Hitoshi Ichimura : "J’ai un petit faible pour les jeux vidéo !"

5 juillet 2009 0 commentaire
  • L’auteure de {Tales of Symphonia}, manga adapté du jeu vidéo à succès du même nom, était l’invitée des éditions Ki-oon à Japan Expo : nous l’y avons rencontrée.

Comment et pourquoi êtes-vous devenue mangaka ?

J’ai toujours voulu le devenir, c’était pour moi parfaitement naturel. J’ai débuté en remportant un concours du magazine Comic Blade, dont le prix était de dessiner la version manga de Tales of Symphonia.

Quels sont vos mangakas de référence ?

Il y en a tellement que je ne pourrais pas tous vous les citer ! Mais celui qui m’a sans doute le plus marquée est Akira Toriyama, l’auteur de Dragon Ball.

Avez-vous eu une marge de liberté sur le plan scénaristique pour l’adaptation de ce jeu, dont l’intrigue est très construite ?

On ne m’a pas donné de directives, j’ai donc eu une certaine liberté. Le plus difficile a été de synthétiser l’histoire, car la longueur du manga était définie à l’avance. J’ai choisi moi-même les scènes à couper.

Ces coupes devaient-elles être validées par les producteurs du jeu vidéo ? Y a-t-il eu des refus ?

J’en parlais d’abord à ma responsable éditoriale, qui en parlait au producteur. Oui, c’est arrivé qu’on nous refuse des coupes dans un premier temps, mais quand on expliquait les raisons de ces choix, ils se rangeaient à notre avis.

Hitoshi Ichimura : "J'ai un petit faible pour les jeux vidéo !"
Le chara design du jeu
(c) Namco

Par rapport au character design du jeu, réalisé par le mangaka Kosuke Fujishima, comment avez-vous inséré votre propre graphisme ?

C’est Namco, la société productrice du jeu qui vérifiait la ressemblance des personnages – ils ont été très sévères au départ. Monsieur Kosuke Fujishima lui-même n’a jamais fait d’objection.

Le succès du jeu était-il intimidant pour vous ? Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ?

Oui, bien entendu, j’avais beaucoup d’appréhension en abordant cette adaptation. Il a surtout fallu que j’intègre le moindre détail du caractère des personnages et tous les détails de la trame du récit, y compris les intrigues annexes.

Lloyd (couverture du tome 1)
(c) Ki-oon

Quel accueil les fans du jeu ont-ils fait au manga ? Avez-vous retenu certaines critiques en particulier, bonnes ou mauvaise ?

Je suis très heureuse, car les fans du jeu ont très bien réagi, ils ont trouvé que c’était une bonne adaptation ! Certains auraient tout de même aimé que le manga soit un peu plus long, pour que certaines scènes y soient intégrées.

Avez-vous beaucoup joué à Tales of Symphonia pour réaliser cette adaptation ? vous êtes-vous inspirée de votre façon de jouer dans le manga ?

Bien sûr ! J’ai joué avec tous les personnages. On peut dire en effet que les scènes que j’ai rencontrées en jouant m’ont influencée.

Quel est votre personnage préféré ? Et qu’appréciez-vous dans l’univers de Tales of Symphonia ?

Il m’est difficile de répondre car j’aime tous les personnages ! Ce que j’aime dans Tales of Symphonia, c’est la construction d’un monde, d’un univers entier.

Vous travaillez également sur l’adaptation d’un autre jeu de Namco, Breath of Fire IV. Souhaitez-vous vous spécialiser, ou est-ce un choix de votre éditeur ?

J’ai dessiné deux adaptations parce que j’ai saisi des opportunités. C’est vrai que j’aimerais bien faire autre chose, créer et dessiner mon propre manga. Mais j’ai un petit faible pour les jeux vidéo, donc j’hésite !

Colette (couverture du tome 2)
(c) Ki-oon

Avez-vous déjà des idées ?

Non seulement j’ai une idée, mais j’ai commencé à travailler ! Comme ce n’est pas officiel je ne peux pas dire grand chose !

Aimeriez-vous qu’un jour, en sens inverse, un de vos mangas soit adapté en jeu vidéo ?

Oui, c’est un rêve très alléchant !

Est-ce la première fois que vous venez en France ?

En effet, c’est même mon premier voyage à l’étranger.

Quelles sont vos impressions, notamment en ce qui concerne les séances de dédicaces ?

C’est mon premier voyage, j’ai fait ma première séance de dédicaces ici, mes premières interviews… Tout est nouveau ! J’étais un peu terrorisée au début, mais comme les gens qui m’entourent sont sympathiques, je suis très contente d’être venue.

Quel est votre point de vue sur la bande dessinée mondiale, américaine et europénne ?

C’est très différent du style manga, donc pour moi tout à fait nouveau et inconnu.

(par Arnaud Claes (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Entretien réalisé avec Nicolas Demay (Planète BD), Danielle Gueugnot et Darinh Mongkhoun (Webotaku) le 3 juillet 2009 à Japan Expo.

Commander les tome 1, tome 2 et tome 3 de Tales of Symphonia chez Amazon.

Commander les tome 1, tome 2 et tome 3 de Tales of Symphonia à la FNAC.

  Un commentaire ?