné. A noter un papier mat et des couleurs qui respectent justement son dessin ! Les coloristes sont une plaie depuis si longtemps en BD... et on en a plus que marre du papier glacé et de ses reflets qui rendent la lecture fatiguante.

    Répondre à ce message

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Bérengère HALLIER  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD