Babyboom - Par Eugénie Lavenant d’après Jean Vautrin - La boîte à bulles

27 août 2015 1 commentaire
  • Un couple stérile s'offre un bébé factice. Adapté d'une nouvelle primée de Jean Vautrin, un texte illustré qui innove et interpelle.

Ils voudraient un enfant mais leur biologie s’y oppose. Alors Duncan et Tracy se rabattent sur une poupée dernier-cri : un bébé choux. Ce sera une fille. Pour la « maman », c’est l’extase, la joie de la pseudo-maternité. Pour le « papa », le bilan s’avère plus contrasté : comment retrouver la ferveur de leurs anciens ébats amoureux ?

Avec cet univers américain plein de vendeurs de rêve et ses faux bébés améliorés, Babyboom offre un tableau délirant d’un monde possible, entre politique-fiction, chronique de mœurs et satire féroce. La nouvelle originale de Jean Vautrin avait obtenu le Goncourt de la nouvelle en 1986. Elle avait paru dans un recueil qui portait d’ailleurs son titre. En proposant un roman illustré, et pas tout à fait une BD, à la fois l’auteure et l’éditeur innovent. La couverture, la maquette, le format, la mise en page : tout sonne différemment.

Babyboom - Par Eugénie Lavenant d'après Jean Vautrin - La boîte à bulles
© la boîte à bulles 2015

Formellement, ce petit livre est convaincant : les illustrations dominent un texte assez court, présenté dans deux polices de caractère à la fois élégantes et très lisibles. Le style d’Eugénie Lavenant peut rappeler celui de Chantal Montellier dans son rendu photographique, voire le Jean Teulé des années 1980. Les personnages demeurent systématiquement froids et à distance, pour mieux souligner tout le factice et la vanité de leur petit monde.

Ne vous y trompez pas, derrière cet aspect très organisé, plein de retenue, Babyboom s’enfonce dans la noirceur page après page. Un domaine dans lequel Vautrin avait toujours excellé.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

A lire aussi sur notre site, des chroniques d’autres adaptations d’ouvrages de Jean Vautrin :
- L’Homme qui assassinait sa vie
- Canicule
- Les aventures de Boro, reporter-photographe : La Dame de Berlin - par Franck, Vautrin & Veber - Casterman

 
Participez à la discussion
1 Message :