Japan Expo 2009 : Clamp de concentration

5 juillet 2009 14 commentaires
  • Elles ont été les stars de cette édition anniversaire de Japan Expo. Leur venue s’est davantage concentrée sur leurs chiffres de vente que sur leur apport culturel. Leurs manières de divas et les pratiques de leurs éditeurs n’ont pas aidé à les rendre plus sympathiques auprès de ceux qui ont réussi à les approcher.

Voici donc le phénomène de foire : quatre femmes [1] qui ont réussi à s’imposer dans le monde très soumis des mangas en sortant du fanzinat et en construisant une carrière exemplaire qui se traduit par plus de 100 millions d’exemplaires vendus (82,1 % au Japon, 17 millions d’exemplaires à l’étranger dont 2,5 millions en France), tandis que de nombreux produits dérivés, principalement des dessins animés, des produits musicaux et des jeux vidéo, sont produits en coulée continue élargissant chaque année davantage l’assiette des fans.

Dans le groupe, comme l’explique un précédent article d’ActuaBD, il y a d’abord Nanase Okhawa qui assure le scénario et les lignes directrices de l’univers, Mokona qui en est la première dessinatrice et de loin la plus douée, Tsubaki Nekoi se spécialise dans les personnages secondaires, souvent la première attraction de la série ; enfin, Satsuki Igarachi s’occupe de l’habillage en trames de gris et à définir le design des ouvrages. On y ajoute quelques assistantes. C’est donc un vrai comic shop à l’américaine qui nous est vendu comme un groupe musical, même si le rôle de chacune évolue en fonction de leur implication dans le développement.

Japan Expo 2009 : Clamp de concentration

L’univers de Clamp représente la quintesscence de l’esthétique manga. Il est décliné sur de nombreux produits.
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

La quintessence de l’esthétique manga

« Au niveau formel, nous expliquait Stéphanie Francqueville dons son article sur ActuaBD, leur style, immédiatement reconnaissable, incarne à nos yeux d’Occidentaux la quintessence d’une certaine esthétique « manga » : visages angéliques aux yeux disproportionnés, trames virtuoses et mises en page déstructurées. Leurs travaux ont fait école partout dans le monde. »

Leur production est titanesque et se traduit en dizaines de volumes produits à un rythme industriel parmi lesquels : RG Veda, TôkyôBabylon, X, Magical Knights Rayearth, Card Captor Sakura, Angelic Layer, Chobits, Tsubasa Reservoir Chronicle, xxxHOLIC, Kobato, etc.

Comme leurs débuts commencent officiellement en 1989, nos CLAMPines sont venues fêter leurs vingt ans d’activité à Paris (elles ont toutes environ quarante ans), à Japan Expo, comme il se doit. Leurs éditeurs français Pika (mangas) et Kaze (vidéos) étaient à la manœuvre.

Clamp à Japan Expo. Des stars lointaines.
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Frustrant

Une exposition, récupérée d’Angoulême 2008, ainsi que nous vous l’avons raconté, a lieu en ce moment à la galerie des Bibliothèques à Paris jusqu’au 27 septembre 2009. Une projection de leurs films a eu lieu le 26 juin dernier au Forum des images à Paris et elles achèvent leur tournée à Villepinte.

Il est dommage que les nombreuses mesures de protection des stars briment les fans. Ceux-ci étaient parqués dans la grande salle faisant face à la grande scène de Japan Expo pour entendre les propos souvent sans saveur des dessinatrices. Ennui garanti. En outre, des vigiles au comportement de molosse interdisaient quiconque de faire des photos alors que les portraits des dessinatrices s’étalaient dans les pages de Libération et du Parisien. Absurde et frustrant pour les fans parqués comme du bétail derrière des barrières (ils pouvaient s’asseoir, rassurez-vous) pour regarder les dessinatrices de loin. Quant au dédicaces, elles étaient contingentées, très limitées et uniquement délivrées sur concours. Pour la plupart des fans, l’anniversaire était raté.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Clamp à Japan Expo. Des stars lointaines. Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

[1Au départ, le groupe était de 7 membres.

