Flood – Par Eric Drooker – Editions Tanibis

28 janvier 2010 1 commentaire
  • Erik Drooker, auteur américain, nous fait découvrir son tout nouveau roman graphique. Un album particulièrement original, tant d’un point de vue technique que d’un point de vue scénaristique, et qui nous entraîne sur les traces d’une humanité déchue sur le point de disparaître…

Entièrement réalisée en carte à gratter et totalement muette, cette bande dessinée possède également la caractéristique d’être découpée en trois actes.

Le premier, Home, raconte l’histoire d’un ouvrier à New York qui perd son emploi. Le second, L, nous conte le malheur, l’effroi et la solitude du même personnage qui s’enfonce dans les profondeurs du métro. Dans un voyage initiatique et spirituel, il trouve un refuge auprès des exclus de la cité.

Le dernier acte de Flood donne son titre à l’album. La ville est inondée, purifiée, laissant surgir un nouvel espoir, une nouvelle chance pour l’humanité.

Le noir et blanc tranchant des deux premières parties, s’adoucit lors du final grâce à la présence d’une encre bleue. D’ailleurs le style graphique de Flood rappelle le travail sensible et intuitif des expressionnistes allemands du début du siècle dernier.

Mêlé à une histoire symboliquement référencée (cf L’Arche de Noé) Flood est une bande dessinée bouleversante sur notre condition d’être humain. Un retour aux sources pour mieux aller de l’avant.

(par Morgane Aubert)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Flood – Par Eric Drooker – Editions Tanibis
    28 janvier 2010 12:58, par thierry

    Flood ! date de 1992, et 6 pages, sans bichromie, étaient déjà reprises dans le Comix 2000.
    Ce livre est une merveille absolue, d’une force poétique rarement atteinte en bande dessinée.
    Du même Drooker, il faut citer BloodSong, A silent ballad, autre merveille muette, qui n’est pas encore disponible en français.
    Il convient également de signaler "Subversion", paru aux éditions "L’échappée", qui compile illustrations (dont celles réalisée pour le New Yorker) et une passionante interview.
    Je ne peux que vous diriger vers son site : www.drooker.com

    Répondre à ce message