Je suis Dark Vador – Collectif – Panini Comics

26 novembre 2019 0 commentaire
  • Cet album est une anthologie d'histoires piochées parmi les récentes adaptations en bandes dessinées de l'univers "Star Wars" par l'éditeur Marvel. Des histoires qui ont pour personnage principal l'emblématique méchant de la saga.

2015 n’est pas une année seulement marquée par le come-back de la saga Star Wars au cinéma [1], c’est aussi le retour de la franchise dans le giron de l’éditeur Marvel pour de futures adaptations en Comics. Un accord qui a été facilité par le fait que les deux entités sont depuis quelques années la propriété du groupe Disney.

Marvel a fait le choix initial de traiter la trilogie originelle par deux séries principales aux développements parallèles : la série de Jason Aaron suivrait les Rebelles, tandis que la série de Kieron Gillen suivrait Dark Vador. Comme le démontre cet album, la bonne entente entre Jason Aaron et Kieron Gillen (qui avaient pu collaborer auparavant de nombreuses années dans les revues X-Men à la charnière des années 2000 et 2010) a parfaitement rempli cet objectif, qui a culminé avec le très bon crossover Vador : Abattu (2016).

Cet album témoigne aussi de la très bonne maîtrise qu’a eue Kieron Gillen dans ses séries du personnage de Dark Vador et des personnages qui gravitent autour de lui dans le côté obscur de la Force. En effet, Kieron Gillen nous propose de suivre un personnage éminemment dangereux après l’épisode IV Un Nouvel Espoir, qui cherche à refaire ses preuves et qui découvre que l’Empereur ne lui a peut-être pas tout dit le jour où sa femme Padmé Amidala a disparu...

Furieux que les Rebelles puissent prospérer sous son nez et surtout de savoir que Palpatine lui ait menti, la Force du côté obscur grandit à toute vitesse chez Vador. Les lecteurs en auront donc pour leur argent côté spectacle : Vador ne sera pas là pour faire de la dentelle, et tant pis pour les Rebelles ou les mauvais soldats impériaux qui croiseront sa route...

Je suis Dark Vador – Collectif – Panini Comics
Dark Vador a confiance dans son lien avec la Force, ce qui lui permet de réaliser des prouesses littéralement surhumaines malgré les circonstances contraires.
© & TM 2019 LUCASFILM LTD.

L’autre grande réussite de Kieron Gillen a été d’entourer Vador de très bons nouveaux personnages, la Dr. Aphra en tête. Cette archéologue a été enrôlée par Vador dans son équipe restreinte, car retrouver le jeune Luke Skywalker va nécessiter de bons informateurs comme Aphra...

La relation entre Vador et Aphra est détonante : cette dernière sait qu’elle est en danger de mort permanente aux côtés du Seigneur Sith, mais celui-ci attire tellement sa curiosité qu’elle sait qu’à ses côtés elle sera aux avant-postes de l’Histoire en marche. Autre personnage créé par le scénariste que nous apprécions beaucoup : Triple-Zéro, un droïde de protocole comme le célèbre C3PO, à la différence près qu’il s’agit d’un droïde doté d’une personnalité psychopathe et perverse qui le pousse à vouloir tuer tous les êtres organiques qu’il rencontre !

Si une moitié de l’album se concentre à raison sur des histoires racontées par Kieron Gillen, l’autre est elle aussi centrée sur les travaux d’un scénariste : Charles Soule. En 2017, Charles Soule a commencé une série racontant la trajectoire de Dark Vador, mais cette fois-ci après l’épisode III La Revanche des Siths. Apprenti de Palpatine, Vador va devoir se forger son sabre-laser rouge et devoir aussi trouver sa place au sein de l’armée impériale... C’est là l’occasion pour le lecteur de découvrir de nombreux secrets entourant la maîtrise de la Force par les Siths, mais aussi de découvrir la trajectoire de nombreuses figures connues de l’Empire pendant leur ascension de la hiérarchie militaire (comme le Grand Moff Tarkin, qui fut à la tête du projet de la première Étoile de la Mort dans l’épisode IV Un Nouvel Espoir, ou Krennic, l’ingénieur de ce projet découvert avec le film Rogue One). Charles Soule met avec talent à l’épreuve son personnage principal, car il a alors une maîtrise incomplète du côté obscur, mais aussi il doit subir les brimades de Palpatine qui le fait commencer presque au bas de l’échelle au sein de l’armée impériale. C’est à la construction d’une légende réussie à laquelle nous invite le scénariste avec sa série.

En axant le contenu de cet album sur les travaux de Kieron Gillen et de Charles Soule, cette anthologie a globalement fait les bons choix à nos yeux, ce qui permet aux lecteurs de retrouver le personnage de Vador en très grande forme et souvent sublimement croqué par une équipe de dessinateurs de talents. Tout au plus, nous aurions apprécié une plus large place laissée au personnage du Dr. Aphra aux côtés de Vador, mais il s’agit là d’un point qui n’enlèvera pas de plaisir de lecture aux amateurs des films seulement. Je suis Dark Vador est donc un album dont nous pouvons vous recommander la lecture sans grande crainte.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Je suis Dark Vador. Par Charles Soule, Chuck Wendig, Kieron Gillen, Jason Aaron, Greg Pak, Chris Eliopoulos (scénario), Giuseppe Camuncoli, Leonard Kirk, Salvador Larroca, Max Fiumara, Mike Deodato Jr, Leinil Yu, Ramòn F. Bachs et Chris Eliopoulos (dessins). Traduction de Makma/Mathieu Auverdin. Panini Comics. Sortie le 2 octobre 2019. 320 pages. 26,00 euros.

[1L’épisode VII, Le Réveil de la Force, est sorti cette année-là.

  Un commentaire ?