 
Participez à la discussion
14 Messages :
  • Japan Expo 2009 : Clamp de concentration
    5 juillet 2009 12:37, par Félix

    Classe le titre ! Mes hommages au poète .

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 5 juillet 2009 à  13:49 :

      Oh, le titre ne vous plaît pas ? Désolé, vraiment désolé, c’était du second degré...

      Répondre à ce message

      • Répondu par FACELINA Vincent le 5 juillet 2009 à  18:04 :

        Merci pour le témoignage....qui intéressera ma fille loin de tout ordinateur actuellement. Pour le titre, apprécié, je ne suis pas sûr que le commentaire précédent se voulait désobligeant.

        Répondre à ce message

      • Répondu le 5 juillet 2009 à  18:07 :

        Amusant ce titre... Certains ici s’ils n’en étaient l’auteur, y auraient sans doute décelé des relents d’antisémitisme !

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 5 juillet 2009 à  21:41 :

          Certains ici s’ils n’en étaient l’auteur, y auraient sans doute décelé des relents d’antisémitisme !

          Vous êtes trop malin pour savoir que les Juifs étaient plutôt dans des camps d’extermination que dans des camps de concentration. Vraiment, vous voyez de l’antisémitisme partout.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 6 juillet 2009 à  13:29 :

            Quand bien même, ce titre reste totalement déplacé.

            Répondre à ce message

          • Répondu par catsilver le 6 juillet 2009 à  13:57 :

            c vrai que le titre est space mais franchement déçu de l’organisation et de la difficulté d’avoir une dédicace, pour moi c juste un gros coup de pub de la part et pour la japan-expo !

            Répondre à ce message

  • Japan Expo 2009 : Clamp de concentration
    6 juillet 2009 14:46, par Nicolas Depraeter

    Grosse déception par rapport à celles qui devaient être les guest stars de la Japan Expo et qui finalement n’ont été que peu présente que ce soit en interview ou en dédicace pour 60 chanceux ayant eut la possibilité de "tirer la boule blanche". Ce qui donne d’ailleurs un quota de 15 dédicace pour chacune des divas... avec les 150 000 (et plus) visiteurs présents, c’est peu.

    Déception plus générale aussi d’une Japan Expo marqué sous le signe des anniversaires (20 ans de Glenat, qui met un place un shop manga... et 10 ans de Japan où les invités d’honneur se font trop rare).

    Répondre à ce message

    • Répondu par SCHMITT le 8 juillet 2009 à  19:59 :

      Tout est relatif.
      En fait il y a eu 4 scéances de signature pour 60 personnes soit 240 "bienheureux(ses)"
      Les fameuses boules blanches en ont "bénis" 80
      Quatre-vingts autres étaient déjà "désignés " car gagnants du concours PIKA sur internet.
      Là où se situe le véritable problème, c’est le tirage au sort de Japan Expo. Une boîte de 100 billets, mais seulement 4 gagnants. En terme de probabilité, c’est peu ! A voir les files d’attente (bien avant l’heure du soit-disant tirage) on se prenait à penser que ....quelque part, on prend vraiment les jeunes (et les autres) pour des imbéciles. Aucune information n’est donnée par l’organisateur. J’ai vu une jeune fille qui avait fait le voyage depuis Toulouse pour espérer rencontrer ses idoles : effondrée, en larmes devant tant de mépris.
      Il faut bien le dire. Elle a raison.....on méprise les gens si on ne les informe pas de ce qu’ils doivent attendre ou espérer,
      si on leur cache les réalités . C’est encore plus dommageable quandquand on propose des scéances de dédicace sans avoir la moindre produit :manga, CD ou poster à proposer. Et la rancoeur atteint son comble quand certains exposants "futés les ladres" possèdent les dits objets et les vendent à un prix totalement injudtifié

      Répondre à ce message

      • Répondu par Drimchal le 11 juillet 2009 à  20:22 :

