Joël Alessandra, le dessinateur aux semelles de vent

22 juin 2020 0 commentaire
  • Nous avons rencontré Joël Alessandra à l’occasion de son exposition à la Galerie Art Maniak à Paris,« Vers le sud », visible jusqu’au 10 juillet 2020. Le sujet ? Les Voyages d’Ibn Battûta, le « Marco Polo oriental » qui, de Fez à la Chine, a voyagé 29 ans durant de Tombouctou en Afrique jusqu'à l’extrémité de l’Europe, au bord de la Volga, de l’Andalousie jusqu'à Quanzhou en Chine, en passant par l’Asie centrale et l’Inde.

Ce Tangérois revenant au pays est prié par le roi du Maroc de faire une relation de ses voyages, nommée al-Rihla. L’ouvrage a été traduit et est paru en France aux éditions de la découverte en trois volumes. La biographie d’Ibn Battûta a été écrite par l’écrivain Lofti Akalay (récemment décédé en décembre 2019) et c’est cet ouvrage que Joël Alessandra a librement adapté dans un volume rempli des aquarelles qu’il fit lors de ses voyages sur les traces du grand voyageur. Ainsi, ce n’est pas un seulement un explorateur mythique qui nous est révélé, mais un carrousel d’images qui nous fait découvrir l’Orient et l’espace musulman à son apogée au XIVe siècle.

Joël Alessandra, le dessinateur aux semelles de vent

Ce périple, de 120 000 kilomètres à travers 43 pays, entre 1325 et 1354, commence en Afrique du Nord puis va jusqu’en Égypte, puis en Palestine et en Syrie, où Ibn Battûta croise la Peste noire, fait son pèlerinage à La Mecque, passe en Irak, puis en Perse, atteint le Golfe persique et l’Océan indien, enfin les steppes de l’Asie mineure, l’Inde, la Chine. Puis c’est le retour, avec à la clé, mille impressions, mille aventures.

Les Voyages d’Ibn Battûta, par Alessandre & Akalay, Aire Libre / Dupuis.
© Dupuis
Les Voyages d’Ibn Battûta, par Alessandre & Akalay, Aire Libre / Dupuis.
© Dupuis

Avec un habile tour de passe-passe. Alessandra imagine un voyageur converti au soufisme et donc habilité à dessiner la figure humaine. Il boucle cette incohérence historique au retour de son voyageur, puisque cette unique preuve de la véracité de ses voyages est brûlée par son commanditaire qui y voit une représentation blasphématoire.

Ce récit, ces images, font l’objet d’un beau volume dans la collection Aire Libre qui vient opportunément nous faire voyager en ces temps de Covid. Alessandra raconte, illustre et ses dessins, il les expose (et les vend) à la Galerie Art Maniak à Paris ces jours-ci. Nous l’avons rencontré pour vous à cette occasion pour le filmer. Regardez...

"Vers le Sud", exposition à la Galerie Art Maniak.
Photo : Cédric Munsch

Voir en ligne : LE SITE DE L’EVENEMENT

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Exposition
Joël Alessandra - Vers le Sud
jusqu’au 10 juillet 2020
Galerie Art Maniak
10 rue de la Grange Batelière
75009 Paris

  Un commentaire ?