Newsletter ActuaBD

Husk of Eden - Tomes 1 et 2 - Par Yoshinori Kisaragi - Doki-Doki

  • Eldorado : un rêve de conquistador, des montagnes d'or et d'argent, des joyaux... Un nom qui évoque la fortune et une certaine magie, mais pas seulement. Eldorado, c'est aussi la ruine de la couronne, la disgrâce, la folie d'Aguirre et, au bout du chemin, la mort. Yoshinori Kisaragi revisite le mythe de la cité inaccessible et magnifique sur le chemin de laquelle les hommes tombent, inexorablement.

Une cité fortifiée nommée Eldorado, où pourtant l’or ne point pas. Néanmoins, on se bat à ses portes, dans ses rues, sur ses toits. Pour ceux qui viennent ici, c’est la mort presque assurée. Mais pourquoi ? Que veulent-ils ces jeunes soldats qui la défendent, et ces rebelles qui essaient à tout prix d’atteindre la tour centrale, la sacrée Ziggurat ?

L’empire semble menacé de toute part au cœur d’un état d’urgence permanent. Seulement, on ne connaît que ce petit bout de terre disputé où le lecteur croisera une multitude de personnages se relayant pour assurer la continuité du récit.

Embrigadés de force ou volontaires, faute d’autre choix, ces jeunes soldats vont mourir les uns après les autres. Leurs courtes vies laissant à peine le temps de s’y attacher. Ces éphémères sont au service d’une cause absurde qui les dépasse. Qui finit par nous dépasser également par moment, tant le récit reste obscur sur les motivations qui poussent les belligérants à s’affronter sans pitié. On se doute qu’il y a un rapport de puissance avec cette mystérieuse tour mais qu’en est-il d’un possible complot au sommet de la hiérarchie militaire ?

Husk of Eden - Tomes 1 et 2 - Par Yoshinori Kisaragi - Doki-Doki
La grande cité d’Eldorado


Beaucoup de questions restent donc encore en suspens après ces deux premiers volumes. Le décor de la cité est pour l’instant le théâtre de vies gâchées où se mêlent cruauté, brutalité et amour dans une intrigue qui a encore du mal à réellement faire surface. Quels sont les secrets d’Eldorado ? De l’armée ? Quelles croyances portent les rebelles vers le sacrifice ? Expier dans cet endroit désertique apparaît de plus en plus aberrant.

Husk of Eden - Tome 2


Ces jeunes soldats, chair à canon parfaite dans un monde aux inégalités sociales immenses, ne sont pas venus dans cet enfer de gaieté de cœur. Mais il vaut mieux ça que la faim, les coups ou la mort dans les bas-fonds des grands villes. On y croise l’humanité dans ce qu’elle peut donner de meilleur mais aussi dans ce qu’elle a de pire. Le récit pénètre alors dans l’intimité de ces vies sacrifiées pour les besoins d’une cause vacillante.

La cruauté de cette situation est portée par une technique de narration simple et efficace. Mais en grossissant les traits de caractère sans savoir bien quoi en retenir, on plonge par instant dans un amas indéfini de situations personnelles et de sous-intrigues pas toujours fructueuses. Le narrateur omniscient se pose régulièrement sur un nouveau personnage n’hésitant pas à jeter l’ancien sans ménagement, clôturant une vie d’une simple balle ou d’un coup de sabre.

Les choix narratifs poussent à ressentir cette violence sans fin, cercle vicieux qui amène de simples adolescents à prendre des rôles d’exécuteurs, l’obéissance aux ordres comme seule excuse à la violence qu’ils subissent et font subir. La folie du pouvoir et la gloire du conquérant provoquent l’égarement définitif et sanglant d’une humanité qui ne semble n’avoir plus d’échappatoire, à part peut-être dans ces enfants qui composent les premiers rangs de ces armées, seuls à même à encore exprimer des sentiments positifs.

(par Vincent GAUTHIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander le tome 1 sur Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 2 sur Amazon ou à la FNAC

 
Newsletter ActuaBD