        Je vais juste mettre mon petit grain de sel. Oui, le système de dédicaces à la Japan Expo a toujours été problématique, ce n’est pas une nouveauté. Maintenant, pour les Clamp, j’ai trouvé ce systéme plus pertinent. Pourquoi ? Parce que pour participer au tirage au sort, il n’était nul besoin d’acheter quoi que ce soit. Certes, il n’y avait pas beaucoup de places par rapport aux nombres de fans présents sur le site, mais valait-il mieux faire comme pour Delcourt et la mangaka de Fruit Basket, où il fallait acheter 3 mangas dont 2 de l’auteur pour espérer PARTICIPER au tirage au sort ?
        Valait-il mieux imposer (comme pour ce même auteur) un ex-libris unique pour la dédicace, ou laisser les fans choisir ? Oui, il y avait des articles chers, mais en s’y préparant, on pouvait acheter des articles "normaux" : la saison 2 de XXX Holic, le tome 22 de Tsubasa Reservoir Chronicle venaient de sortir. Voir même préparer encore plus et apporter son propre article. Ce que certains fans ont fait, alors même qu’ils ne savaient pas s’ils auraient une dédicace ou pas.
        Enfin, pour le terme de "Diva"... Diva, les Clamp ? Je les ai vu faire 30 mètres juste pour serrer la main de fans venus les saluer de loin. Vous trouvez que ce sont des manières de Diva, ça ?
        Alors, oui, le staff de la JE (et de l’éditeur des Clamp) ont mis quelques batons dans les roues des fans, et tous n’ont pas pu avoir leur dédicace, mais ne blamez pas les Clamp, elles n’y sont pour pas grand-chose.

        Répondre à ce message

    • Répondu par neo_sakura le 11 juillet 2009 à  18:41 :

      Juste une petite correction pour compléter la réponse de Schmitt : il y a eu effectivement 4 dédicaces et plus de 60 personnes à chaque séance (j’en ai compté 80 à la séance du Samedi 4 - 13h). Ce qui fait en gros 300 personnes.
      Chaque personne avait droit aux signatures des 4 CLAMP et pouvait leur dire ce qu’elle voulait puisque des traducteurs étaient là pour transmettre. Et inversement. Les CLAMP n’hésitaient pas à dialoguer avec leurs fans.

      Répondre à ce message

  • Japan Expo 2009 : concentration de Clamp
    11 juillet 2009 18:31, par neo_sakura

    Je suis désolée de voir à quel point la jalousie peut amener à la méchanceté !
    Certes, Pika et Kaze ont sans vergogne profité de la venue de CLAMP pour vendre maintes produits dérivés à des prix souvent prohibitifs pour des fans atteints de collectionnite aigüe.
    Certes, les séances de dédicaces n’ont pu accueillir les très très nombreux fans et ont fait beaucoup de déçus...
    Mais de là à dire que les CLAMP sont venus en divas narguer les visiteurs de Japan Expo sans apporter la moindre contribution culturelle... c’est assez mesquin !
    Je suis fan de CLAMP depuis qu’elles sont publiées en France et je peux vous certifier que, pour moi, cette Japan Expo restera dans les annales. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour obtenir une dédicace (m’informer sur internet avant la Japan Expo, participer à tous les concours, me renseigner sur place sur les modalités des tirages au sort, etc...) et ma persévérance a été récompensée !
    Alors oui, ça a été un parcours du combattant, mais quelquepart, il faut bien ça pour distinguer le vrai fan du visiteur lambda qui connaît vaguement les auteurs de manga.
    Et puis, en tant que fan, je peux vous garantir que la conférence de CLAMP a été un bon moment. Les questions n’étaient pas toutes pertinentes, c’est sûr, mais j’ai apprécié de voir mes 4 auteurs préférées évoluer sur la scène.
    Et puis, plus important que tout, j’ai fait partie des gens qui ont eu la chance de leur faire comprendre qu’elles avaient de vrais fans en France (ce qu’elles ne réalisaient certainement pas avant de venir). Pour moi, ça a été un véritable échange.

