Il y a 75 ans tombait la bombe

6 août 2020 0 commentaire
  • Aujourd'hui marque le 75e anniversaire du bombardement d'Hiroshima, première utilisation militaire de la bombe atomique par les États-Unis contre l'Empire du Japon, suivi quelques jours plus tard du bombardement de Nagasaki. 140 000 vies emportées en quelques instants par la puissance de l'atome, un traumatisme qui a laissé une trace indélébile dans le coeur des Japonais, mais aussi en Europe, et notamment dans la bande dessinée.

Dernière itération en date de ce triste héritage : La Bombe par Alcante, Bollée et Rodier, paru chez Glénat en début d’année. Riche ouvrage de 450 pages, ce livre raconte les années qui ont précédé le bombardement d’Hiroshima, et la naissance de la bombe atomique. Une course contre la montre entre les plus grandes puissances mondiales à l’orée puis au plus fort de la Seconde Guerre mondiale, liant enjeux scientifiques, militaires, économiques et politiques mais aussi idéologiques.

Il y a 75 ans tombait la bombe

C’est là toute la force de cet ouvrage : ses auteurs ont su capter et retranscrire toute les facettes et les subtilités de leur sujet, pour ne pas nous proposer un récit simpliste et unilatéral mais au contraire une présentation documentée complète (et complexe) de la genèse de l’une des plus grandes révolutions de notre temps.

Keiji Nakazawa.

Essentiel autant pour sa valeur mémorielle que pour ses enseignements, la lecture de La Bombe est à recommander, peut-être tout particulièrement à certains dirigeants de ce monde qui en tireraient sans aucun doute une nécessaire leçon d’humilité, et d’Histoire...

Mais cet album n’est pas le seul du 9e art, loin de là, à s’intéresser à ce fait d’arme atomique. De Gen d’Hiroshima à Watchmen en passant par Blake et Mortimer, la menace nucléaire et les enjeux d’une telle arme sont devenus des thèmes récurrents dans la bande dessinée aussi bien au Japon qu’en Europe ou aux États-Unis.

Sur cette question, nous ne saurions que trop vous conseiller de vous pencher sur notre dossier réalisé à l’occasion des 60 ans d’Hiroshima, La Bombe en héritage, une série de quatre articles écrits à plusieurs mains détaillant les traces que la bombe atomique laissa dans la bande dessinée classique.

Complétant cette analyse, découvrez ou redécouvrez notre interview exclusive, la seule en français, de Keiji Nakazawa, l’auteur de Gen d’Hiroshima, indispensable témoignage de première main de la tragédie, et premier manga sur ce thème publié en France.

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?