Kamarades T. 1 - Par Abtey, Dusseaux et Goust - Editions Rue de Sèvres

28 août 2015 0
  • Dans une Russie en proie aux tumultes de la Révolution va naitre une histoire d'amour plutôt atypique. Tandis que son armée accumule les défaites militaires, le Tsar Nicolas II voit son pouvoir de plus en plus menacé par des émeutes révolutionnaires conduites par son chef emblématique, Lénine.

Conquis par des idées généreuses et humanistes, Volodia, un jeune soldat d’origine modeste, gravit peu à peu les échelons dans la hiérarchie de l’Armée rouge à force de courage, de ténacité et de fidélité à la Révolution. Il parviendra jusqu’à fréquenter de hauts dignitaires comme Lénine, Trotski ou Staline. Cette brillante ascension va se trouver bouleversée par un élément imprévu.

Le jeune homme est tombé amoureux d’une mystérieuse Anastasia, rencontrée dans ce Moscou tumultueux et agité, celle-ci qui n’est autre que... la princesse Romanov, la fille du Tsar !

Volodia ne va pas tarder à se trouver affligé par un cruel dilemme. Comment rester fidèle à ses idées et suivre ses sentiments ? Ses relations ambiguës avec l’intrigant et ambitieux Staline vont encore compliquer une situation qui deviendra vite intenable, le jeune révolutionnaire se retrouvant face à des choix déchirants....

Il y a comme un parfum de Docteur Jivago dans cette fiction historique qui s’attarde davantage autant sur les états d’âmes du jeune Volodia que sur les calculs et les ambitions personnelles de ces révolutionnaires appelés à devenir les nouveaux maîtres du Kremlin. En nous plongeant dans le contexte dur et particulièrement violent d’une histoire d’amour originale et tendue les éditions Rue de Sèvres proposent une vision inédite et très romanesque des dessous de la Révolution d’octobre.

Kamarades T. 1 - Par Abtey, Dusseaux et Goust - Editions Rue de Sèvres
Une vision singulière de la Révolution russe à travers le destin du soldat Volodia.

À la différence du lecteur, Volodia ignore tout de la personnalité trouble de ce Staline présenté tour à tour comme un agent du tsar, puis comme bras droit de Lénine mais surtout comme un froid calculateur dépourvu de tout scrupule. Paradoxalement, cet avantage du lecteur qui lui permet d’anticiper sur le destin tragique des acteurs du drame qui se joue, ne nuit pas ni au suspens ni à l’intérêt d’un récit vite captivant.

Benoît Abtey (co-auteur de la série Arsène Lupin, les origines, chez le même éditeur) et Jean Baptiste Dusséaux scénariste venu de la télévision, nous livrent un récit épique qui privilégie le romanesque et le sentiment tout en brossant un portrait sans complaisance des manigances du pouvoir et des intrigues qui se mettent en place.

En dépit, quelquefois, d’un manque de profondeur dans le traitement de certaines scènes, le graphisme restitue avec force l’ambiance romanesque du récit.

Prenant, on s’en doute ; pas mal de libertés avec la vérité historique, les auteurs réussissent à jeter les bases d’une intrigue terriblement passionnante.
La dessinatrice Mayalen Goust inspire à ce récit une ambiance particulière en ayant recours à un trait vaporeux, élégant, que vient souligner une mise en couleurs aux tons pastels et légers. Une manière à la fois personnelle et originale de servir un récit dense et tourmenté. On retrouve la même efficacité de la démarche dans le traitement de la couverture qui, par une économie de moyen judicieuse et subtile, situe déjà les enjeux de ce récit prévu en trois tomes.

Ce premier volet aura non seulement le mérite de poser le cadre d’une intrigue haletante mais aussi de créer une attente forte chez de nombreux lecteurs.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander "Kamarades T.1" chez Amazon ou à la FNAC

© Editions rue de Sèvres 2015

  Un commentaire ?