    Répondre à ce message

  • Japan Expo 2009 : Clamp de concentration
    12 juillet 2009 09:23, par SumDo

    Je soutiens complétement les propos de Néosakura et Drimchal ! Pour celles et ceux qui connaissaient la japan expo avant cette édition 2009 il n’y avait aucune surprise quant au système de tirage au sort pour les dédicaces ! Il en a toujours été de meme et si ces filles venues exprés de Toulouses étaient aussi fan au point de se mettre dans tout leur état pour une dédicace loupée c’est qu’elle ne sont pas fan au point d’avoir fait tout le possible pour l’obtenir : les billets prénimum était mis en vente aprés l’annonce des clamp et offrant plus de chance au tirage au sort, s’informer avant la convention auprés des éditeurs ou sur le site de la JE etc ...
    Concernant le marchandising Pika Kaze je trouve que ca allait pour le tirage au sort il suffisait de rapporter n’importe quel produit de clamp édité par KAZE ! Moi j’ai rapporté un coffret de TRC que j’avais acheté il y a plus d’un an ! donc ca ne forçait pas à l’achat immédiat non plus ! Et puis pour ce qui est du tirage au sort et bien c’est très injuste c’est vrai mais c’est comme ca … Japan expo, Pika et Kaze avaient avertis avant sur leur sites respectifs !
    Les questions a la conférences n’étaient peut etre pas a la hauteur des attentes de tous mais c’était un peu à s’en douter ! Quant à parler de parquage derrière les grilles … bah là je comprends pas de quoi vous voulez parler parce que j’ai fait la conférence et je suis meme partie un peu avant la fin et il n’y avait personne de parqué comme vous semblez le dire … ou alors sur une autre conférence, à une autre japan expo mais pas à celle-ci ! !
    Bref je ne comprends meme pas pourquoi je perds mon temps et mon ennergie pour une poignet dont la frustrations ne fait dire que des méchancetés ! Pour avoir eut l’occasion unique d’approcher clamp et d’echanger quelques mots avec elle ( hors séances de dédicace je précise pour pas qu’on dise que je suis une chanceuse ) je dirai qu’elle sont loin d’etre hautaine ! au contraire, elles sont vraiment adorables et très émue d’avoir put etre ici, en France
    Maintenant j’ai qu’une chose a dire : la chance ( pour les dédicace ou autres ) ca se provoque ! A méditer pour les soit disant vrais fans….

    Répondre à ce message

    • Répondu par gribast le 12 juillet 2009 à  15:35 :

      Personellemnt je ne suis pas un grand fan de clamps même si j’apprecis leurs oeuvres depuis un bon bout de temps maintenant.
      Je n’ai même pas tenter ma chance a loterie pour la dedicasse moi même car je ne trouvais pas vraiment l’utilitée.
      Par contre je l’ai fait pour une amie qui avait vraiment envie de l’avoir et qui était venu de loin pour esperer les voir.
      On n’a melheuresement perdu (4 fois) a la loterie. On ne s’est pas demonter pour autant puisqu’il y avait la conference.
      Je ne suis pas fan de clamp et pourtant j’ai apprecier cette conference, même si elle n’était pas extraordinaire. L’échange avec ces 4 personnes était là. Et je sait que tout les fan ont apprécier les voir en vrai meme de loin.
      Concernant le systeme de dedicasse de japan expo je le deteste tout simplement. Deja l’an dernier avec l’auteur de death note, la avec clamp. Mais je me resigne vu le monde qu’il y a a japan le systeme du premier arrivé premier servis n’était pas vraiment de mise.
      J’ai pu d’ailleur tester ce systeme au salon du livre pour l’auteur de soul eater et j’ai était ravis de pouvoir la faire !!!
      Malheuresement contrairement a clamp il était impossible de le faire sur un autre support qur l’ex libris ! impossible de communiquer avec lui ! Rien on fesait la queue on passer et on s’en aller a peine un bonjour ou un au revoir.
      Franchement entre la conference de clamp ou on les entends reagir sur ce qu’elles vivent a paris on les entends parler vivre, ou on peut communiquer avec elle pendant la seance de dedicasse, meme si je ne l’ai pas faites j’ai était super heureux d’assister a la conference, contrairement a l’auteur de soul eater ou pour le coup un simple signature était de mise.

      Répondre à ce message