Écoutez les interviews et émissions d'ActuaBD
Apple Podcast Spotify Podcast Google Podcast

Feux - Par Oh Se-Young -Casterman

  • La collection de bandes dessinées coréennes Hanguk de Casterman nous permet de découvrir Oh Se-young, un auteur qui privilégie les thèmes sociaux. Un ensemble de nouvelles graphiques à fort contenu social.

Dans ce recueil de treize histoires courtes, publiées en Corée entre 1988 et 1993, c’est un véritable panorama de ce pays qui nous est proposé. Oh Se-young, dont le travail a été considérablement influencé par le mouvement démocratique des années 80, s’intéresse essentiellement aux problèmes sociaux et aux phénomènes d’exclusion.

Que ce soient les affrontements familiaux, le monde du travail, les relations entre les générations ou la dure loi de l’école, il fait preuve d’une grande finesse. Ses textes, dont beaucoup de narratifs en voix-off, dénotent des qualités littéraires notables. Pas étonnant que parmi ces histoires, Oh Se-young ait aussi adapté deux auteurs, qui ont choisi eux la Corée du Nord.

Mais les talents de narrateur de Oh Se-young lui permettent aussi de produire des récits muets, comme ce véritable sketch qui met en scène un dandy obsédé par sa coiffure, gesticulant dans une rame de métro.
Le point fort du travail de l’auteur demeure sa vision extrêmement précise des réalités sociales de la Corée, en particulier les situations de survie et de misère. Son graphisme assez universel excelle dans tous les domaines : intimisme, action, émotion... Ses visages et leurs différentes attitudes forcent l’admiration.

Définitivement loin de tout esprit de divertissement, Oh Se-young s’affirme comme un témoin de son époque, comme le souligne -assez maladroitement- le spécialiste local qui signe la postface.
Si la lecture n’est pas toujours facilitée par un lettrage tape-à-l’oeil, Feux peut être considéré comme une oeuvre importante qui marque les esprits.
Feux - Par Oh Se-Young -Casterman

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD